Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

dimanche 10 juin 2007

Le premier tour des législatives 2007

estimation.jpg

Estimation à 20 h selon TNS Sofrès pour TF1.

Rappel de l'assemblée sortante :

Assemblée sortante.jpg

CSA Le Monde.jpg

Répartition des voix selon l'institut IPSOS-Dell pour France-2, "20 Minutes", "Le Point" et Europe-1:

Extrême gauche : 3,7%
LO: 1%
LCR: 2,1%
DIV EXG: 0,6%

Gauche: 35,7% / 126 à 185 sièges
PCF: 4,3% / 6 à 12 sièges
PS/PRG/MRC: 27,4% /120 à 170 sièges
Verts: 2,7% / 0 à 3 sièges

MoDem: 7,3% / 1 à 4 sièges

Droite: 45,6% / 383 à 447 sièges
Nouveau Centre: 2,2% / 21 à 24 sièges
UMP/DvD: 42,2% / 360 à 420 sièges
MPF: 1,2% / 2 à 3 sièges

Extrême droite: 5%
FN: 4,6%
MNR:0,4%

Voici l'historique du taux d'abstention sur les 4 derniers 1er tours des législatives :
1981 : 29,1 %
1988 : 34,3 %
2002 : 35,6 %
2007 : 39,5 % (estimation TNS Sofrès)

Fait inédit dans l'histoire de la Ve République, la gauche est partie d'emblée battue dans la campagne après la défaite de sa candidate Ségolène Royal à la présidentielle, appelant à "un vote humanitaire" selon l'expression d'un politologue, pour éviter une réédition de la débâcle de 1993, lorsqu'elle sauva, hors Parti communiste, 67 députés.

Résultats pour Audierne : Ballotage
- Hélène Tanguy (UMP) : 36,33%
- Annick Le Loch (PS) : 32,13 %
- Michel Canevet (MoDem) : 19,51 % (bravo, Patrick !)

Résultats pour Barbentane : Ballotage
- Bernard Reynès (divers droite) : 27,17%
- Léon Vachet (député UMP sortant) : 26,96%

Résultats pour Pernes : Ballotage
- Jean-Michel Ferrand (UMP) : 48,79%
- Nadine Perris (PS) : 16,44 %

Résultats pour Piriac : Ballotage
- Christophe Priou (UMP) : 49,90%
- Adeline L'Honen (PS) : 24,65 %

Bon, ben va falloir aller voter de nouveau le week-end prochain, les gars !

Pour en savoir plus :
1. Large victoire de l'UMP, le FN s'effondre, le PS à la peine (La Tribune)
2. La large victoire de la majorité de Nicolas Sarkozy est confirmée aux législatives (Le Monde)
3. Elections Législatives - Live (Yahoo.fr)
4. Les résultats définitifs du premier tour des présidentielles 2007 (Chez Luc)

Crédit infographie : AFP

Libellés :

43 Comments:

Blogger Patrick said...

C'est dommage qu'il s'agisse ici de la composition de la chambre de 2002 ! Une telle chambre aurait été très bien pour 2007-2012 !

dimanche, 10 juin, 2007  
Blogger Luc said...

@ Patrick : Ne t'inquiète pas. Tu vas voir, la chambre 2007 va être encore mieux que la 2002 !

:-)

dimanche, 10 juin, 2007  
Blogger Patrick said...

Les vagues, c'est ludique. Les tsunamis, c'est dangereux...

dimanche, 10 juin, 2007  
Blogger Greg2007 said...

Bon, les législatives étaient sans surprises comme les années à venir maintenant on peut officiellement dir que l'on est en dictature.

Luc, pourquoi est-ce que tu n'a pas fait un sujet sur cette video?

http://www.blastblog.fr/index.php?2007/06/09/1160-sarkozy-alcool-ou-cocaine-au-g8

On y voit comment le President de la France représente la France.

Allez je vois déjà Aurora la scientifique me dire que c'est un fake car les lèvres ne bougent pas en même temps, ou alors que c'est un acteur déguisé en Sarkozy.

dimanche, 10 juin, 2007  
Blogger Luc said...

