Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

samedi 17 mai 2008

Le bilan économique de la France en 2007

Pouvoir d'achat.jpg

L'INSEE a publié jeudi les comptes nationaux annuels pour l'année 2007. Ces résultats contredisent ce qu'on nous raconte dans la presse depuis des mois. Par contre, ils confirment les prévisions de l'institut de conjoncture COE-Rexecode que j'avais publiées en mars 2007.

(1) Pouvoir d'achat :

Le tableau de synthèse de l'INSEE nous indique que le revenu brut des ménages a augmenté de 5,4 % en 2007. C'est le chiffre le plus haut sur les 7 dernières années.

Si on déduit l'inflation de ce chiffre, on obtient une augmentation du pouvoir d'achat de + 3,3 % sur l'année 2007. (à comparer avec + 0,8 % en 2003, + 2,6 % en 2004, + 1,6% en 2005 et + 2,6 % en 2006).

On a donc en 2007 la plus forte progression du pouvoir d'achat sur les cinq dernières années.

(2) Produit Intérieur Brut :

Le P.I.B. a cru en 2007 de 2,1 %, ce qui contredit tout ce qu'on raconté "les experts", et confirme les prévisions du gouvernement.

(3) Chômage :

Le taux de chômage dans la population active qui était de 8,8 % fin 2006 est tombé à 7,8 % fin 2007.

(4) Création d'emploi :

Le tableau de synthèse de l'INSEE montre que, si on perd des emplois dans l'industrie, on en crée entre 4 et 10 fois plus hors industrie. Et le solde de création d'emploi est nettement positif.

Prenons par exemple le 4ème trimestre 2007 :
- Industrie : - 7 100 emplois
- Contruction : + 12 800 emplois
- Tertiaire : + 57 200 emplois

- Total : + 63 000 emplois

Tous ces chiffres sont de très bonnes nouvelles, qui confirment que le pays est sur la bonne voie, et qui sont très encourageants. C'est pour cela, bien évidemment, que vous n'en entendrez pas parler dans la presse française !

Pour en savoir plus :
1. Comptes nationaux annuels 2007 (INSEE)
2. Revenu, pouvoir d'achat et consommation des ménages en comptabilité nationale (INSEE)
3. Comptes nationaux trimestriels - 1er trimestre 2008 (INSEE)
4. Chômage au sens du BIT (INSEE)

Crédit photo : France 2

12 Comments:

Blogger Patrick said...

Le plus drôle dans cette histoire, c'est la stupéfaction incrédule du gouvernement à l’accueil de ces chiffres. Des chiffres évidemment ubuesques, notamment pour ce qui concerne le pouvoir d'achat.

Ils se sont néanmoins rapidement remis de cette émotion en se glorifiant et en s'attribuant tout le bénéfice de tels bons chiffres (dont le précédemment gouvernement est évidemment beaucoup plus responsable).

Mais ces chiffres, notamment ceux du pouvoir d'achat, ne font que démontrer un hiatus grandissant entre la réalité et les modèles de l'INSEE, qui sont de moins en moins signifiants. Comment peut-on attribuer la moindre valeur à ces chiffres quand, depuis le passage à l'Euro, le “petit noir” du matin a augmenté de 44,7%, le sandwich jambon-beurre de midi de 53% et les loyers de 30%. Mais il est vrai que pour l'ordinateur portable, c’est - 57%, et que pour la télé à écran plat, c’est - 86,7% ! Et que dire de la crêpe complète qui fut à environ 5 francs et qu'on a du mal à trouver aujourd'hui à moins de 6 euros !

A se demander pourquoi le mari de Carla s'excite tant pour le pouvoir d'achat, vu que l'INSEE dit que c'est un non-problème !

Moralité, en paraphrasant Marie Antoinette : "S'ils ne peuvent plus s'acheter de yaourts (ou de crêpes), qu'ils mangent des écrans plats !"

Mais peu de temps après, la tête de Marie Antoinette roulait dans la poussière...

samedi, 17 mai, 2008  
Blogger Luc said...

@ Patrick : Je m'attendais évidemment à ta réponse.

Quand l'INSEE publie des chiffres officiels favorables, pour toi ce ne peut être que "des chiffres évidemment ubuesques".

Hé hé hé ...

A propos, tu as toujours ta carte au MoDem ?

Tiens, tu me fais penser, faudra que je fasse un peu le point sur l'ami Bayrou et de sa traversée du désert en solitaire. Il est déjà arrivé à Tamanrasset, ou pas encore ???

;-)))

dimanche, 18 mai, 2008  
Blogger Patrick said...

