Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mercredi 14 décembre 2005

La musique d'Esther



Un moment de douceur dans ce monde de brutes.

Je vous ai déjà parlé du très superbe blog créé par Esther : La Lanterne Brisée, dans lequel elle nous ravit par son talent de dessin plein d'invention et de fraîcheur.

Eh bien, Esther vient de nous dévoiler son métier. Croyez-le ou pas, elle compose de la musique classique contemporaine. Elle nous gratifie sur son blog de trois de ses créations musicales que je vous engage vivement à aller savourer. (Je ne les ai pas recopiées sur ce blog de peur d'être "marabouté" et d'être obligé de courir derrière Esther en faisant ouah ! ouah !)

Ce n'est pas tous les jours qu'on a l'occasion d'écouter de la musique classique contemporaine originale, jamais entendue. Cela me rappelle ma rencontre avec Dieter Schönbach qui m'avait ouvert son univers si fascinant.

Esther, si d'aventure tu lis ce mot, juste une chose : merci d'exister.

Pour en savoir plus :
1. Mon métier (La Lanterne Brisée)
2. La Lanterne Brisée (Chez Luc)
3. Farben und Klänge (Couleurs et sons) (Chez Luc)

Crédit photo : Esther

3 Comments:

Blogger Jack said...

C’est quelqu’un cette Esther, j’étais déjà impressionné par les dessins, mais là compositeuse, je me dis, il y a tout de même des gens doués.(surdoués)
Du coup on se sent une petit merde, et il y a tellement de commentaires sur son blog, qu’on ose même pas en ajouter un.
Je ne goute pas particulièrement la musique contemporaine et je suis de ceux qui appellent çà du bruit, Boulez et le dernier que je puisse écouter, alors...
Mais on peut tout de même entrevoir qu’Esther a du génie.

mercredi, 14 décembre, 2005  
Blogger Patrick said...

Amateur de musique contemporaine, je regrette de ne pas pouvoir entendre le "vrai" style d'Esther... Je lui souhaite de pouvoir prochainement faire jouer ses oeuvres par un orchestre symphonique...

En fait, c'est une chose qui ne m'était jamais venu à l'esprit : le peintre peut réaliser un tableau avec peu de moyens, et l'écrivain peu se contenter d'une crayon et d'une gomme. Mais le compositeur de musique symphonique doit réunir des fonds importants pour que son oeuvre soit jouée ne serait-ce qu'une seule fois...

Haut les coeurs, Esther, tu y arriveras !

jeudi, 15 décembre, 2005  
Blogger Philippe Piriac said...

je suis impressionné, tout simplement

jeudi, 15 décembre, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home