Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mardi 7 août 2007

Le spot contre la barbarie de la corrida que vous ne verrez pas à la télé



lien direct vers YouTube


Je fais suite à l'article de Jack d'hier. En Provence, il y a les blancs et les rouges, mais il y a aussi les corridas, barbarie insupportable contre laquelle je m'étais déjà élevé.

Cette année, la SPA est montée au créneau et a réalisé le clip ci-dessus pour être diffusé à la télévision. Le BVP a refusé la diffusion de ce clip, et des deux clips plus édulcorés visibles ici.

Je ne sais pas si c'est les blancs ou les rouges les plus chauds partisans de cette torture en public, mais il faut que ça cesse ! Et le plus vite sera le mieux.

Ce clip ne passera pas à la télé. Au moins il passera ici. C'est déjà ça !

Pour en savoir plus :
1. Renaud en colère contre le Bureau de Vérification de la Publicité ! (site officiel de la SPA)
2. Corridas : arrêtons le massacre ! (Chez Luc)

Crédit vidéo : Société Protectrice des Animaux

Libellés :

6 Comments:

Blogger Vicnent 31415 said...

+1
--
Vicnent

mardi, 07 août, 2007  
Blogger Jack said...

Tiens j’ai appris qu’en Iran on avait repris les exécutions publiques pour les actes jugés les plus graves. Ce qui m’a fait penser aux corridas qui n’existent que parce que les gens payent pour y assister.
A l’époque des Talibans en Afghanistan on pratiquait aussi les exécutions sur la pelouse après le match de foot, pas sûr que ceux qui venaient voir le match avaient envie de voir çà, pour le coup.
Tout çà pour dire qu’il est inutile d’emmerder les putes, elles ne sont là que parce qu’elles ont des clients.
Diffuser des spots pour que les « clients » de la corrida se posent des questions est en effet la meilleure façon d’arrêter le spectacle, il est possible que la majorité des personnes qui composent le BVP soient des aficionados... ou pire qu’ils soient payés par le lobby des courses de « toros ».
Même si j'en ai déjà parlé ici, la meilleure info anti corrida était les diffusions de corridas que l'on pouvait voir sur C+ il y a quelques années avec force gros plans sur l’animal agonisant que le torero doit rapidement achever avant qu’il ne s’effondre vidé de son sang.
Jouer avec un animal blessé à mort est la dernière des barbaries.
Le jeu avec les taureaux remonte à la plus haute antiquité, ainsi que le sacrifice d’animaux, au début du troisième millénaire il serait sans doute temps d’en finir avec ces vielles coutumes.

mardi, 07 août, 2007  
Blogger Philippe.Piriac said...

Je ne sais pas si je vais regarder ces images, tant j'imagine qu'elles sont barbares et qu'elles laisseront dans mon esprit une trace polluante indélébile.

On a beau m'expliquer que la corrida correspond à une tradition, cela ne me convainc pas. fusse t elle traditionnelle, la barbarie reste la barbarie.

Comme aux jeux du cirque romains, je me demande ce qu'on vient y voir: la mort du taureau ou celle éventuelle du toréador.. .le tout pour une dose d'adrénaline bien assis dans les arènes.au prétexte d'une confrontation par procuration à la mort.

Je ne sais pourquoi quand on me parle des vertus esthétiques et philosophiques de la corrida, me vient immédiatement en miroir l'image de la beauferie représentée dans le film " A mort l'arbitre" et/ou d'un tournoi de foot à la télé , autour d'une table de salon en formica avec une bouteille de ricard.... et/ou du massacre des baleines,etc..

Je dois être ringard ou rétrograde. En tous cas, intolérant sur ce sujet et fier de l'être.

mercredi, 08 août, 2007  
Blogger Betty said...

Et bien moi j'ai essayé d'être tolérante et j'ai tenté de me laisser convaincre par les passionnés de corrida. Alors l'esthétique, la culture jusqu'au taureau élevé en plein air rien que pour ça et que sans la corrida il n'y aurait pas de taureau gambadant joyeusement dans la nature...et puis ont nous dit et la vache qui finit en steak et l'agneau en côtelette etc.. Sur le coup on se dit "oui, bon peut être"... puis on voit les images et là vraiment NON ce n'est pas supportable, ce n'est pas justifiable, ce n'est pas possible !

Et pourtant je n'ai pas une sensibilité particulière à l'égard des animaux. J’aime les animaux pour ce qu'ils sont (je ne fais pas partie des gens qui appelle un chiot un "bébé" si vous voyez ce que je veux dire..) mais là franchement c'est insupportable. Dans notre pays on a interdit les combats de coqs, les combats de chien, les mauvais traitement à l'égard des animaux sont punissable et pourtant la corrida est autorisée ! Juste parce que c'est culturel. C'est incohérent.

mercredi, 08 août, 2007  
Blogger dekwâh? said...

Malheureusement, certains commentaires que l'on peut lire sur les 2 spots "édulcorés" montrent à quel point la lutte contre la barbarie est difficile!
Avec toujours cette opposition entre l'homme, ses traditions et l'animal...

Comment est-il possible de ne pas admettre qu'il s'agit d'êtres vivants, donc sujets à la souffrance? Pire! une fois cela admis (si par miracle le cerveau fonctionne encore) comment continuer à défendre ce macabre spectacle et à y prendre du plaisir?
La corrida suscite un de ces débats incroyables et déprimants tant on se rend compte de l'existence de telles mentalités.

Concernant les vidéos, on peut en effet se demander si le BVP est objectif, car certaines campagnes autorisées ont été aussi dures (prévention routière) et n'importe qui peut assister au massacre de taureaux, surtout depuis que C+ en diffuse ou que les JT en font la propagande!

mercredi, 08 août, 2007  
Blogger Jack said...

Bien en effet C+ a remis ça au programme et je ne m'en étais pas aperçu. Le choix des plans dépend bien sur du réalisateur, mais les gros plans sont véritablement édifiants : dommage que ceux qui sont dans sur les gradins y voient moins bien, cela pourrait sans doute changer leur gout pour cette barbarie.

vendredi, 10 août, 2007  

Enregistrer un commentaire

<< Home