Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

dimanche 9 mai 2010

Et si j'allais voir mon banquier avec un budget comme ça?


Comme des millions de français j'ai reçu une lettre d'Eric Woerth cette semaine, vous savez bien le Ministre du budget et des comptes publics. Avec des comptes mieux ficelés que cela, j'en connais qui se serait suicidé.
 Pas lui, il continue même de nous décocher son joli sourire. Je n'ai pas pris la peine d'analyser les budgets de tous les pays de la zone Euro, mais je crois que la Grèce a bon dos, il n'y a pas qu'elle qui vit au dessus de ses moyens. Lorsque j'ai vu 149.2 Milliards de déficit pour 270,5 de recettes, je me suis dit :"C'est pas possible, j'ai mal lu, ou bien il y a une coquille?".
Hélas, pas du tout!
Bon vous allez me dire le Budget américain c'est pire et pourtant c'est l'Euro qui baisse...!
Donc il n'y a pas de rapport entre le cours des monnaies et la gestion des pays qui la frappe, et vous savez ce que cela signifie? Que les états on perdu le contrôle de l'économie, ceux qui la contrôle ne sont pas au gouvernement : CQFD.
Il y a tout de même une autre question on entend parler partout de 7% de déficit : là c'est nettement mieux, d'où sort donc ce 7%? On a du agglomérer pas mal de chose dans ce calcul pour noyer le poisson à ce point là.

Libellés : ,

8 Comments:

Blogger Bruno du grand sud est said...

Belle progression! on s'est mangé 45 milliards par rapport au budget 2009.Cette équipe de bras cassés n'a pas fini de nous surprendre.
Je gagne 270 et je dépense 420...
A noter quand même qu'a ce poste on trouve un spécialiste de la finance.
On a eu chaud!

dimanche, 09 mai, 2010  
Blogger Luc said...

Effectivement, quand on lit ça, c'est un scandale. Tout simplement.

dimanche, 09 mai, 2010  
Blogger Padraig said...

Je me souviens du pauvre François Fillon, qui, avant la crise, expliquait qu'on ne pouvait pas donner un coup de pouce aux salaires, car "les caisse sont vides". Peu de temps après, on déversait des milliards pour éteindre les divers foyers d'incendie, et ça ne fait que s'amplifier...

Jack a raison. Les maîtres du jeux, ce ne sont pas du tout nos gouvernants démocratiquement élus, c'est la très grande finance. Il fut un temps ou les rapaces s'attaquaient aux sociétés (les raideurs). Maintenant, ils s'attaquent aux états... Nos gouvernants n'ont plus qu'un rôle de pompiers... Pendant que les grandes banques s'empiffrent.

Je me suis posé la même question que toi, Jack. Notre déficit à nous, il est de combien, vraiment - c'est à dire en enlevant les magouilles dissimulatrices du genre de celles dont les grecs, dûment conseillés par le grand banquier d'affaires Goldman Sachs, ont abusé... Ah, nous, on est réglo, on ne dissimule rien ? Vraiment ?

Ce qui est sûr, c'est que la réductions des dépenses dont on nous parle ne vas pas suffire. "Je n'ai pas été élu pour augmenter les impôts", qu'il disait. Il va pourtant falloir y passer, je pense...

dimanche, 09 mai, 2010  
Blogger Padraig said...

Et puis, zut, un budget comme ça, il faut dire ce qui est, c'est obscène.

De mon point de vue, c'est le résultat de l'obstination maladive de nos dirigeants à maintenir un certain cap (programme électoral) alors que les conditions ont changé du tout au tout. Le programme était bâti sur une croissance de +3% (vous vous souvenez, +2% "naturels" et +1% arrachés avec les dents). Mais là, en 2009, on a fait du -2,2% (récession), et on continue le programme comme si de rien n'était.

Un peu comme si un pilote d'avion, parti de Rio avec un plan de vol direct et une bonne météo, ne modifiait pas son plan de vol à la rencontre d'un cyclone dans l'atlantique ! Le résultat serait pourtant hautement prévisible !

Le pilote n'est pas responsable du cyclone, mais s'il ne modifie pas son cap, il devient un criminel...

dimanche, 09 mai, 2010  
Blogger Jack said...

@Pad: c'est bien ici même que j'avais souhaité que nos grands dirigeants passent par "l'école de modestie de la mer"...
Donner une destination au navire sans mettre en danger l'équipage et savoir mettre à la cap quand le temps ne permets plus d'avancer: c'est ce qui fait un bon capitaine.

Pas un Nivelle qui gaspille ses forces sans considération pour les pertes...

lundi, 10 mai, 2010  
Blogger Padraig said...

En voyant ces chiffres, je me demande si notre Harry Potter national a été bien inspiré d'accepter le ministère du budget... Eric Woerth, lui, s'est tiré à temps !

Enfin, on pourra quand même le créditer d'avoir fait revenir en France une évadée fiscale (sa nouvelle copine Michèle Laroque)...

vendredi, 14 mai, 2010  
Blogger Padraig said...

A la réflexion, Jack, je pense que si tu allais chez ton banquier avec un budget comme ça, il te recevrait avec grand intérêt et te mettrais en relation avec ses "experts" qui t'indiqueraient toutes les façon de magouiller, dissimuler, triturer ledit budget. A la suite de quoi il t'ouvrirait un crédit de, disons, 200 ou 300 milliards d'euros pour que tu puisse avancer tranquillement.

Bon, évidemment, à la suite de ça, le pays serait à genoux, mais le banquier, lui, aura engrangé au passage son "petit bénéfice" !

En revanche, va quémander une petite ligne de crédit pour ta petite entreprise, il ne t'adressera même pas la parole ! Non, mais ! En dessous d'un milliard, maintenant, ça n'intéresse plus aucun financier !

mardi, 18 mai, 2010  
Blogger Jack said...

Oui bon, "si tu dois des milliards à ton banquier c'est lui qui a un problème"...
Je pense qu'exprimé en k€ un tel budget ôterait toute crédibilité à l'emprunteur lambda. On aimerait voir présentées à côté quelles mesures sont proposées pour redresser la situation!
Mais non pas un mot comme si un déficit de 150 milliards était un "détail"!

mercredi, 26 mai, 2010  

Publier un commentaire

<< Home