@ Greg : Ouais, rigolo ! Je voulais mettre la vidéo Sarkozy vs Poutine (round 1: Vodka) dans un prochain article. Mais vu que t'as dégainé plus vite que moi, tant pis. Ce sera pour la prochaine fois que Poutine lui fait boire une tasse de thé trafiquée pour lui faire avouer le code nucléaire ...

;-)

dimanche, 10 juin, 2007  
Blogger Greg2007 said...

Bah pas grave, ce sera pour la prochaine bourde.

N'empêche on dirait qu'on a trouvé un successeur à Boris Eltsine :o)

dimanche, 10 juin, 2007  
Blogger Luc said...

@ Greg : Je ne sais pas si il était "bourré" ou quoi, mais Je demande à tous ceux qui disent qu'il est "bourré" de faire, en étant bourré, une conférence de presse à son niveau.

Après, on en reparlera...

dimanche, 10 juin, 2007  
Blogger Jack said...

C'était stroumpfé d'avance...

dimanche, 10 juin, 2007  
Blogger Patrick said...

48,79% seulement pour Pernes ! Luc, tu nous déçois - tu aurais pu faire encore un petit effort pour porter ton candidat à 50,01% et éviter à tout le monde d'avoir à se déplacer à nouveau.

Je suis très content du score de mon chouchou à moi. Avec ses 19,51%, il est sans doute un des meilleurs scores MoDem de France, et ça lui permet d'accéder au second tour ! Quand je vous disais que c'était un type bien ! Il pourra compter sur moi dimanche prochain (même si, objectivement, ses chances sont "un peu" faibles)... Au vu des scores, la lutte sera rude entre PS et UMP...

Jack, chez toi ça va être la lutte fratricide à mort entre deux schtroumpfs, si j'ai bien suivi le film !

Pauvre Philippe, chez toi, ça sera dur d'éviter d'être enschtroumpfé !

En tout état de cause, vu le niveau record d'abstensions (pas un très bonne nouvelle je trouve), le résultat final ne me semble pas toujours acquis... S'il y avait une plus forte mobilisation dimanche prochain, à qui profiterait-elle ? Il y a peut-être encore une petite chance d'éviter le tsunami !

dimanche, 10 juin, 2007  
Blogger Jack said...

Vous remarquerez, une fois encore, que ce type de scrutin amplifie considérablement l’effet majoritaire. Nous sommes bien d’accord, c’est l’effet recherché, mais 80% des sièges avec 45% des voix est un effet amplificateur quelque peu excessif, ne trouvez vous pas ?
Il se pourrait bien, qu’à force les français se sentent un peu mal représentés et que leur intérêt pour ces élections là en pâtisse.

Post Scriptum concernant ma circonscription : Ces deux candidats se réclament tous les deux de Sarkozy, l’un est « l’officiel » (sortant), l’autre est « dissident », je ne suis pas loin de penser que ce fut une belle manœuvre (réussie) pour un second tour en famille...Mais l’essentiel est que le sortant à 75 ans puisse enfin cultiver son jardin !
Place aux jeunes, non d’une pipe.

dimanche, 10 juin, 2007  
Blogger apollo said...

3 députés Modem (a priori)
il y aurait tellement de choses à dire...
S'ils rassemblent le meilleur joueur de gauche et le meilleur joueur de droite, ils pourront faire une belle partie de tarot...

lundi, 11 juin, 2007  
Blogger Philippe.Piriac said...

Bon.. et ben voila.

On va donc vivre pendant 5 ans avec un parlement chambre d'enregistrement et évaluateur de politiques publiques.

Reste les régionales et les municipales, ou persistent un peu de représentation proportionnelle et de subsidiarité. ...et les référendums d'initiative populaire...

lundi, 11 juin, 2007  
Blogger Patrick said...

J'entend que le "Nouveau Centre" aurait peut-être une vingtaine de députés avec 2% des suffrages nationaux, et que le MoDem en aurait peut-être deux avec 7% des suffrages nationaux.

Ne faut-il pas voir là une sorte de "prime aux traitres" ?

lundi, 11 juin, 2007  
Blogger Luc said...

@ Philippe et aux autres : C'est marrant de voir la très faible opinion que vous avez des députés. Pour vous, si un gouvernement a une majorité au parlement, les députés sont transformés "de facto" en godillots ...

