Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

samedi 28 juin 2008

Le baril de pétrole dépasse 140 dollars

Oil price Chart.jpg

Résumé des épisodes précédents :
- Le 3 janvier 2008 : 100 dollars le baril.
- Le 13 mars 2008 : 110 dollars le baril.
- Le 6 mai 2008 : 120 dollars le baril.
- Le 21 mai 2008 : 130 dollars le baril.

Et avant-hier, donc, le jeudi 26 juin, le baril de pétrole dépasse pour la première fois 140 dollars à New York.

Donc, on continue dans la joie et la bonne humeur. J'avais annoncé 150 dollars le baril pour Noël, je pense à présent qu'on devrait facilement atteindre les 200 dollars.

Je rappelle qu'à la base de tout ça, le problème tout simple c'est que l'offre de pétrole brut n'est suffisante pour satisfaire une demande, sans cesse croissante, notamment dans les pays émergents tels la Chine et l'Inde, où des millions de consommateurs aspirent à un niveau de vie de style occidental. Je vous renvoie à ma note du 6 mai 2008 pour tous les détails.

Et je rappelle que le baril était à 20 dollars en 2002 ...

J'ai croisé récemment un jeune couple en cabriolet, c'était charmant. Ca mange beaucoup de foin, un cheval ?

Pour en savoir plus :
1. Le pétrole dépasse pour la première fois de son histoire les 140 dollars (AFP)
2. Light Crude Oil (CL, NYMEX) (TFC Commodity Charts)
3. Le pic de production de pétrole mondial, c'est pour cette année (Gaïa - mai 2005)
4. Le baril de pétrole dépasse 100 dollars (Chez Luc - janvier 2008)
5. Le baril de pétrole dépasse 110 dollars (Chez Luc - mars 2008)
6. Le baril de pétrole dépasse 120 dollars (Chez Luc - 6 mai 2008)
7. Le baril de pétrole dépasse 130 dollars (Chez Luc - 21 mai 2008)

Crédit graphique : TFC Commodity Charts

10 Comments:

Anonymous Audrey said...

Il n'y a plus qu'à ouvrir les paris pour savoir quand il franchira les 140 $ !

dimanche, 29 juin, 2008  
Anonymous Anonyme said...

Lire 150 $ bien sûr.
A.

dimanche, 29 juin, 2008  
Blogger Jack said...

Les paris sont donc ouverts: au 31/12 de cette année aurons nous atteint les 200$ ou non. En toute logique, avec cette inflation du cours, il devrait bien y avoir un infléchissement de la demande (à moins de fabriquer de la fausse monnaie pour l’acheter ?).
Pour l’instant en tout cas on ne voit pas changer les comportements.
Les trous du cul roulent toujours en 4x4, on accélère toujours comme des malades au vert. Et on voit toujours autant de voitures occupées par leur seul chauffeur. Il y a toujours autant de poids lourds qui sillonnent l’Europe.
On voit même des travaux d’élargissement d’autoroute et toujours aussi peu de ferroutage.
Les marchands d’isolation : fenêtres, toiture... ne semblent pas pris d’assaut (c’est l’été notez bien)
Un peu partout ça manifeste contre le prix des carburants, (notez bien qu’on a vu aussi manifester contre les inondations...alors !).

Compte tenu de tous ces faits, alors oui, la demande n’est pas prête de fléchir et du coup les 200 $ le baril pourrait bien nous tomber dessus cette année.

dimanche, 29 juin, 2008  
Blogger Patrick said...

S P E C U L A T I O N , mode d'emploi : Si vous êtes sûrs que le cours va rapidement atteindre $200, n'hésitez pas une seule seconde : achetez (à terme donc sans débourser un sou) quelques milliards de barils au cours d'aujourd'hui. Revendez-les lorsque le cours a atteint $200.

Bravo, vous êtes multimillionnaire !

Ce faisant, en spéculant de la sorte, vous encouragez en effet le cours à grimper vers $200, ce qui devient votre intérêt.

A ce petit jeu, il y a forcément des perdants : ceux qui achètent juste avant l'explosion de la bulle spéculative. Là, ils doivent revendre leurs barils moins chers qu'ils ne se sont engagés à les payer...

Dommage pour vous, vous êtes sur la paille - et sans doute même avec un petit passage à la case prison...

mercredi, 02 juillet, 2008  
Blogger Jack said...

Non mais Patrick, tu me prends pour un spéculateur, je ne mange pas de ce pain là. Toutefois je consomme actuellement 3500 litres de fuel par hiver et je me demande à partir de quelle valeur du baril je n'aurais plus les moyens de me chauffer.Très concrètement, si j'atteins l'espérance de vie moyenne, je pense que je devrais assister à ça!

mercredi, 02 juillet, 2008  
Blogger Patrick said...

Bon. Alors, là, on est le 11 septembre 2008, et le baril est à $ 97 à Londres.

Encore un petit effort, et mon pronostic de $ 70 à la fin de l'année sera gagné !

A moins évidemment que le Cartel du pétrole (OPEP) ne fasse remonter les cours en fermant les robinets...

A ce sujet, c'est curieux comme l'OPEP a presque acquis au fil du temps une certaine respectabilité, alors qu'il ne s'agit que de racket organisé au niveau planétaire... Les cartels sont sévèrement condamnés dans tous les pays un peu civilisés, mais là, on trouve ça normal... Curieux...

jeudi, 11 septembre, 2008  
Blogger Patrick said...

Alors, là, on est le 16 septembre, et le Brent àn Londres est à $ 91,17. A ce rythme, mon pronostic à $ 70 à la fin de l'annnée viendra plus vite que prévu !

Au fait, c'est quoi, qu'on avait parié, déjà ? Un plein d'essence ?

mardi, 16 septembre, 2008  
Blogger Patrick said...

Brent à Londres : 64,56 $ au 22 octobre 2008 à 23h59.

jeudi, 23 octobre, 2008  
Blogger Jack said...

Bon, je mets le thermostat sur 23 et je laisse les fenêtres ouvertes...
A ce prix là!

vendredi, 31 octobre, 2008  
Blogger Padraig said...

le 25 novembre 2014, le Brent est à 78 dollars. Soit presque moitié moins cher que le 29 juin 2008 (où il vait franchi les 140 $).

Ou de la difficulté de prévoir l'avenir...

mardi, 25 novembre, 2014  

Enregistrer un commentaire

<< Home