Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mardi 30 octobre 2007

Cristina Fernandez de Kirchner est élue présidente de l'Argentine

Cristina Fernandez de Kirchner

Cristina Fernandez de Kirchner a remporté l'élection présidentielle d'Argentine, dimanche, dès le premier tour. Saluons l'arrivée au pouvoir d'une femme dans le deuxième plus grand pays d'Amérique du Sud.

On constate que de plus en plus de femmes arrivent au pouvoir dans des grands pays :
- Michelle Bachelet, élue présidente du Chili en 2006.
- Ioulia Tymochenko, nommée premier ministre de l'Ukraine en 2005.
- Angela Merkel, élue chancelière de l'Allemagne en 2005.
- Pratibha Patil, élue présidente de l'Inde en 2007.
... et il y en a beaucoup d'autres ...

Moi, j'aime assez l'idée d'avoir une femme à la tête d'un pays. A priori, les qualités féminines d'humanité, de compassion, d'intuition, alliée à une absence de testostérone excessive, ça me plairait assez.

Nous aussi, on aurait pu avoir une présidente en France si Ségolène Royal n'avait pas été aussi cruche.

Bien sûr, le simple fait d'être une femme ne suffit pas à faire un responsable politique de qualité. Il n'y a qu'à voir comment Rachida Dati s'y prend pour réformer la carte des tribunaux d'instance pour s'en convaincre.

Mais par contre, il se trouve qu'Hillary Clinton a une chance réelle d'être élue présidente des Etats-Unis en novembre 2008. Si c'est le cas, je peux vous dire par avance que je vais préférer l'Amérique d'Hillary Clinton à celle de George W. Bush !

Pour en savoir plus :
1. Cristina Kirchner, première femme élue à la présidence de l'Argentine (Le Monde)
2. Female Heads of State (abc news)

Crédit photo : adn.es

22 Comments:

Blogger Gilles Desforges said...

Séguolène "cruche" (sic) ; pour ma part, je pense que son échec - que je regrette dans le sens où, moi aussi, j'aurais bien aimé avoir une femme aux commandes - ne vient pas que d'elle. Et je parle bien du PS et pas que de certains machos ...

PS : à Blogger, vous pouvez avoir 3 catégories de commentateurs ; ça m'aurait évité de tricher et prendre une identité amie.

Je suis Olivier SC de Bloguer ou ne pas bloguer.

mardi, 30 octobre, 2007  
Blogger Jack said...

Luc : lorsque l'on commencera à ne plus se préoccuper, ni de la couleur de la peau, ni du sexe des dirigeants politiques mais à leurs projets et ensuite à leurs actes nous aurons franchi une étape décisive de civilisation.

A part çà elle semble bien mignonne.

mardi, 30 octobre, 2007  
Blogger Jack said...

A propos Luc :
Et les homos, ils sont comment en politique ?
Délicats et tout en nuance...?

mardi, 30 octobre, 2007  
Blogger Luc said...

@ Jack : Pfff ! ... Bonjour la question !

Remarque, tu me diras, je l'ai un peu cherché. Mais bon, je réponds : "en vélib !".

Voilà, comme ça, ça te va, comme réponse ?

mardi, 30 octobre, 2007  
Blogger Betty said...

Je suis d'accord avec Jack. Homme femme, blanc noir ou bleu qu'importe non ??!!

Sans le vouloir c'est "raciste" comme propos le coté "c'est chouette une femme présidente, humaninté, compassion et intuition... Pourquoi ? une femme ne serait pas battante, incisive, volontaire ?...

Bon alors sur cette élection j'ai plutot envie de dire oui c'est chouette que les femmes puissent enfin accéder aux plus hautes fonctions. La fin des préjugés machistes ça c'est une réelle bonne nouvelle !

mardi, 30 octobre, 2007  
Blogger Greg2007 said...

Et pendant ce temps là, en France, l'Empereur Rolex se fait presque tripler son salaire alors qu'il n'a même pas daigné donner un petit coup de pouce au SMIC et tout cela se passe dans l'indifference générale...

mardi, 30 octobre, 2007  
Blogger Greg2007 said...