Et en plus, le procès d'intention que vous faites à Sarkozy est totalement infondé.

Vous avez déjà vu, vous, un parti politique qui bénéficie d'un tel résultat électoral, et qui prend malgré tout la peine de nommer des ministres d'opposition au gouvernement ? Et qui va donner la commission la plus importante à l'opposition ?

Vous avez déjà vu ça, vous ? Moi pas. En 1981, avec un parlement totalement rose, je n'ai pas le souvenir d'avoir vu le PS nommer des ministres de du centre ou de droite ...

Il va bientôt y avoir plus de socialistes au gouvernement qu'à l'assemblée .. c'est vous dire !

lundi, 11 juin, 2007  
Blogger Patrick said...

Luc, peut-être n'as-tu pas bien saisi le concept de Démocratie Représentative. L'article de Wikipedia t'en rapellera les principes, notamment en ce qui concerne le pluralisme...

lundi, 11 juin, 2007  
Blogger Patrick said...

En réalité, ta question, Luc, est très pertinente : pourquoi les députés seraient-ils transformés "de facto" en godillots ? Ma réponse fut quelque peu laconique. Mais j'ai bien réfléchi. Et mon opinion est que, oui, les députés de cette majorité Présidentielle seront des godillots.

Il me semble que cela découle d'un certain style de Présidence, basé sur l'existence d'un Programme détaillé. Il me semble (corrigez-moi si je me trompe) que le premier "programme" de ce type fut celui de Mitterrand en 1981 : "110 propositions pour la France". En 2007, avec M. Sarkozy, on en est à un programme en 574 propositions (excusez du peu). Dans ces conditions, l'affaire est réglée. Nul besoin de Parlement pour proposer ou discuter - tout est écrit d'avance dans le programme. Tout ce que le chef d'Etat attend du Parlement, c'est d'entériner et d'appliquer le programme, rien de plus, rien de moins. Il me semble qu'en Chiraquie, l'importance du "Programme" était moindre, ce qui laissait un peu de champ libre au Parlement. Mais déjà avec Mitterrand la question était d'appliquer, pas de discutailler ! Et aujourd'hui, tout est tracé, il n'y a plus de place à la discussion - d'autant plus qu'on nous explique que le peuple a déjà entériné tout ça à travers l'élection du Président au suffrage universel (enfin, au moins pour les rares à avoir lu les 574 propositions).

Dans certains autres régimes parlementaires, c'est le Parlement qui élit le chef de l'Etat, et ce dernier n'a donc pas de programme préconçu (ou juste des orientations). La chambre joue alors son rôle à plein.

J'en suis arrivé à la conclusion qu'un des problèmes, ce sont ces foutus programmes qui, si on y réfléchit, court-circuitent une bonne partie du processus démocratique.

Oui, la chambre UMP sera une chambre de godillots - car c'est ça qu'on leur demande pour mettre en oeuvre les 574 propositions. Malheur à celui qui proférera un doute ou émettra une réserve !

Notez bien, dans d'autres régimes à chambre monochrome, tel que le Parlement Baas Irakien du temps de Saddam, un député qui levait le doigt était immédiatement et sommairement jugé et exécuté (quand il n'était pas abattu sur place). On n'en est pas là, fort heureusement !

lundi, 11 juin, 2007  
Blogger Luc said...

@ Patrick : La démocratie représentative, je sais ce que c'est, bien sûr. Par contre, il y a un concept que je te conseille de potasser un peu, c'est Séparation des pouvoirs.

Relis-le en détail, et après, tu ne compareras plus avec autant de légèreté l'Assemblée Nationale française avec Parlement Baas Irakien du temps de Saddam ...

lundi, 11 juin, 2007  
Blogger Patrick said...

Séparation des pouvoirs, bien sûr...

Mais prenons des exemples concrets. Le nouveau gouvernement (exécutif), en accord avec ses promesses électorales, souhaite modifier certains termes de la loi. Par exemple, la loi fiscale sur les intérêts d'emprunts immobiliers ou la loi sur la délinquance (abaisser la majorité pénale à 16 ans). Il travaille donc sur ces sujets sans en référer au Parlement et nous annonce fièrement que tout est ficelé. Il ne manque que le coup de tampon du Parlement (simple formalité à les en croire). Dans cet exemple, on voit bien que le Parlement (législatif) est court-circuité : les schtroumpfs sont priés de voter comme un seul homme "comme le peuple leur en a donné mandat lors de l'élection du Président"... Et bien sûr, plus la chambre est bleue, mieux ça passe !

