Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

lundi 31 juillet 2006

"Incident pénible" à Cana

Cana

Dimanche matin, le 30 juillet, un raid israélien sur un immenble de Cana a tué au moins 57 civils dont 34 enfants. Sur la photo que vous voyez ci-dessus, un homme porte dans ses bras le corps d'une petite fille trouvé dans les décombres de l'immeuble.

Je n'ai pas l'habitude de publier de telles photos. Si je le fais cette fois-ci, c'est parce je trouve que ça dépasse les bornes.

Le premier ministre israélien, Ehud Olmert, a déclaré qu'il s'agissait là d'un "incident pénible".

Les israeliens ont montré des vidéos montrant des tirs de roquettes partant d'après eux de l'immeuble en question. Connaissant les techniques de guerilla du Hezbollah, c'est tout à fait crédible.

Devant le tollé international face à ce massacre, Ehud Olmert a accepté de suspendre ses bombardements aériens pendant 48 heures. En fait, les raids aériens israéliens ont repris avant la fin de la journée ...

On peut comprendre l'exaspération des israeliens qui se font tirer dessus depuis 1948. Mais, de toutes façons, si ça finit un jour, ça finira autour d'une table de négociation. Alors, pourquoi ne pas commencer tout de suite ?

A partir de combien de massacres considère-t-on qu'il est temps de faire "la paix des braves" ???

Pour en savoir plus :
1. Bombardement meurtrier à Cana: plus de 60 morts (Swissinfo)
2. Massacre de Cana : Vague mondiale d'indignation (radio-Canada)
3. Proche-Orient: reprise des raids aériens israéliens au Sud-Liban (Swissinfo)

P.S. : Cette "guerre" est "la plus bloggée" de l'histoire. Pour ceux que cela intéresse, voici cinq blogs sélectionnés par Libération samedi dernier et qui donne les points de vue des deux côtés :
1. the truth laid bear
2. Live from an Israeli bunker
3. Lebanon Blogs
4. Beirut Under Siege
5. On the Face


Crédit photo : Daily Mail

5 Comments:

Blogger Vicnent 31415 said...

"si ça finit un jour" : tu sais très bien, toi comme moi, que tant que tu auras des juifs (intégriste ou non d'ailleurs) entouré d'intégristes ou de simple musulmans à qui ont a volé la terre, ça ne finira pas.
Conclure.

La première grosse erreur a été faite le 29 octobre 1947. Rien que ce dessin montre à quel point c'est une aberration !!!
La deuxième erreur, c'est de n'avoir rien fait alors que a) tous les juifs étaient pour b) tous les arabes étaient contre.

La somme de ces deux erreurs est irréparables. Un peu comme quand on coupe la tête à quelqu'un auprès de qui on tenterait des excuses maladroites ensuite....

mardi, 01 août, 2006  
Blogger Jack said...

Une seule condition est nécessaire pour que puisse exister un dialogue entre Juifs et Arabes pour reprendre les appellations communément utilisées.
En finir avec les discussions et discriminations basées sur la religion.
Or, par définition toute religion exclus les autres ! (surtout si les intégristes y sont dominants)
On ne peut donc mettre ces belligérants autour d’une table que pour des discussions « laïques », ce qui est parfaitement impossible, tant que ces belligérants se qualifient eux-mêmes de :
Etat hebreux,
Parti de Dieu
Etc...

Si l’histoire est pleine de sanglantes bagarres pour des motifs religieux, on sait aussi que les arabes on su cohabiter de longs siècles en paix avec les Juifs, dans beaucoup de pays à majorité musulmane. (Ce qui ne fut pas souvent le cas avec les chrétiens).
Cherchons donc le moment ou le normal est devenu impossible : nous aurons peut-être un début de compréhension, et par là de solution ?

mardi, 01 août, 2006  
Blogger Luc said...

Douste-Blazy, qui a tout compris au film a déclaré, je cite, que "L'Iran, (est) un grand pays, (...) qui est respecté et qui joue un rôle de stabilisation dans la région" !

L'Iran, stabilisateur !

Effectivement, depuis qu'Ahmadinejad est arrivé au pouvoir, on peut dire qu'il calme le jeu et qu'il apaise les esprits !!!

Et puis, l'Iran tire les ficelles du Hezbollah à l'insu du plein gré de Douste, sans doute ...

Avec un ministre des Affaires Etrangères pareil, on est bien barrés ... Déjà qu'on n'avait plus trop d'audience depuis qu'on avait flingué la Constitution Européenne qu'on avait écrite, ce coup-ci, c'est sûr, on a définitivement perdu toute crédibilité sur la scène internationale !

mardi, 01 août, 2006  
Blogger Jack said...

Pas si faux que çà, Luc, l’Iran est le seul pays qui aux yeux des habitants de la région tient véritablement la route : les autres sont soit inexistants soit phagocytés par l’occident.
J’ai bien dit aux yeux des habitants de la région...
Les diplomates comme tu le sais Luc, disent rarement ce qu’ils pensent, d’ailleurs ils ne pensent pas.
C’est vrai que ce ministre là n’à pas le panache de notre premier ministre mais il ne dit surement rien au hasard.
Et sans doute l'Iran n'attend-t-il rien moins que sa reconnaissance sur la scène internationale, ce pays est boycotté en particulier par les USA en tant qu’état terroriste depuis une certaine attaque de l’ambassade à Téhéran et une non moins fameuse et désastreuse tentative de récupération d’otages.
Il serait peut-être temps de passer à l’étape suivante, sans angélisme, cela va sans dire.

mercredi, 02 août, 2006  
Blogger Luc said...

L'Iran, promu au rang d'état stabilistateur de la région par Douste-Blazy, a trouvé la solution : pour en finir avec la crise au Proche-Orient une bonne fois pour toutes, c'est tout simple. Il suffit de détruire l'état d'Israël.

Ben voyons ! Il suffisait d'y penser ...

Pour en savoir plus : Ahmadinejad: Destroy Israel, end crisis (Yahoo news)

jeudi, 03 août, 2006  

Enregistrer un commentaire

<< Home