Veuillez m'excuser ce petit trait d'humour mais l'augmentation de son salaire de 140% c'est pour compenser l'augmentation du prix du beurre dont il va se servir pour nous le mettre de plus en plus profond.

En tout cas je suis ecoeuré qd je les vois parler d'une France qui va mal et qu'il faut se serrer la ceinture et faire des sacrifices.
Faites ce que je dis, pas ce que je fais!

mardi, 30 octobre, 2007  
Blogger Betty said...

@ Greg2007 : écoeurement partagé. En attente d'un post sur le sujet....
Y'a bien un Jack ou un Patrick qui va mettre les pieds dans le plat. Quand à Luc il est encore en lune de miel post-Sarkozy donc faut pas lui en vouloir.

mercredi, 31 octobre, 2007  
Blogger Luc said...

@ Greg : Je suis d'accord avec toi ! La simple idée que le Président de la République Française puisse gagner plus que 8000 Euros par mois, c'est tout simplement écoeurant. Il n'y a pas d'autre mot. T'imagines, plus de 8000 Euros par mois pour le Président de la République, mais on va où, là ?

Bon.

Tiens, puisqu'on en est à parler gros sous, on t'as pas beaucoup entendu le mois dernier à propos du salaire de Dominique Strass Kahn à la tête du FMI. Il gagne quand même 24580 Euros par mois (420 000 dollars par an). Tu en penses quoi, du salaire de DSK ? Mmmh ?

mercredi, 31 octobre, 2007  
Blogger Patrick said...

Bah, c'est pas le sujet, mais enfin, puisqu'on en cause...

Je ne sais pas ce que veut dire le "salaire" du Président. C'est pour payer quoi ? Rien du tout ? Tout ? Juste ses cigarettes ? Moi, je suis en faveur d'une transparence un peu comme dans les pays nordiques, ou les notes de frais et feuilles d'impôt des dirigeants sont consultables par l'Internet.

Quand au montant dudit "salaire", il ne me semble pas du tout anormal qu'il soit positionné un bon cran au dessus de celui du premier ministre.

Le fait que le Président de la République Française soit juste payé comme un bon cadre sup, c'était ridicule - autant ne pas le payer du tout...

Ce qui ne va pas du tout dans cette affaire, c'est la présentation. Comme rien n'a été expliqué, on ne retient que le chiffre de 140%, et c'est évidemment odieux dans le contexte actuel.

Ceci étant, la transparence que j'appelle de mes voeux, je crains de ne jamais la voir !

mercredi, 31 octobre, 2007  
Blogger Jack said...

Tout comme Patrick, je pense que nous gagnerions à nous inspirer des pays nordiques en instaurant la transparence. Par contre 1000 personnes pour servir la présidence est un chiffre autrement choquant.
Alors que nous battons des records de train de vie de l'état: pourquoi le Président a-t-il besoin de 1000 collaborateurs?
N'existe-t-il pas un gouvernement pour gouverner?
Le salaire du Président est un détail: les frais de fonctionnement de la Présidence est par contre un sujet où il conviendrait de montrer l'exemple.
A propos d'économie, je ne protesterai pas, comme d'autres, contre les conseils des ministres en Province : c'est très symbolique, certes, mais c'est un signal fort, surtout en choisissant la Corse.

mercredi, 31 octobre, 2007  
Blogger Patrick said...

Je suis d'accord avec Jack, pour les 1 000 (ou 800 collaborateurs, mais sait-on les compter) - et ce d'autant plus que j'avais voté au premier tour pour un candidat qui avait explicitement promis de montrer l'exemple sur ce point !

Et je suis aussi d'accord sur le Conseil des Ministres en province. Il n'est pas mauvais de montrer de temps en temps aux membres du gouvernement qu'il existe autre chose que Paris en France... Et je suis d'accord avec le porte parole du gouvernement qui dit (à peu près) que si on voulait chipotter sur les voyages, ils pourraient tous rester cloîtrés dans leurs bureaux à somnoler, ça coûterait certes moins cher, mais ce ne serait pas forcément très productif !

