Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

samedi 2 décembre 2006

Virgin Galactic : Let The Journey Begin



Virgin Galactic a été fondé en septembre 2004 par Richard Branson. Cette compagnie privée va utiliser SpaceShipTwo, une version améliorée du vaisseau spatial SpaceShipOne pour emmener des touristes dans l'espace. Pour la somme de 200.000 dollars, on pourra aller faire un tour dans l'espace, à plus de 100 km d'altitude, avec un total de 7 minutes en apesanteur. De là-haut, on pourra contempler le spectacle magnifique de notre belle planète bleue.

Les premiers tests intensifs (50 à 100 vols d'essai) vont être réalisés en 2007 à partir du Mojave Spaceport, en attendant que la construction de Spaceport America soit terminée.

Pour vous faire patienter, je vous propose de regarder un petit film qui préfigure à quoi va ressembler ce vol ...

Et si vous voulez en savoir plus, regardez ce petit film de 9 minutes. Fascinant !

Pour en savoir plus :
1. Virgin Galactic (site officiel)
2. Virgin Galactic : Let The Journey Begin (Space.com)
3. Virgin Galactic promotional trailer starring Richard Branson (YouTube)
4. Virgin Galactic (Wikipedia)
5. SpaceShipTwo--your ticket to space (c/net)
6. Virgin Galactic (Chez Luc - 14 mars 2005)
7. Lancement du premier astroport privé (Chez Luc - 14 janvier 2006)

Crédit vidéo : DougInBoulder

Libellés : , ,

6 Comments:

Blogger Patrick said...

Excellent.

J'espère que Virgin Galactic aura le bon goût d'utiliser pour les moteurs-fusées des carburants riches en soufre, de façon à saupoudrer l'atmosphère d'aérosols d'acide sulphurique qui réfléchiront la chaleur du soleil, contribuant ainsi à ralentir le réchauffement en cours...

Cette idée a l'air saugrenue, elle est pourtant préconisée par l'illustre James Lovelock en personne (The revenge of Gaïa, 2006, page 131) - qui suggère de resulfuriser (entre 0,1% et 1%) le kérosène destiné aux avions de ligne pour créer un genre de parasol temporaire dans la haute atmosphère... De tels aérosols sont d'ailleurs générés lors des grandes éruptions volcaniques (ex. : Pinabuto, Phillipines, 1991), qui occasionnent un refroidissement global temporaire.

A cette occasion, on remarquera que la désulfurisation du kérosène pour avions de ligne n'a guère eu d'influence sur le "trou" d'ozone. Il est vrai qu'on a jamais considéré que l'acide sulfurique généreusement saupoudré par les avions dans la haute atmosphère pouvait être responsable malgré les grandes quantités mises en jeu - le coupable (CFC) ayant été désigné péremptoirement et condamné sans appel. Vu que le trou s'obstine, peut-être va-t-il falloir désigner un nouveau coupable et lui couper rapidement la tête - et réhabiliter les malheureux CFC !

dimanche, 03 décembre, 2006  
Blogger Philippe Piriac said...

L'industrie aéronautique a environ 1 siecle et on en est à imaginer de voyager en vol commercial en apesanteur.
Pouvez vous imaginer comment voleront nos arrières petits enfants!

dimanche, 03 décembre, 2006  
Blogger Patrick said...

Tu as raison, Philippe, l'accélération du monde donne le vertige ! A se demander si ça peut continuer comme ça très longtemps...

A la fin de sa carrière, mon grand-père a commandé un grand navire-école à voile de 105 mètres (Bretagne, ex-Mytho, rebaptisé Armorique). Mon père a fait sa carrière en naviguant sur des paquebots. J'ai beaucoup voyagé dans des avions. Mes enfants voyageront-ils dans l'espace ? Pour mes petits enfants, je n'ose pas imaginer !

dimanche, 03 décembre, 2006  
Blogger Jack said...

Entre temps les liners transatlantiques ont disparus et les navires à voile traversent l’océan à la vitesse des liners.
Tes petits enfants pourraient bien faire du cheval à la vitesse de la lumière...

dimanche, 03 décembre, 2006  
Blogger Patrick said...

7 minutes d'apesanteur, ça fait court - et 200 000 dollars, c'est pas rien... Mais pour certains, 200 000 dollars, c'est comme 1 000 Euros pour le commun des mortels... Alors, ça marchera peut-être ! Je me demande s'ils ont déjà des réservations (avec un acompte de 20 000 $)...

mardi, 05 décembre, 2006  
Blogger Luc said...

@ Patrick : Ils ont déjà vendu les 100 premiers tickets, pour lesquels l'acompte c'est le prix complet du vol, soit 200.000 $.

mercredi, 06 décembre, 2006  

Enregistrer un commentaire

<< Home