Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

lundi 23 juin 2008

A propos des prétentions "obscènes" de Nicolas Demorand



Nicolas Demorand a été nommé présentateur de la tranche matinale de France Inter en septembre 2006, en lieu et place de l'excellent Stéphane Paoli. Et il a tout de suite affirmé son parti pris de gauche d'une façon très agressive. Je n'irais pas jusqu'à le qualifier de rottweiler, mais son parti pris est vite devenu parfaitement insupportable. Les journalistes français sont de gauche, on le sait, et on fait avec. Mais, chez lui, ça devenait inécoutable. Si c'était un invité de droite, il n'arrivait pas à terminer une phrase, et on lui choisissait les appels téléphoniques les plus agressifs. Si c'était un invité de gauche, aucune question dérangeante, et rien que des appels de militants du PS. A la fin, ça finissait vraiment à se voir. Du coup, j'ai écouté Europe 1 à la place. (tout en continuant à regardez Canal +, et à lire Libération, le Nouvel Obs et Le Monde)

Mais là où ça devient très drôle, c'est que le sieur Demorand, fort de son succès à la radio, a décidé de faire de la télé. Il a donc proposé une émission culturelle sur France 2, tous les 15 jours, le vendredi à 22h30. Et, pour ça, Nicolas Demorand réclamait un salaire de 12.500 euros par émission pour sa bi-mensuelle, soit 25.000 euros par mois et 100.000 euros d'indemnités en cas de rupture du contrat ! (source : jeanmarcmorandini.com) Suite à quoi, Patricia Boutinard Rouelle, Directrice des magazines de France 2, a déclaré dans le Figaro : « Nous avons interrompu les discussions avec lui. ­France Télévisions n'est pas une salle des ventes. Les prétentions financières de Nicolas Demorand sont considérées comme obscènes sur le service public. »

Alors, bon, si vous voulez mon avis, ce ne sont pas ses prétentions qui sont obcènes. Il demande bien ce qu'il veut, moi ça ne me dérange pas. Ce qui serait obscène par contre, ce serait de les accepter. Surtout de la part de quelqu'un qui a passé ces deux dernières années à faire de la démagogie sectariste tous les matins sur France Inter. Pour quelqu'un qui se pose en donneur de leçon comme lui, un peu de décence, c'est un minimum.

D'ailleurs, les Les journalistes français font tellement mal leur boulot d'information, que le gouvernement en est réduit à faire des campagnes de pub pour exposer les mesures gouvernementales aux français ! C'est vous dire où on en est !

Et, en ce qui concerne "la télévision de service publique", moi j'ai la solution pour la Commission Copé. C'est simple : si l'état veut avoir une télé à lui, il se la paye. Donc, on supprime la redevance, la pub, tout ce qu'on veut, et dans le budget de l'état, on prévoit les sous pour faire tourner la télé de service public. Ce sera financé directement par l'état et on n'en parlera plus. Au moins on fera des économies au niveau des perceptions diverses et variées ! C'est pas une bonne idée, ça ?

Pour en savoir plus :
1. Non, la culture n'est pas morte (Le Figaro)
2. "Les prétentions financières de Demorand sont obscènes !" (jeanmarcmorandini.com)
3. Les journalistes français sont de gauche (Chez Luc - septembre 2007)
4. A travers la presse déchaînée ... (Chez Luc - février 2008)

Crédit photo : Radio France

13 Comments:

Blogger Philippe.Piriac said...

C'est vrai qu'il a un coté bon élève ( de gauche) un peu agaçant parfois ( pas toujours mais souvent l faut bien l'avouer)

-Pour la télé, il y a la chaine parlementaire, personnellement je la trouve très instructive, civique et équilibrée

-Pour ce qui est des campagnes de pub,elles ont toujours existé. C'est que disait il y a quelques minutes Raffarin chez le prédécesseur de Demorand sur France Inter!: Elles sont jugées par lui " nécessaires pour expliquer, faire de la pédagogie sur les réformes et leur contenu technique" et il trouvait ça normal, dès lors que c'était à budget connu, transparent et revu par les commissions parlementaires du controle budgétaire. Je suis assez d'accord avec tout cela ( on n'a pas besoin de faire référence à cela pour etre "fed up" de Demorand si on doit l'être.
mais bon,on est sur France Inter et une ligne éditoriale est une ligne éditoriales. On peut voter avec son doigt ( en appuant sur RTL, Europe 1, Nostalgie, Radio Classic, etc..)

lundi, 23 juin, 2008  
Blogger Jack said...

Tu as raison Philippe on peut voter avec les boutons : moi j'aimerais bien une radio intelligente sans pub débile et aussi objective que possible (et qui ne parle pas que de foot) : et pour ça il faut avouer que par moment il faut appuyer sur pas mal de boutons en terminant souvent par le bouton... stop.
Mais c'est surement moi qui suis spécial.

mardi, 24 juin, 2008  
Blogger Jack said...

Luc : explique moi ce qui est obscène , les prétentions où le fait qu'il soit demandé par un type de gauche?
Comparé à d'autres personnes du showbizz, ça ne me choque pas. C'est un boulot souvent très précaire...
Alors il vaut mieux amasser un max d'argent pour les jours de vache maigre. (comme les footballeurs, tu vois)

mardi, 24 juin, 2008  
Blogger Luc said...