Godillot est un terme très péjoratif... Béni-oui-oui est sans doute plus approprié...

Vraiment, cette histoire de programme, je trouve que ça fausse tout le jeu démocratique. Et ce d'autant plus que la majorité des français ont voté au son de slogans du style "je suis pour le travail" ou "l'ordre juste", (un peu plus et un candidat aurait osé un "je suis pour le bonheur") mais bien peu d'électeurs ont lu les programmes (et certainement très peu ont lu les 574 propositions du programme de Nicolas).

mardi, 12 juin, 2007  
Blogger apollo said...

Ok, alors je résume les problèmes actuels de la France :
- l'UMP gagne trop largement les élections
- le programme de Sarkozy est trop détaillé.
Mince.
Je trouve infame de comparer le résultat d'une élection à un tsunami.
Soit on a oublié le sens de ce mot, soit on est proche du front national, seul parti en France qui se permet de traiter de détail de l'histoire les génocides et autres grandes catastrophes humaines.

On est reparti pour un tour de comparaison avec des pays totalitaires, j'attends la référence au Reichstag pour bientôt.

La bonne nouvelle c'est qu'il y a effectivement un pouvoir suffisamment volontaire qui aura peut-etre les moyens de faire les réformes difficiles sur lesquelles tout le monde s'accorde à peu près.
Le bilan sera fait dans 5 ans lors des prochaines élections ( je vous rassure il y en aura).

Soit dit en passant, en général pour avoir des sièges dans les scrutins proportionnels il y a un seuil minimum qui est autour de 10%.
Autant dire que PC, Modem, Verts seraient à 0 et qu'on aurait que PS et UMP à l'assemblée.
Donc la critique des vainqueurs c'est bien, l'autocritique des vaincus c'est pas mal non plus

mardi, 12 juin, 2007  
Blogger Patrick said...

@Apollo : j'avais moi même fait remarquer que l'image d'un tsunami n'était peut-être pas opportune. Mais tu n'apportes pas beaucoup d'éclairage sur le fond du sujet, c'est-à dire sur le rôle du Parlement et des députés. A te lire, tu serais peut-être un peu de l'avis de Dominique De Villepin, qui affichait ouvertement une défiance envers le Parlement et qui s'en serait bien passé (c'est d'ailleurs ce qu'il a fait avec l'histoire du CPE, et ça a signé sa fin)...

mardi, 12 juin, 2007  
Blogger apollo said...

C'est ridicule de penser que c'est grace a l'opposition de la gauche au parlement que le CPE n'est pas passe. On etait a 1 an des elections, les deputes de droite etaient deja tous sarkozystes et avaient peur de ne pas etre reelus.

Pour la reforme de la secu la gauche a joue le meme jeu de pourrir le debat et pourtant la reforme est passee.
Ce sont les capacites de negociation de Villepin qui sont en jeu pas du tout le role du parlement

Le role des 577 personnes est de reflechir ensemble a des lois pour la France.

De toute facon je ne vois pas de quoi tu te plains, comme Bayrou l'a justement fait remarquer le clivage gauche/droite ne fait plus de sens. Desormais on ne prend plus que les meilleurs.
Bon ben voila c'est fait...

mercredi, 13 juin, 2007  
Blogger Patrick said...

Apollo nous rappelle que : "Le role des 577 personnes est de reflechir ensemble a des lois pour la France." Bon. Je suis d'accord. Mais je n'ai pas vraiment le sentiment que c'est ce qui se passe : on nous prépare un tas de lois sans en référer au Parlement, qui sera juste prié d'apposer le tampon qui va bien... Certes, la gauche émettra quelques grognements, et si ça grogne trop, on utilisera le 49-3 comme d'hab (cf CPE)...

Encore une fois, le principe des programmes électoraux détaillés, ça me semble quelque peu vider de son sens le Parlement, ne pensez-vous pas ?

