Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

vendredi 18 janvier 2008

"Chant diphonique Khöömei", par Amyr Akchin


lien direct vers YouTube


La dernière fois que j'ai fait du hors-piste, vous m'avez dit que ça vous avait plu. Donc, on va recommencer ce soir.

Je vous propose de l'exceptionnel : un chant de gorge interprété par Amyr Akchin, originaire de l'Altaï, chaîne de montagnes se trouvant aux confins de la Sibérie et de la Mongolie, au nord du désert de Taklamakan. Amyr Akchin fait partie du groupe folklorique Altai Kai.

Sa technique de chant lui permet de chanter deux notes à la fois ! Si vous écoutez bien vers la fin, on entend nettement la voix de basse plus un chant harmonique suraigü. C'est ce qu'on appelle un chant diphonique Khöömei. C'est plutôt surprenant. Cette vidéo a été enregistrée le 17 octobre 2006 au Kennedy Center de Washington, DC. Cet enregistrement se termine un peu brutalement, mais la vidéo complète est visible ici.

Cette technique arrive à se maîtriser. Pour preuve, voici un jeune chanteur qui chante "Amazing Grace" en chant de gorge diphonique.

Et enfin, je vous propose un étonnant jeune couple de sibériens.

Si ce voyage dans les monts Altaï vous a plu, je recommencerai une autre fois. Bon week-end à tous !

Les vidéos du vendredi :

Les cinq dernières :
1. "Falsetto", par The-Dream (11 janvier)
2. "We Love You", par les Rolling Stones (4 janvier)
3. "Legs", par ZZ Top (28 décembre)
4. "Quelqu'un m'a dit", par Carla Bruni (21 décembre)
5. "Dissolved Girl", par Massive Attack (14 décembre)

Le top dix :
1. "Pure Devotion" par Freeloader
2. "Two months off", par Underworld
3. "Der Letzte Tag", par Tokio Hotel (warp mix)
4. "Au commencement", par Etienne Daho
5. "Invincible" par Astonvilla
6. "Le cafard des fanfares", par Ours
7. "Where The Streets Have No Name" par U2
8. "Dream On" par Depeche Mode
9. "Sliding" par Dzihan & Kamien
10. "Cherish The Day" par Sade

Crédit vidéo : ajperlinger

Libellés :

8 Comments:

Blogger Véronique S said...

Envoutant!
J'en avais entendu parler mais je n'avais pas encore eu le plaisir de découvrir.
Merci, Luc, pour ce "hors piste" vraiment fascinant.
;-)

vendredi, 18 janvier, 2008  
Blogger Patrick said...

Ah, oui, très bien... J'essayerai ça en chantant dans ma baignoire... Outre la technique de chant, j'ai récemment appris que la gamme de notes asiatique est différente de la gamme occidentale (do-ré-mi etc.), ce qui donne ces tonalités immédiatement reconnaissables. Et en plus, la gamme chinoise est différente de la gamme japonaise...

J'ai bien ri en écoutant le couple sibérien !

A ce propos, il fait actuellement -51°C dans certaines régions de la Sibérie (par exemple à сеймчан). Vous avez dit "réchauffement de la planète" ? Et évidemment, pas le moindre souffle de vent (0 km/h) - si vous voyez où je veux en venir ;-)

samedi, 19 janvier, 2008  
Blogger Jaio said...

Il semble en tout cas que les deux notes simultanées ne sont possibles
que dans les notes prolongés. Cela est certes interessant au point de vue technique et je m'attends a voir des pavarottis s'y essayer dans les années qui viennent mais personnellement, je trouve que les sons sont assez primitifs. On dirait presque qu'ils sont faits pour effrayer que pour charmer.
Mais comme de nos jours tout ce qui est laid devient beau, il y a beacoup de chance que cela devienne populaire.

samedi, 19 janvier, 2008  
Blogger Jack said...

