Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mardi 20 janvier 2009

George W. Bush : Game Over !



Et de trois !

Rappelez-vous : le 16 mars 2003 se tenait aux Acores une sinistre réunion où trois conjurés ont décrété unilatéralement l'invasion de l'Irak sous des prétextes mensongers :



J'ai nommé Tony Blair, premier ministre britannique, José Maria Aznar, président du gouvernement espagnol, et George W. Bush, président des Etats-Unis.

Le premier à être viré a été José Maria Aznar en mars 2004. Puis c'est au tour de Tony Blair, qui démissionnera le 27 juin 2007. Et ce n'est qu'aujourd'hui que George W. Bush, le pire président de l'histoire, est enfin écarté du pouvoir !

L'état dans lequel il laisse les Etats-Unis et le monde est proprement désastreux :



On va enfin pouvoir tourner la page, ouf ! Champagne pour tout le monde !

Mais Obama va avoir du boulot pour remettre d'aplomb huit longues années de destruction systématique de l'économie, de la paix, et de l'environnement. (entre autres)

Pour en savoir plus :
1. Worst President Ever (Chez Luc)
2. Bush administration failures full list (The Center for Public Integrity)
3. Bush's Final Approval Rating: 22 Percent (CBS news)

Crédit photo : AP
Crédit dessin : Darkow

12 Comments:

Blogger Patrick said...

Les "virés", comme tu dis, ne sont pas pour autant inactifs : Tony Blair a été nommé émissaire pour le Proche-Orient du "Quartet", cet organisme informel qui regroupe, sur le dossier israélo-palestinien, l'Union européenne, la Russie, les États-Unis et l'ONU.

Quand à José-Maria, ne dit-on pas qu'il est un très, très bon ami de... Mais ce ne sont là que des ragots, bien sûr ! Et d'ailleurs, il a officiellement nié !

mercredi, 21 janvier, 2009  
Blogger Jack said...

Bon c'est fabuleux les américains se sont doté d'un nouveau président, qui de plus aurait été élus par les européens...
Mais la meilleure nouvelle reste que le texan est retourné chez lui!

Ce qui ne signifie pas qu'Obama va tout remettre d'aplomb en 15 jours ni même 3 mois, espérons seulement qu'il fasse son job de président aussi bien que celui de candidat.
J'ai bien écouté son discours, s'il en fait seulement la moitié ça ne sera pas si mal.

mercredi, 21 janvier, 2009  
Anonymous Anonyme said...

"Oui, j'ai inspiré Obama et ses équipes nous ont copié"

Que Madame Oui-Oui était nulle, on le savait, qu'elle était aussi c***asse et prétentieuse que ça, non, cela on savait pas encore. On s'en souviendra quand madame prétendra de devenir sérieuse.

mercredi, 21 janvier, 2009  
Blogger Bruno du grand sud est said...

Toutes ces bondieuseries pendant la cérémonie m'ont glacé le sang.le pompon étant ce serment d'hypocrite sur la bible.j'avais l'impression de voir un mauvais film avec plein de possédés partout.Si j'osai, il manquait juste une petite séance d'exorcisme.
Du coup les autres débiles avec leurs 1000 vierges et leurs 2 slips ne m'ont plus fait marrer du tout.

jeudi, 22 janvier, 2009  
Blogger pita ou franck said...

rien à voir avec le post mais un lien qui plaira surement à ceux qui fréquentent ce comptoir:
tu mourras moins bête
;-)patricia

jeudi, 22 janvier, 2009  
Blogger Jack said...

@Pita ou Franck : très drôle en effet.

@Bruno : Dans son discours Obama n'a pas particulièrement appuyé sur les bondieuseries : Il prononce 4 fois "God" dont 2 fois dans la formule consacrée de fin de discours.Bon, c'est vrai 2 discours religieux, plus une chanteuse ...ça fait pas mal.
Par contre il prononce 12 fois le mot "nation", perso c'est plus cet aspect nationaliste qui heurte ma conscience de gaulois.
Nous ne sommes plus habitués à ce que l'on nous fasse vibrer à ce point la corde patriotique : mais nous ne sommes pas américains.(Il est mentionné "in God we trust" sur le billet vert, impensable chez nous)
Déjà Bush a tiré à fond sur cette corde. Obama en fait un usage non moins intense mais que nous espérons mieux orienté...

Reste que les USA est un pays plutôt religieux, ce qui n'est plus le cas de la vielle Europe et depuis un moment.
Mais nous sommes en Europe : Dieu merci!

jeudi, 22 janvier, 2009  
Blogger Patrick said...

Tu as raison, Jack : Que Dieu nous garde de tomber à nouveau dans ces bondieuseries ;-)

jeudi, 22 janvier, 2009  
Blogger Patrick said...

A propos de bondieuseries, j'ai écouté à la radio une émission relative au Dieu des romains, Jupiter. Il semble que ce Dieu était en quelque sorte le garant des institutions romaines. Tous les citoyens étaient obligés de le respecter... mais pas d'y croire. Ce Jupiter ne véhiculait d'ailleurs aucun précepte de morale, c'était juste un rouage de la constitution.

Je me demande si Dieu n'a pas un peu ce statut aux USA. Le "In God We Trust" est plus constitutionnel que religieux... Il y a évidemment beaucoup de vrais croyants aux USA, mais il y a aussi beaucoup d'athées - et ceux-là utilisent quand même les billets verts sans rechigner...

Bon, ce "In God We Trust" donne évidemment une teinture ou inspiration Judéo-Chrétienne aux institutions - mais c'est le cas de la plupart des démocraties occidentales, me semble-t-il, qu'il s'agisse de républiques ou de monarchies parlementaires.

vendredi, 23 janvier, 2009  
Blogger Bruno du grand sud est said...

ça m'excite pas beaucoup non plus ce patriotisme zombiique. on a vu par le passé ce que ça peut donner.
je préfère le modèle de tolérance et de discordes de l'Europe, que ces guerres de clochers qui mènent au désastre.
Patriotisme et religion,en voilà un cocktail qu'il est bien.c'est pas nouveau et ça marche plutôt bien.
quand on a la faveur divine qui va oser vous contredire ?
Par exemple, on peut massacrer 100 000 terroristes* pour leur pétrole.
ça en fait du sang sur les mains, donc pour avoir failli au 5éme,7éme,8éme et 10éme commandement.
pour mémoire:
5. Tu ne tueras pas.
7. Tu ne voleras pas.
8. Tu ne mentiras pas.
10. Tu ne désireras pas injustement le bien des autres.
Vous me ferez 3 Notre Père et on n'en parle plus...


* enfin 100 000 d'après la police et 1.2 millions d'après les morts.

vendredi, 23 janvier, 2009  
Blogger Jack said...

Bruno, oui mais seul les morts chrétiens comptent, les autres ne sont que des infidèles...(et c'est pareil pour le vol,le mensonge et la convoitise).

Tu n'as rien compris, il faut vraiment que tu prennes des cours de religion!

samedi, 24 janvier, 2009  
Blogger Bruno du grand sud est said...

Amen

dimanche, 25 janvier, 2009  
Anonymous Nouveau chômeur, merci Sarko said...

Moi, je garde la bouteille de champagne pour le jour où Sarko quittera ses fonctions.

De toute façon, ça ne peut pas être pire...

dimanche, 25 janvier, 2009  

Enregistrer un commentaire

<< Home