Message perso à Aurora : ne réponds pas que je suis un vieux grincheux, tout le monde sait ça déjà, et ça ne fait guère avancer le Schmilblick... Essaye d'apporter des arguments sur le fond...

jeudi, 14 juin, 2007  
Blogger apollo said...

c'est là ou te trompes et tes idées ne sont pas cohérentes : si vraiment il n'y a plus de clivage gauche/droite qui fait de sens pourquoi est ce qu'il ne pourrait pas y avoir matière à discuter au sein de l'assemblée. Les députés Ump vont être tellement majoritaires qu'il sera possible de s'y exprimer.
Si la majorité avait été tout juste d'1 ou 2 sièges, on se serait retrouvé dans un affrontement classique gauche/droite, chaque clan étant tenu à suivre comme des moutons par fidélité.
Dans ce cas, la majorité va être telle que les tendances et courants au sein de l'UMP vont pouvoir reprendre leur liberté d'expression et donner lieu à un vrai débat d'idées plutôt qu'un débat de clan.
Il suffit de voir les déchirements qui commencent pour le poste de président de l'assemblée pour comprendre qu'il va y avoir des vraies luttes et compétitions au sein de l'Ump.

vendredi, 15 juin, 2007  
Blogger Patrick said...

Apollo, sur l'idée d'un pluralisme parmi les Schtroumpfs, je souhaite que tu aies raison. Si je suis ton idée, nous devrions bientôt voir des Schtroumpfs bleu clairs, des Schtroumpfs bleu marine, d'autre tendant sur le violet et d'autres encore vers le turquoise... Très joli !

Néanmoins, dans l'absolu, une discussion, c'est entre gens qui ont un point de vue différent : par exemple nous discutons tous deux. Mais je ne me souviens pas avoir lu un commentaire signé de toi en réaction à un sujet proposé par, disons au hasard, Luc. Ce qui montre que, habituellement, les gens qui sont d'accord sur un sujet n'ont guère matière à discussion.

J'ai appris dans ma vie que la confrontation d'une idée avec quelqu'un d'un avis différent était toujours enrichissante. Ca évite même quelque fois de faire des bêtises. Et dans certains cas ça permet de piquer l'idée de l'adversaire si elle s'avère bonne... C'est un peu le principe d'un Parlement pluraliste...

vendredi, 15 juin, 2007  
Blogger apollo said...

explique-moi quelles sont les différences fondamentales entre Bayrou et Borloo ?
Moi je n'en vois qu'une , l'un a choisi un éventuel destin présidentiel, l'autre l'action dans le présent.
Pour le reste, les vraies idées, ils ont exactement les mêmes vues, et ce n'est qu'au niveau de la stratégie personnelle qu'il y a des différences.
Donc oui Borloo est un schtroumpf bleu clair et je le trouve bien plus utile

vendredi, 15 juin, 2007  
Blogger Patrick said...

Tu as raison, la principale différence entre Borloo et Bayrou, c'est que l'un a décidé de prendre le risque de se présenter aux élections, l'autre a préféré la sécurité et avoir un poste de ministre. Borloo a eu d'ailleurs un peu de mal à choisir son candidat favori, il a été l'un des derniers à annoncer la couleur (ce fut bleu, mais c'aurait pu être orange). Mais je n'ai rien contre Borloo, et je n'ai rien contre Bayrou non plus ! Comme je le dis souvent, il y a des gens bien partout ! Et même chez les roses !

vendredi, 15 juin, 2007  
Blogger apollo said...

poir reprendre une de tes expressions préférées, merci de me répondre sur le fond et non sur la forme !

samedi, 16 juin, 2007  
Blogger Patrick said...

Euh... Ben, il me semble t'avoir répondu que j'étais d'accord avec toi. Ca couvre à la fois la forme et le fond, non ?

samedi, 16 juin, 2007  
Blogger Jack said...

Patrick : ah , non non, si tu es d'accord alors tout s'arrête c'est pas du jeu....

samedi, 16 juin, 2007  
Blogger Patrick said...