Les gouts et les couleurs...
Perso, je trouve la musique mongole plus supportable que la chinoise.
Je ne pense pas qu'il soit permis de dire ce qui est beau lorsqu'il s'agit de culture aussi différente.
Comme le rappelle Patrick, en orient la même plage de fréquence est divisée différemment nos tons et demi-ton n'ont aucun sens là-bas.
Personnellement au bout de 2 minutes d'opéra chinois (le fin du fin de la culture chinoise)j'ai envie de me sauver.
Mais comment pourrai-je aimer une musique qui ne respecte rien des règles que mon oreille formatée à l'européenne depuis l'enfance est capable d'entendre.
Nos canons d'harmonie musicale sont appris, et non universels.
Alors Jaio, même si je suis moi aussi enclin à penser que l'on fait aujourd'hui du beau avec le mauvais gout d'hier, dans ce cas précis, je pense que nous ne sommes tout simplement pas compétents, car ce n'est pas notre culture.
J'en profite pour ajouter que le trouve regrettable qu'on fasse aussi peu pour l'éveil à la musique de nos enfants, c'est tout petit qu'il faut s'y initier, après l'adolescence c'est foutu.

samedi, 19 janvier, 2008  
Blogger Jack said...

A propos de la capacité à produire simultanément plusieurs sons et à les entendre. J'aimerai vous parler des oiseaux. Leur organe émetteur le syrinx permet de générer 2 sons simultanément, des muscles déforment la cavité de résonance en produisant un très grand nombre d'harmoniques.
Malheureusement, nous, pauvres humains ne sommes même pas en mesure de les percevoir.
Pas seulement à cause de fréquences qui nous sont inaudibles, mais à cause de la faiblesse de notre organe auditif capable en moyenne de percevoir 40 sons par seconde tandis que l'oiseau, lui en perçoit plus de 400.
L'oiseau a naturellement l'organe auditif correspondant à ses capacités émettrices.
Non seulement ils volent, mais ont un langage 10 fois plus rapide que le notre.
(Guide des chants d'oiseaux d'Europe occidentale: André Bossus & François Charron)

samedi, 19 janvier, 2008  
Blogger la Mère Castor said...

Bonjour, j'ai appris cette technique de chant il y a quelques années, ce n'est pas très agréable à écouter (l'idéal est de s'entraîner seul en voiture, si on roule pas mal, ça vaut le coup)Je m'en sers encore pour échauffer la voix (je suis conteuse) ça a eu deux effets notoires sur moi, petite occidentale : je suis beaucoup plus sensible aux sons (notamment le chant des oiseaux)et surtout, depuis, je chante juste (presque toujours)ce qui n'était pas le cas avant, j'ai des témoins.

samedi, 19 janvier, 2008  
Blogger Jaio said...

En effet, Jack, je juge suivant mes oreilles. Comme un oiseau, ou un chien ou un chat le feraient à leur mesure. Le tout est de savoir lesquels sont bons a retenir ou a écarter pour son bien-être.Certes, cela est une question de culture.Je suis sûr que beacoup de chinois aussi n'aiment plus leur opera et si les chinois aussi sont de plus en plus dans les concours internationaux de piano il doit y avoir une raison. Par contre, dans la musique arabe je vois peu d'évolution. Que l'évolution soie, à nos oreilles, perceptible seulement si la musique d'autrui s'occidentalise, c'est bien possible. Toutefois, il me semble que ces sons mongoles o d'outre monde semblent venir d'outre tombe. Bref, je vois mal ne pas faire pleurer un enfant en lui chantant une berceuse en xomei:-)
-Marco Polo decrivait les mongols comme des gueriers très féroces et capables de dormîr sur leur cheval en se nourrissant de leur sang si nécessaire.Peut-être es-ce grâce à ces chants qu'ils ont conquis la Chine, l'Inde, la Perse et la Russie et sont à l'origine de la chute de l'empire romain? C'est marrant d'y penser surtout que ces chants ont l'aire d'avoir des adeptes aux USA et que Bush semble dèjà en train d'experimenter les effets:-)

mardi, 22 janvier, 2008  
Blogger Jaio said...

...Ont l'air.
Of course

mardi, 22 janvier, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home