Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

dimanche 19 novembre 2006

Flower Power

Il y a quinze jours, Patrick avait fait remarquer que les éoliennes défiguraient la lande bretonne. Ce à quoi Jack avait répondu quelques jours après que les éoliennes amélioraient parfois le paysage.

Eh bien ce sujet préoccupe aussi nos voisins hollandais. Le conseil des Pays Bas pour les Paysages a demandé à des designers de concevoir des éoliennes d'un nouveau type.

Et voici le résultat : "100 MW mountains", une coopération entre One Architecture, Ton Matton et NL architects a suggéré de regrouper les turbines en bouquet de fleurs géant.

flowerpower4

L'idée c'est de transformer la pollution visuelle en création architecturale monumentale, comme l'Atomium ou la Tour Eiffel :

flowerpower3

On pourrait même créer une impression de décor de montagnes dans le "Plat Pays" ...

flowerpower2

Alors, Patrick, tes impressions ?

Pour en savoir plus :
1. Bosjes en bergen windmolens sieren landschap (Bright)
2. ‘Bloemschikken met windmolens’ (architectenweb.nl)
3. Flower Power (we make money not art)
4. Windmill Goes Designer in a Flowery Look (TheDesignBlog)

Sur le même sujet :
1. Ce beau paysage… (Chez Luc - 30 octobre 2006)
2. Les Eoliennes améliorent parfois le paysage (Chez Luc - 1er novembre 2006)

Crédit photos : Bright via Instituto Futurista

4 Comments:

Blogger Patrick said...

Amusant. Les Hollandais ont cru aux éoliennes pour éviter de faire tourner leurs centrales thermiques lorsqu'il y a du vent. Ils le payent par le saccage de leur environnement visuel, d'où cette recherche pour maquiller la pollution visuelle. L'idée de l'arbre me semble farfelue, mais celle des montagnes me semble intéressante. Mais ce n'est que du maquillage... Ils ont aussi la chance d'avoir de vastes étendues d'eau relativement calmes (mer intérieure) qui permettent des installations off-shore moins polluantes visuellement.

Se souvenir que lorsqu'il n'y a pas assez de vent, leurs centrales thermiques doivent pourvoir à 95% de leur consommation nationale (hors importations de France). En temps normal, leurs centrales thermiques nauséabondes produisent environ 90% des besoins, et leurs disgracieuses éoliennes environ 5%. Ils disposent d'une centrale nucléaire qui produit environ 4% de leurs besoins. Ils sont néanmoins sur le point de virer leur cuti et de lancer la construction d'une seconde centrale nucléaire - seule vraie solution à leur problème...

dimanche, 19 novembre, 2006  
Blogger Patrick said...

Au fait, j'ai oublié de préciser, pour ceux qui auraient raté les épisodes précédents : EN FRANCE, nous n'avons nul besoin d'éoliennes pour éviter de faire marcher nos centrales thermiques nauséabondes (ces dernières ne constituant qu'un appoint occasionnel à notre énergie nucléaire qui est propre au sens des gaz à effet de serre)...

A ce sujet, j'ai lu récemment une étude qui démontrer que EN FRANCE, le parc éolien oblige à avoir plus souvent recours au thermique pour suppléer à un déficit de vent (environ 50% du temps), car le temps de montée en puissance des centrales nucléaires ne permet pas de réagir assez vite. Au bilan, plus on a d'éoliennes, plus on doit lancer les centrales thermiques souvent, et plus on pollue... Intéressant, non ?

Et en plus, l'éolien coûte la peau des fesses...

dimanche, 19 novembre, 2006  
Blogger Jack said...

Encore un post sur les éoliennes et tu pourras rebaptiser le blog « l’éoloblog »
Pourtant, il n’y a pas que du vent ici...
Mais c’est vrai qu’à force de répéter que l’on n’a pas besoin de l’éolien, tu vas finir par nous convaincre Patrick.
« bis repetita placent »

lundi, 20 novembre, 2006  
Blogger Patrick said...

Je viens de voir à la télé qu'une éolienne avait été incendiée dans l'Aude, je crois... Je le jure, c'est pas moi, j'ai un alibi solide !

Et la télé a alors lançé un sujet disant que la France était "très en retard" dans ce domaine par rapport à l'Allemagne (1 500 éoliennes seulement, alors qu'ils en ont 11 000). Pitié, grâce ! Arrêtez ces absurdités. Les verts Allemands ont refusé le nucléaire, et du coup il leur faut des éoliennes. D'accord. Quoique, les 11 000 éoliennes allemandes ne fournissent qu'un maigre 5% de leurs besoins en électricité - pas très fameux, comme résultat... Mais nous, en France, on a 58 centrales nucléaires qui couvrent très largement nos besoins (et même on exporte de l'électricité dans tous les pays voisins), et on n'a donc pas du tout besoin d'éoliennes !

Dans le reportage, ils évoquaient tel champ qui pouvait "éclairer" telle ville. Comme si l'électricité ne servait qu'à s'éclairer ! En langage clair, c'est de la désinformation, de la tromperie...

Comme dit Jack, au risque de lasser, je répète : EN FRANCE, on n'a pas besoin d'éoliennes. Les lecteurs finiront peut-être par comprendre qu'il y a du vrai dans ce que je professe !

lundi, 20 novembre, 2006  

Enregistrer un commentaire

<< Home