Ce micro-échange montre bien qu'il n'y a de discussion possible qu'entre gens qui ne sont pas d'accord (d'où l'intérêt d'un Parlement polychrome)... Entre gens qui sont d'accord, il n'y a que des congratulations croisées : c'est agréable, ça ne fait pas monter la tension, mais ça ne fait guère avancer le Schmilblick !

samedi, 16 juin, 2007  
Blogger Luc said...

@ Patrick : Si tu veux mon avis, je pense que le schmilblick il avance nettement plus vite si tout le monte tire dans le même sens que si ça tire à hue et à dia !

T'as qu'à voir où ils en sont au PS avec un parti polychrome ! Comme disait Noël Mamère : "Nous sommes passés de la gauche plurielle à la gauche plus rien."

Ceci dit François Bayrou avait raison quand il disait que le concept de droite et de gauche avait vécu, et qu'il fallait rassembler les meilleurs talents de la droite et de la gauche. (Il voulait même nommer DSK premier ministre à un moment !)

Nicolas Sarkozy l'a bien compris, c'est pour cela qu'il a nommé les meilleurs de la gauche et du centre au gouvernement.

En MoDemiste bon teint, si tu était sincère avec toi-même, tu devrais t'en féliciter !

samedi, 16 juin, 2007  
Blogger apollo said...

Ah ben si tu es d'accord avec moi, j'ai donc réussi à te prouver qu'il était stérile de voter pour le Modem ??

Au vol!!! rendez-lui son argent !!!!!!!!!!

samedi, 16 juin, 2007  
Blogger Patrick said...

A propos de cette fameuse vidéo où notre Président s'est présenté aux journalistes juste après avoir rencontré Poutine, il y a un article dans Courrier International qui reprend un article d'un journaliste Suisse du journal "Le Temps", qui était présent à la conférence, et qui ne confirme en rien le fait que M. Sarkozy était éméché...

Je trouve que ses conclusions sont bien plus crédibles que celle d'un enivrement à la Vodka !

samedi, 16 juin, 2007  
Blogger Patrick said...

D'après Apollo, il serait stérile de voter pour ceux qui perdent... Par exemple, en 1981, c'était stérile de voter pour M. Giscard d'Estaing. Ou encore stérile de voter Chirac en 1988. Bon, c'est un point de vue...

samedi, 16 juin, 2007  
Blogger Patrick said...

Je suis tombé sur ce commentaire d'une personne qui a vu l'intégralité de la conférence de presse du Président Sarkozy. Ca confirme bien qu'il n'était nullement sous l'emprise de l'alcool. Ouf ! L'honneur est sauf !

La conférence avait été diffusée en intégralité et en direct et j’étais tombée dessus par hasard. J’ai tellement été interpellée par le début que je suis restée scotché pour voir la suite. Il ne m’est pas venu une seule fois à l’esprit qu’il était bourré en fait. Mais je me suis dit “Oula il m’a l’air bien stressé lui, gare aux TOC Nico lol”. Sérieusement, les grimaces à tout va, les rires nerveux, l’épaule qui sursaute et le doigt qui gratte le pupitre, le tout avec un ton des plus décontract', syle le mec trankil qui se prend pas la tête et qui a pas capté qu’il était en direct sur des chaînes internationales et en présence de la presse étrangère. Ça a duré une bonne vingtaine de minutes je pense cette conférence de presse. L’arrivée, on la connait par coeur avec les vidéos qui circulent sur le net, OK elle a été fracassante, mais la suite n’a pas été reluisante. Limite catastrophique même ! À se demander pour quoi passer la France aux yeux du monde… Alors quand on lit par ci par là, qu’ensuite il a été totalement maître de la situation, eh bien on se dit que ceux qui écrivent ça n’ont pas du voir l’intégralité de la conférence de presse en question… Franchement, même à la tête des journalistes dans la salle on voyait qu’il y avait un malaise.

Alors, à la limite, ce serait rassurant qu’il ait été bourré. Sinon être dans un tel état à jeun, c’est inquiétant…

Mais le plus inquiétant encore dans tout ça, c’est le total silence des chaines françaises sur cette drôle de conférence de presse où le chef de l’état a enchaîné les gaffes, les oublis, les imprécisions, les défilements par un humour à deux balles, sous l’oeil de journalistes qui l’attendaient pour sa première conférence de presse internationale…

J’imagine que la prochaine conférence de presse (c’est pour bientôt, la râtez pas lol) va être particulièrment travaillée pour rattraper le coup !