Un détail qui m'amuse, c'est qu'on nous a précisé que le coût carbone de ces voyages en Corse sera compensé par un proget au Mexique. Ils vont être contents, les Mexicains ! Peut-être faudra-t-il aussi faire un voyage au Mexique pour vérifier tout ça (voyage qu'on compensera par un projet... en Corse, par exemple !). Ca devient un gag, cette histoire de compensation-carbone !

mercredi, 31 octobre, 2007  
Blogger Patrick said...

Bon, et puis si vous voulez savoir, le salaire du Président, je m'en bat un peu l'oeil. En revanche, le fait que notre Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, soit une tricheuse, ça m'ennuie un peu...

Dans la vraie vie, quand on triche sur ses diplômes, c'est une faute grave et on se fait virer dans la minute, sans indemnité ni rien. En Sarkoland, je ne sais pas... On va voir...

vendredi, 02 novembre, 2007  
Blogger Jack said...

Quoi, comment elle a triché sur ses diplômes ? Note bien que pour être ministre aucun diplôme n'est exigé.
C'est ainsi que l'on peut être ministre des affaires étrangères et nul en géographie...

vendredi, 02 novembre, 2007  
Blogger Jack said...

C'est bon, j'ai trouvé c'est dans l'Express, mais si la menace d'accusation de racisme à la rédaction du même journal était avérée, là je serais VRAIMENT indigné.

vendredi, 02 novembre, 2007  
Blogger Patrick said...

L'extrait du CV qu'a présenté Rachida pour entrer sur titres à l'Ecole de la Magistrature est ici. Pour moi, il n'y a pas de doute, c'est de la tricherie. Maintenant, elle explique que ah, oui, mais non, j'ai pas eu le diplôme, mais j'ai suivi les cours... Evidemment !

samedi, 03 novembre, 2007  
Blogger Luc said...

Résumons-nous : Rachida Dati a donc apparemment fait apparaître sur son CV un MBA qu'elle n'a jamais obtenu, ce qui lui a permis de rentrer à l'école supérieure de la magistrature sans passer de concours.

Ne serais-pas ce qu'on qualifie par ailleurs de "faux et usage de faux" ?

Si ceci est avéré, je pense que le Garde des Sceaux, qui a en charge la justice de notre pays, n'a plus qu'une seule option : présenter sa démission. Aucune autre issue ne me semble acceptable.

dimanche, 04 novembre, 2007  
Blogger Patrick said...

Bon. En tous cas, j'admire la pudeur et la retenue dont font preuve tous les médias radio et télé (et, me semble-t-il, la presse journalière) sur cette petite affaire Dati. Pas un mot, pas un entrefilet. C'est tout à l'honneur des directeurs des médias concernés. Seuls les magazines d'info hebdomadaires (peu lus) en font état... On est quand même pas en Angleterre où les tabloïds s'en seraient donnés à coeur joie !

Euh... A moins, bien sûr, qu'il ne s'agisse de censure gouvernementale ? Non, ce n'est pas dans le style du Président *, n'est-ce pas ?

En fait, je me demande ce qui est le plus grave : la censure de la part d'un gouvernement, ou l'auto censure par peur des représailles... Dans les deux cas, la liberté de la presse en prend un bon coup - et la liberté tout court, d'ailleurs...

Malheureusement, je suis un peu d'accord avec Luc (une fois n'est pas coutume), la seule issue, c'est une démission discrète - ou un remaniement ministériel "ad hoc". Dommage, parce que ce petit bout de femme n'a pas que des défauts et est loin d'être bête... J'ai lu qu'elle était destinée à être parachutée comme candidate à la Mairie du 7ème arrondissement de Paris. Ca me semble vaguement compromis aussi, cette histoire...

