Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

lundi 14 novembre 2005

Le coeur d'Uluru



Les "Temps du Rêve" des aborigènes d'Australie est une culture qui a été maintenue continuement pendant 50000 ans. c'est la plus ancienne culture au monde. Dans le monde vu par les aborignèes, toute action laisse une trace dans le paysage.

Uluru (Ayers Rock), c'est un rocher sacré où sont inscrits des messages des dieux.

Torsten Blackwood, photographe AFP, a trouvé un message universel bien visible sur Uluru : un coeur, symbole d'amour.

Quelque part, pendant le Temps du Rêve, les dieux des aborigènes ont laissé ce message magnifique à l'intention de l'humanité : un coeur.

Regardez ce coeur, comme il est beau ...

Pour en savoir plus :
1. Le peuple du Temps du Rêve (Chez Luc)
2. Uluru (Wikipedia)
3. Ayers Rock (Google Maps)

Crédit photo : Torsten Blackwood

Libellés :

3 Comments:

Blogger Patrick said...

Ce coeur est très beau, mais j'ai comme des doutes sur son authenticité... Un graphisme très "moderne", une stylisation qui laisse penser que ces hommes de l'âge de pierre avaient compris le rôle du coeur, et lui avaient attribué une signification symbolique. Bon, après tout, pourquoi pas ?

jeudi, 17 novembre, 2005  
Blogger Patrick said...

En fait, à bien lire ton post, c'est sans doute juste un phénomène naturel, pas une sculpture d'origine humaine. Alors, oui, pourquoi pas un message des dieux - ou des extra-terrestres, comme on veux !

jeudi, 17 novembre, 2005  
Blogger Luc said...

Oui, effectivement, c'est bien comme ça qu'il fallait le comprendre : ce n'est pas un coeur sculpté par la main de l'homme, c'est l'empreinte que les dieux des aborigènes ont laissé dans le paysage pour envoyer un message à ceux qui sauront le voir ...

jeudi, 17 novembre, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home