Et on nous en servira et resservira matin midi et soir sur les Sarkoland TVs, avec en prime un ou deux sondages de l’institut CSA de son pote Bolloré qui nous expliquera qu’on est tous super contents :-)

samedi, 16 juin, 2007  
Blogger apollo said...

est-ce vraiment ce que j'ai dit ou es tu à court d'argument ?
je t'ai posé une question à laquelle tu ne réponds pas car évidemment il n'y a pas de justification possible.
Borloo a les mêmes idées que bayrou et prouve qu'il peut être utile en faisant avancer la france au sein de la majorité actuelle, pendant que l'autre se perd en tactiques pré-pré-présidentielles.

samedi, 16 juin, 2007  
Blogger Patrick said...

Ne t'excite pas comme ça, Apollo... Je t'ai dis qu'on était d'accord. Donc il n'y a pas matière à discussion ! On dirait que ça t’énerve encore plus de me savoir d’accord avec toi que pas d’accord avec toi ;-)

dimanche, 17 juin, 2007  
Blogger Patrick said...

Allez, juste pour faire plaisir à Apollo, j'ai quand même trouvé une différence entre Borloo et Bayrou.

Borlo est co-président (avec André Rossinot) du Parti Radical (dit Valoisien), qui revendique 8 000 membres. Bayrou, lui, est Président du MoDem, qui revendique maintenant 80 000 membres moins d'un mois après son lancement.

Apollo me dira : "c'est juste un zéro de différence". Oui, mais je n'ai rien trouvé de mieux...

P.S. : Apollo, on dirait que tu es une groupie de Borloo... Je me trompes ?

dimanche, 17 juin, 2007  
Blogger apollo said...

Avancer comme seul argument la différence d'inscrits à un parti, c'est la preuve que vraiment le modem n'a pas de programme et ne se différencie que par l'ambition de son chef.

Donc personnellement j'y vois matière à discussion mais je comprends que tu n'ais pas envie de répondre, surtout si tu penses pareil que moi : le modem est une supercherie !!

j'ai insisté sur l'exemple Borloo car c'est la personnalité centriste-ump la plus connue et symbolique du moment en espérant entendre une réponse concrète de ta part, basée éventuellement sur un point de programme qui m'aurait échappé.

Groupie me parait exagéré car pour être honnête j'avoue ne pas très bien le connaître.
Par contre, il est celui qui incarne actuellement en France le concept qui dit qu'il est possible d'accompagner par l'action sociale l'évolution libérale qui n'est pas une fatalité mais une chance.
Bayrou aurait éventuellement pu l'incarner , mais lui privilégie l'inaction à l'action.

Bon ben si groupie c'est être d'accord avec ça, alors grosso modo tu dois avoir raison, je suis une groupie de borloo

dimanche, 17 juin, 2007  
Blogger Patrick said...

Borloo, c'est certainement un type très bien. Nous avons en effet une chose importante en commun. Mais la discrétion m'interdit de dévoiler cette chose ;-)

Ca apparait néanmoins dans les premières lignes de sa bio ! J'en ai déjà trop dit !

dimanche, 17 juin, 2007  
Blogger Jack said...

Je me disais bien, que tu avais du être chef scout dans ta "jeûnesse"..
;>)

lundi, 18 juin, 2007  
Blogger Patrick said...

Apollo, j'ai vraiment très peur pour ton chouchou... A entendre les commentaires et à lire la presse, c'est sur lui que ses amis font porter la responsabilité d'une victoire en demi-teinte ce dimanche (en ayant dévoilé cette triste histoire de TVA)...

Ecoutes, tu l'as dit toi-même, Borloo-Bayrou c'est presque pareil, donc si Borloo est viré, tu peux toujours réorienter ton affect sur Bayrou ;-)

lundi, 18 juin, 2007  
Blogger Patrick said...

Aux dernières nouvelles, c'est peut-être pas la porte pour Borloo, mais au contraire le super ministère de l'écologie etc. etc. etc.

Ca donne le tournis, ces spéculations !

mardi, 19 juin, 2007  

Enregistrer un commentaire

<< Home