En fait, ça fait longtemps que j'ai compris que ce que fait un gouvernement dans un quinquennat (en bien ou en mal) a un effet visible surtout dans le quinquennat suivant.

Qui peut penser qu'un gouvernement puisse avoir la moindre influence à court terme sur des tendances lourdes qu'il subit plus qu'il ne les maîtrise ? Ca me semble une évidence, mais qui n'est pourtant pas communément admise semble-t-il. Il n'y a guère que des mesures de rupture massives (genre doubler le montant du SMIC) qui peuvent avoir un effet visible à court terme (choc économique visible, mais qui déstabilise tout le système) - le gouvernement Mauroy l'avait fait en 1981, et il n'a pas fallu un an pour devoir faire machine arrière toute.

C'est un peu comme ça que Tony Blair a fait sa gloire : en récoltant le travail réalisé avant par la mère Tchatcher...

Donc si le chanoine de Latran fait des trucs bien, c'est son successeur qui en bénéficiera, pas lui.

dimanche, 18 mai, 2008  
Blogger Luc said...

@ Patrick : Tu as raison. Le "paquet fiscal" qui, contrairement à ce qui est colporté dans ce qu'il faut bien appeler la presse française bénéficie en grande majorité au "petites gens" (*), n'est rentré en application qu'en octobre 2007. Son action immédiate sur le pouvoir d'achat n'a donc pesé que sur le dernier trimestre 2007. Par contre, en 2008, il agira à plein.

Les chiffres de 2007 sont déjà très bons. 2008 devrait être excellent !

(*) Comme chacun sait, il y a très très peu de "nantis" qui soient concernés par les heures sup', pour citer juste cet exemple !

dimanche, 18 mai, 2008  
Blogger Patrick said...

(*) et j'ajouterai qu'il y a relativement peu de "petites gens" concernées par l'abaissement du bouclier fiscal, pour citer juste cet exemple ;-)

C'est assez drôle ces histoires. Car d'un côté on annonce qu'on va tordre le cou aux niches fiscales (bouh, c'est pas bien d'échapper à l'impôt), et dans le même temps on en crée de nouvelles (genre heures sup' défiscalisées).

Enfin, si la croissance est au rendez-vous en 2008, ça sera comme le mari de Carla le souhaite. Pas très bon pour la planête, mais bon...

dimanche, 18 mai, 2008  
Blogger Patrick said...

Donc, un PIB en croissance de 2,1% ? Bon. Mais faut-il s'en réjouir quand par ailleurs on nous dit que les ressources en matières premières de toutes sortes s'épuisent ? Combien de temps peut-on tenir le double language : "j'irai chercher le point de croissance qui nous manque avec les dents" et "je respecterai la planète" ?

Car tout point de croissance en plus, c'est davantage de matières premières utilisée, plus d'énergie consommée, plus de transports, davantage de tout de tout !

Moi, je pense que le chanoine de Latran a oublié les belles promesses faites à Nicolas Hulot, et que seule compte la fuite en avant ! Il est bien loin, le Pacte Ecologique de l'autre Nicolas qui prévoyait de mettre l'écologie au coeur de l'état !

Mais bon, personne n'a jamais vraiment cru que le mari de Carla se sentait engagé par la signature de ce Pacte ! Si ?

dimanche, 18 mai, 2008  
Blogger Betty said...

Alors je viens de terminer mes comptes cela donne :
budget nourriture
2006 : 286 Euros par mois
2007 : 310 Euros par mois
2008 (pour l'instant) : 246 / mois
(en changeant radicalement les habitudes alimentaires moins de viandes et courses en discount exclusivement !)

budget EDF/GAZ/EAUX

2006 : 83 euros / mois
2007 : 85 euros / mois
2008 : 113 euros / mois !!!
Et pourtant en 2007 une nouvelle chaudiére avec thermostat a été installée pour faire + d'économie !! a noter que la consommation est resté stable (un peu plus d'eau mais un peu moins de gaz en quantité)

Et je n'ai pas fait le poste essence ça me déprime trop !!

mon salaire lui n'a augmenté que de1% par an (grace à l'ancienneté)
m'enfin si Luc nous dit que l'économie française va bien, restons optimiste !!!!....

Une chose m'étonne tout de même : pourquoi le secours populaire dénombre +17 % de "bénéficiaire" sur l'hiver 2007/2008 (dont une forte majorités de salariés et retraités)???

lundi, 19 mai, 2008  
Blogger Luc said...

@ Betty : Tu as raison. Ce qui est déprimant, quelque part, c'est que Coluche avait lancé Les Restos du Cœur en 1985 comme quelque chose de provisoire. Au départ, il distribuaient 11 millions de repas. Là, on en est à 75 millions de repas ...

lundi, 19 mai, 2008  
Blogger Jack said...

