Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

vendredi 11 mai 2007

"I Am The Walrus" par The Beatles



Ce soir, je vous emmène en novembre 1967. On est chez Yvette, au "Bar de Lyon", à Saint Etienne. Dans le juke-box, il y a une nouvelle chanson des Beatles : I Am the Walrus.

Je l'écoute pour la première fois, et je suis abasourdi par les paroles de cette chanson, qui commence comme ça :

"Je suis lui, comme tu es lui, comme tu es moi et nous sommes tous ensemble.
Regarde comme ils courrent comme des cochons d'un canon, regarde comme ils volent.
Je pleure.

Assis sur un cornflake en attendant que la camionette arrive.
Tee-shirt de la compagnie, stupide foutu mardi.
Dis-donc, tu as été un vilain garçon, et tu a laissé ton visage s'allonger.
Je suis l'homme-oeuf, ils sont l'homme-oeuf, je suis le morse,
goo goo g'joob.."


Ca décoiffe, une chanson pareille. Le nombre de pièces de vingt centimes que j'ai pu mettre dans ce juke-box pendant l'hiver 67-68, vous n'avez pas idée.

Sans doute, les paroles de cette chanson ne voulaient rien dire du tout. John Lennon a donné pas mal d'explications sur cette chanson qui a fait couler beaucoup d'encre. A la limite, peu importe. Moi, j'ai écouté cette chanson comme on regarde un tableau de Magritte, et j'ai exploré son labyrinthe comme Alice explore l'autre côté du miroir dans l'oeuvre de Lewis Caroll. Pour moi, le texte qui se rapprocherait le plus cette chanson, c'est justement le Jabberwock de Lewis Caroll.

Bonne découverte, pour ceux qui ne connaîtraient pas encore ...

Les vidéos du vendredi :

Les cinq dernières :
1. "Invincible" par Astonvilla (4 mai)
2. "My Generation" par The Zimmers (20 avril)
3. "Summertime" par Maiko (13 avril)
4. "Pure Devotion" par Freeloader (6 avril)
5. "Sliding" par Dzihan & Kamien (23 mars)

Le top dix :
1. "Where The Streets Have No Name" par U2
2. "Dream On" par Depeche Mode
3. "Hey Bulldog" par The Beatles
4. "Cherish The Day" par Sade
5. "Message personnel" par Françoise Hardy
6. "Must Be Dreaming" par Frou Frou
7. "Tom's diner" par Suzanne Vega
8. "Sliding" par Dzihan & Kamien
9. "Are You Going With Me?" par Pat Metheny
10. "Pure Devotion" par Freeloader

Crédit vidéo : acjetnut

Libellés :

1 Comments:

Blogger Patrick said...

1967 ? C'est pré-soixante huitard, ça. Alors, ça va, on peut écouter sans se cacher. Alors, écoutons-voir... A une époque, j'avais une vraie indigestion des Beatles. Quelques notes suffisaient à me donner la nausée. Mais après une vingtaine d'années de repos, ça redeviens écoutable !

samedi, 12 mai, 2007  

Enregistrer un commentaire

<< Home