Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

lundi 25 décembre 2006

Corot : à la recherche des petits hommes verts

Corot 1.jpg

La sonde spatiale française Corot (COnvection, ROtation et Transits planétaires) va être lancée de Baïkonour mercredi 27 décembre. Cette sonde va permettre pour la première fois de repérer des planètes rocheuses de petite taille (deux ou trois fois la taille de la Terre).

La méthode utilisée est de mesurer la baisse d'intensité de l'étoile quand la planète passe devant :

Corot 2.jpg

Jusqu'ici, la plus petite planète rocheuse extrasolaire qu'on a trouvé, OGLE-2005-BLG-390Lb, est cinq fois et demi plus grosse que la Terre. Elle se trouve à peu près entre Mars et Jupiter par rapport à son étoile, une naine rouge. De ce fait, la température à sa surface doit être -220°C, un peu froid pour des petits hommes verts ...

Pour pouvoir pister des "exo Terres", Corot va fixer pendant cinq mois entre 60000 et 120000 étoiles pour repérer de minuscules éclipses. Du jamais vu !

Pour que la vie existe, il faut une planète rocheuse (pas une géante gazeuse comme Jupiter ou Saturne) et dont l'orbite soit à bonne distance de l'étoile. Pas trop près, sinon son atmosphère sera éliminée par la puissance de la radiation solaire. Pas trop loin, sinon, ce sera une sphère glacée. La distance doit être idéale, de façon à ce que l'eau puisse exister à l'état liquide.

Cette sonde française révolutionaire sera suivie en 2008 par la sonde américaine Kepler, plus puissante, qui permettra de descendre à des planètes rocheuses de la taille de la Terre.

Bon, on va bien arriver à les trouver, ces petits hommes verts !

Pour en savoir plus :
1. Corot (CNES)
2. Corot (ESA)
3. Découverte d'une planète tellurique extra-solaire (Chez Luc)

Crédit photo : CNES

Libellés : , , ,

3 Comments:

Blogger Jack said...

Démarche anthropomorphe...
Pourquoi la vie aurait-elle besoin d’eau liquide pour exister ?
Parce que c’est évidement le cas chez nous, sur notre jolie planète.

Pourquoi ne pas imaginer d’autres formules chimiques, dans d’autres environnements, capables de s’organiser et de donner naissance à d’autres formes de vie ?

mercredi, 27 décembre, 2006  
Blogger Luc said...

@ Jack : T'as raison. J'aurais dû préciser "Pour que la vie organique existe ..."

mercredi, 27 décembre, 2006  
Blogger Patrick said...

Un autre candidat à la vie est la chimie du silicium (qui se trouve juste en dessous du carbone dans la classification de Mendeleev - le Carbone a 12 nucléons, le silicium en a 28) . Le silicium est tout aussi riche en interactions avec d'autres éléments (on peut par exemple imaginer de l'ADN à base de silicium au lieu de carbone), mais à plus haute température et plus haute pression. Donc une "terre" qui aurait une atmosphère très dense et très chaude pourrait offrir la "soupe" idéale pour développer une vie basée sur le silicium plutôt que sur le carbone... Et là, nul besoin d'eau (une mer d'ammoniac serait plus indiquée par exemple).

Mais je crains alors que les petits hommes verts ne revêtent guère notre physionomie...

mercredi, 27 décembre, 2006  

Enregistrer un commentaire

<< Home