* Celui-là même qui a fait virer Alain Genestar, le rédac chef de Paris Match qui avait publié une photo qui lui déplaisait...

dimanche, 04 novembre, 2007  
Blogger Patrick said...

Il me semble d'ailleurs que, techniquement, l'Ecole Nationale de la Magistrature devrait invalider le diplôme et le classement de sortie de tout(e) candidat(e) entré(e) par voie de "faux et usage de faux" (comme dit Luc)...

dimanche, 04 novembre, 2007  
Blogger Patrick said...

Ce qui est amusant, dans cette affaire Dati, c'est que le site du Gouvernement vient de bénéficier en toute hâte d'un bon toilettage en matière de CV des membres du Gouvernement. Par exemple, Rachida Dati n'a plus de MBA, et Brice Hortefeux, Christine Lagarde et Roger Karoutchi ont perdu leur Diplôme de Sciences Politiques (il n'est plus fait mention que d'un passage à "Institut d’études politique de Paris" mais sans prétention de diplôme).

Dati explique à travers son porte parole que la mention "ancienne élève de l’Institut supérieur des affaires" exprime clairement qu'elle n'a pas obtenu de diplôme. Ah, bon... Pourtant, par exemple, le titre "officiel" des Ingénieurs Diplômés de l'Ecole Polytechnique de Paris, c'est "ancien(ne) élève de l'Ecole Polytechnique de Paris", et là, ça exprime clairement qu'ils ont obtenu leur diplôme en bonne et due forme... Pareil pour l'ENA, d'ailleurs, le titre s'exprimant par "ancien élève de l'ENA"...

Pour moi, l'affaire est entendue, elle a triché.

dimanche, 04 novembre, 2007  
Blogger Jack said...

Une petite remarque les amis : en "bons diplômés" vous êtes naturellement enclins à vous esclaffer pour cette "usurpation".
En tant que peu diplômé, j'y accorde beaucoup moins d'importance...
Néanmoins c'est ennuyant d'entrer dans la magistrature dont le travail est d'administrer la justice par le biais de fausses déclarations!
Dommage car je trouve cette Rachida très sympatique.
Hier soir invitée au journal du soir sur la 2 elle n'a pas profité de cette occasion pour nous donner des explications franches sur le fond.
Elle nous a joué l'air de la calomnie ...dommage là aussi car cela donne un réel crédit à cette campagne et confirme qu'il y a bien faux et usage de faux.

Comme quoi, même une jolie femme reste un "homme" pour revenir au sujet Luc.

lundi, 05 novembre, 2007  
Blogger Patrick said...

Jack, tu es, en, certaines matières, tout à fait convenablement diplômé. Par exemple, tu détiens le permis de conduire, obtenu à la suite d'un pénible travail d'apprentissage. Si quelqu'un écrit qu'il a son permis, et que ça n'est pas vrai, il passe par la case amende - et même la case prison en cas d'accident. Et les assurances ne le couvrent pas, même si c'est un conducteur émérite. Que ce quelqu'un conduise bien ou mal n'est pas pris en considération : soit il a son permis, soit il ne l'a pas.

Pour revenir à la jeune Rachida, on notera que ce n'est pas d'un diplôme de seconde zone qu'elle s'est affublée. Elle s'est ornée de ce qui est sans doute le diplôme le plus prestigieux (MBA) de l'école la plus prestigieuse (HEC). Quand elle a écrit son CV, elle savait exactement le poids de ces six lettres : MBA-HEC. Et elle a triché, pour s'assurer une entrée sur titres à l'Ecole Nationale de la Magistrature.

Qu'elle soit blanche, noire ou verte ou violette n'y change rien du tout. Elle a triché, et c'est méprisable. Et quel crédit a-t-elle maintenant devant les magistrats qui eux, n'ont pas triché ?

Non, vraiment, c'est dommage, mais ce "détail" la discrédite complètement à mes yeux, tout du moins pour la fonction dont elle a la charge.

lundi, 05 novembre, 2007  

Enregistrer un commentaire

<< Home