Les compagnons, je trouve votre « pantomime » sur l’indice des prix pas drôle du tout, vous savez tous ce qu’est un indice des prix et je ne prendrai même pas la peine de le rappeler ici.
Un bon indice des prix ne vaut que pour un profil de consommateur ou mieux un type de dépense, c’est un peu ce que tente de montrer Betty.
Mais comme on aime les choses simples on fait des moyennes et les moyennes, comme vous le savez bien mes amis, ça ne veut rien dire. (ou si vous préférez ça n’explique rien, au contraire.)
Mais on ne communique que sur les moyennes : comme on prend les gens pour des veaux, on leur donne des infos « synthétiques », sans voir que ça ne fait rien que les énerver parce que de toutes manières mêmes s’ils sont débiles, ils voient bien qu’ils ont du mal à boucler leur fin de mois.
Si l’indice des prix des denrées alimentaires est mauvais, comme tout le monde est obligé de manger, les plus pauvres sont encore plus pauvres, me semble-t-il, surtout s’ils ne font pas d’heure sup...Ce qui encore une fois dépend rarement d’eux.

Les indices détaillés sont bien sur disponibles.

A ce propos, moi j’ai une question idiote : pourquoi faut-il 6 semaines à nos statisticiens nationaux pour calculer le PIB du premier trimestre 2008 ?
Moi si j’étais le patron de cette administration là, je leur botterais un peu le c...
A quoi servent les ordinateurs, dans notre administration ?

lundi, 19 mai, 2008  
Blogger Patrick said...

Je trouve que le mari de Carla devrait demander à Carrefour d'arrêter sa pub à la télé qui dit que devant un pouvoir d'achat qui baisse, il répond en bon citoyen en baissant certains prix.

Mais puisqu'on vous dit qu'il AUGMENTE, ce pouvoir d'achat ! Vous êtes sourds, ou quoi, chez Carrefour ?

lundi, 19 mai, 2008  
Blogger Patrick said...

Au passage, j'admire les comptes de Betty. A l'euro près. Et la prétendue augmentation du pouvoir d'achat en 2007, on voit bien que c'est pas dans la nourriture qu'il faut la chercher. Betty, tu devrais t'acheter plus souvent une télé à écran plat, là, tu verrai nettement ton pouvoir d'achat augmenter ;-)

Nos grand-mères avaient un cahier de dépenses, que nos grand-pères consultaient mensuellement en fronçant les sourcils pour vérifier que la maison était bien tenue... J'en ai retrouvé un dans une vieille malle... Betty, c'est ta grand-mère qui t'as appris à tenir tes comptes comme ça ?

Pour le secours populaire, c'est clair qu'on a affaire à une nouvelle catégorie de citoyens. Avant, on parlait surtout des "nouveaux riches", maintenant, c'est les "nouveaux pauvres" qui sont à l'affiche !

Enfin, mais puisqu'on vous dit qu'il AUGMENTE, ce pouvoir d'achat ! Vous êtes sourds, ou quoi ?

jeudi, 22 mai, 2008  
Blogger Jack said...

Tiens Patrick, à propos de pub, de grande distribution et de lutte contre la hausse des prix, il y a un type qui me tape particulièrement sur les nerfs.
Un certain Edouard qu’on entend sur toutes les radios, que l’on voit dans tous les bons débats sur la concurrence à la TV, donne en permanence des leçons, part en croisade contre tous les « monopoles ».
Ce type là nous prend vraiment pour des buses en tentant de nous faire croire que LUI fait le maximum pour le consommateur.
En fait il est comme tous les autres et peaufine ses marges pour un profit maximum, sauf que les autres eux au moins on la pudeur de se taire et ne donnent pas de leçons.
Je suis descendu de Nancy par l’autoroute cet AM : la station Leclerc n’était pas la moins cher (CQFD).
Pour ma part je déteste équitablement toutes les grandes surfaces qui en quelques années on accaparé le commerce de détail dans tous les pays développés et contrôle totalement la distribution à l’échelle planétaire, leur entente sur notre dos et celui des fournisseurs est patente.
Et que l’on arrête de nous parler des bienfaits de la concurrence, il ne faut pas réfléchir longtemps pour comprendre qu’une bonne entente à trois ou quatre est bien plus facile et bien plus profitable à ces mastodontes qu’une concurrence impitoyable : ne prenez pas les dirigeants de ces groupes pour des crétins !
Au stade où nous sommes arrivés une seule parade, des groupements actifs de consommateurs sanctionnant avec leurs achats les comportements de ces voyous.

lundi, 26 mai, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home