@ Jack : Relis ce que j'ai écrit : "si vous voulez mon avis, ce ne sont pas ses prétentions qui sont obcènes. Il demande bien ce qu'il veut, moi ça ne me dérange pas."

Que ça soit de gauche ou de droite, peu importe.

Mais, quand on professe des idées aussi ouvertement et agressivement, il y a un minimum de cohérence à observer.

Un peu comme Bernard Thibault avec sa C6 ultra équipée avec vitres teintées et chauffeur. Si tu vois ce que je veux dire ...

mardi, 24 juin, 2008  
Blogger Alexandréa said...

Que ce soit politique, spirituel ou écologique, c'est une chose qui revient souvent : comment avoir confiance en quelqu'un qui n'applique pas les préceptes qu'il prêche sur lui-même en premier lieu ?

mardi, 24 juin, 2008  
Blogger Patrick said...

Luc, tu évoques les spots de la pub à la télé pour les mesures gouvernementales. J'en ai vu deux, et j'ai trouvé ça pathétique voire sinistre.

C'est un peu la méthode Coué, non ?

"Fermez les yeux et répétez après moi : Tout va de mieux en mieux. Vous vous sentez bien. Vos difficultés s'appaisent. Vos ennuis s'éloignent. Vous gagnez plus d'argent et les prix baissent."

Je pense que la ménagère n'a pas besoin de pub pour savoir ce qui lui reste au fond du porte-monnaie après avoir fait ses courses au marché...

C'est un peu la méthode Soviétique qui annonçait à grand renforts d'affiches lénifiantes : "Grâce à la dictature du prolétariat et au parti, tout va de mieux en mieux"...

mardi, 24 juin, 2008  
Blogger Patrick said...

Luc, ton rêve est en train de se réaliser ! Ne vois-tu pas que l'arrêt du financement des médias publics par la publicité met les services en question entièrement à la solde de l'état. Ce sera l'état qui décidera de la redevance et qui la distribuera, et qui financera le déficit. Et bien entendu qui décidera de qui fait quoi et dit quoi. Très bientôt, "France 2", ce sera télé Elysée.

Et quant aux médias privés, le noyautage va bon train. Après le placement d'un Laurent Solly à TF1, on remplace le présentateur du 20h par une personne plus "compréhensive" à l'égard de l'Elysée. Et le tour est joué, et ce d'autant mieux que le patron de TF1 est le meilleur ami de Nicolas et que sa chaîne va recevoir le pactole de toute la publicité télévisuelle française...

Les trublions comme Demorand n'ont qu'a proposer leurs services à la grande chaîne "W9" ou encore l'immense "Direct 8" qui plafonnent à moins d'un pour cent d'audience, ça ne gènera pas (trop) l'Elysée !

mardi, 24 juin, 2008  
Blogger Jack said...

Luc, bien reçu le message concernant la C6 du camarade Thibault, sauf que Demorand n'est pas le patron de la CGT. C'est juste un journaliste ne faisant pas mystère de ses ancrages politiques , d'après ce qu'on en dis, perso je ne le connais pas.
Patrick : cette pub a en effet quelque chose de choquant et m'a laissé très mal à l'aise lorsque je l'ai vue, je ne me rappelle pas avoir jamais aperçu semblable chose en France.
Cela fait penser à des temps historiques et peu glorieux, ou bien à ces régimes plus actuels que l'on ne souhaite pas ici.

mardi, 24 juin, 2008  
Blogger Jack said...

Pour être plus clair : le camarade Thibault se paye une C6 avec chauffeur avec l'argent des syndiqués, qui ne cotisent sans doute pas pour le bien être du camarade secrétaire.(mais c'est peut-être un cadeau du groupe PSA ? va savoir)
Demorand négocie un revenu trés provisoire et aléatoire du mieux qu'il peut .
Demandons nous pourquoi la direction de A2 s'est senti obligée de révéler ses prétentions, pour comprendre qui fait réellement de la politique?
Un homme de gauche doit-il être pauvre et exploité, pour être crédible?

mardi, 24 juin, 2008  
Blogger Luc said...

@ jack : "Un homme de gauche doit-il être pauvre et exploité, pour être crédible ?" A l'évidence, non, pas du tout.

Il y a des hommes de gauche (et de droite) plus ou moins agressifs, plus ou moins crédibles. Mais, de mon point de vue, plus on a un discours agressif et "donneur de leçon", plus on se doit de se mettre en conformité avec ce que l'on proclame.

Enfin, bon, c'est juste mon point de vue, hein ...

mercredi, 25 juin, 2008  
Blogger Luc said...

Eh bien finalement Nicolas Demorand ne fera pas de la télé : Nicolas Demorand n'animera finalement pas d'émission culturelle sur France 2 (AFP)

Enfin, pas pour l'instant ...

vendredi, 27 juin, 2008  
Blogger Thierry Le BLOG said...

... Tout ceci prouve au moins "deux" choses :

On peut être un 'journaliste de gauche et con en même temps' ;

On peut être aussi un 'Président de la république de droite' et être tout aussi con...

Cordialement,

Thierry

dimanche, 29 juin, 2008  
Anonymous Thierry Le BLog said...

Thierry Le BLog est "consultable" ici :

http://thierryleblog.hautetfort.com

Cordialement...

dimanche, 29 juin, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home