Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

dimanche 28 septembre 2008

McCain a déjà perdu l'élection présidentielle


lien direct vers YouTube


Mercredi soir, John McCain a planté David Letterman en direct. Il n'est pas venu à son émission "The Late Show" sur CBS en prétextant que l'urgence de la crise financière le forçait a aller immédiatement à Washington. En fait, il n'est pas allé à Washington, il est allé enregistrer une autre émission à la place et après il est allé se coucher tranquillement à son hôtel à New York.

Pour les millions d'américains qui regardent The Late Show tous les jours, c'est clair : John McCain, le héros de la guerre du Viet Nam, a eu peur et s'est défilé. McCain est cuit, il a perdu.

Dès le lendemain, David Letterman en remettait une couche, en déclarant : "now I'm feeling like an ugly date. That's what I feel like, I feel like an ugly date. I feel used. I feel cheap. I feel sullied."

Quant à Sarah Palin, la colistière qu'il a choisi avec une inconscience qui laisse rêveur, son cas s'aggrave de jour en jour. Jack Cafferty sur CNN explique pourquoi Sarah Palin devrait faire très peur à tout le monde. Dans Newsweek, on peut lire l'article suivant : "Palin Is Ready? Please." Apparemment, même les grands journaux se disent qu'il est temps de dire les choses. Les américains sont en train de réaliser que défiler en maillot de bain pour Miss Alaska c'est un peu court comme qualification pour prétendre devenir vice-président des Etats-Unis d'Amérique.

Pour en savoir plus :
1. The Late Show - mercredi 24/9/2008 (YouTube)
2. The Late Show - jeudi 25/9/2008 (YouTube)
3. Letterman Attacks McCain Day 2: "I Feel Like An Ugly Date (The Huffington Post)
4. Cafferty: Palin Should Scare the Hell Out of You (YouTube)
5. Palin Is Ready? Please. (Newsweek)
6. Sarah Palin Miss Alaska 1984 (YouTube)

Crédit vidéo : CBS

41 Comments:

Blogger Patrick said...

Au sujet de Sarah Palin et ses maillots de bains, j'avais eu une réaction similaire lorsque Arnold Schwarzenegger a été élu gouverneur de la Californie en 2003 : cinq titres de M. Univers et ses rôles de Terminator le qualifiaient-il pour ce job ?

Pourtant, au fil du temps, il s'est avéré qu'Arnold a fait plutôt mieux que d'autres à la tête du plus grand état des USA... Au point d'être réélu en 2006... Alors...

P.S. : Luc, j'ai du mal à suivre : tu sembles accueillir avec espoir la gauche au pouvoir aux USA, mais pour nous en France...

dimanche, 28 septembre, 2008  
Blogger Luc said...

@ Patrick : Je ne sais pas si tu avais remarqué, mais la "gauche" aux Etats-Unis, c'est la "droite" en France. La gauche française, c'est le socialisme, un concept périmé depuis plus de cinquante ans ... d'où le naufrage du PS et la disparition du PC.

La "droite" américaine, ça serait plutôt de Villiers, tu vois ?

dimanche, 28 septembre, 2008  
Blogger Patrick said...

Naufrage du PS, sans doute.

Mais la relève vient tout juste de se présenter avec la "nouvelle gauche" incarnée par le "nouveau Sarko", opportunément promu pourfendeur des vilains profiteurs et défenseur du petit épargnant, de la veuve et de l'orphelin. Olivier Besancenot en est tout retourné !

Sans oublier Ségo qui fait un tabac à Bercy en chasuble de soie et jeans.

Finalement, le PS ne va pas bien, le PC est enterré, mais la gauche, elle, est plutôt tendance !

dimanche, 28 septembre, 2008  
Blogger Patrick said...

Pour Obama : ne vendons pas la peau de l'ours... Il y a encore 4 semaines avant le scrutin - et au rythme où vont les choses, il y a le temps pour deux ou trois revirements d'opinion !

Je note au passage un méga sondage de CNN mettant Obama en tête (51 %) après le premier duel télévisé. Ce sondage porte sur un super-échantillon de... 524 personnes. Même si l'échantillon avait été choisi avec soin, la précision du score serait d'environ 10 points en plus ou en moins... De qui se moque-t-on ?

dimanche, 28 septembre, 2008  
Blogger Luc said...

@ Patrick : 524 personnes ! Incroyable ...

Encore plus fort : un sondage USA Today portant sur 701 personnes donne aussi Obama gagnant.

Là, il n'y plus aucun doute, n'est-ce pas ?

C'est la grosse panique dans le clan républicain. Il y en a qui demandent déjà que Sarah Palin se retire de la course à la Maison Blanche !

dimanche, 28 septembre, 2008  
Blogger Luc said...

McCain se fait descendre en flammes par le New York Times qui conclut son article en déclarant que, de par son attitude irresponsable à propos du compromis pour sortir Wall Street de la crise, il est peut-être le premier candidat présidentiel de l'histoire à avoir risqué de mettre par terre son pays avant même d'avoir été élu dans le bureau ovale !

dimanche, 28 septembre, 2008  
Blogger Jack said...

Ce n'est certainement pas Mac Cain qui est responsable de la situation de son pays, tu fais un drôle de raccourci.
Par contre c'est bien son parti qui a infligé le clown actuel à l'Amérique.
Quelque soit le successeur de Bush, il est dans la m...et nous avec!

dimanche, 28 septembre, 2008  
Blogger Luc said...

@ Jack : "tu fais un drôle de raccourci". Effectivement, j'ai fait court et je n'ai pas traduit tout l'article du New York Times. Lis-le, et tu verras comment le comportement de McCain cette semaine a failli faire capoter l'accord qui est en train de se conclure pour sauver l'économie américaine.

dimanche, 28 septembre, 2008  
Blogger Patrick said...

Que McCain se fasse descendre en flammes par le pro-démocrate New York Times n'est pas une information.

C'est un peu comme de relater que le journal l'Humanité descend Nicolas Sarkozy en flammes ! Ce n'est pas non plus une information !

dimanche, 28 septembre, 2008  
Blogger Patrick said...

A la réflexion je m'interroge sur cette démarche d'associer les candidats aux élections à la solution d'une crise. Quelle légitimité à cela ? Tant que l'un ou l'autre ne sera pas élu, ils ne sont rien d'autre que ce que leur donne leur mandat de sénateurs (Arizona pour l'un, Illinois pour l'autre). Dans quatre semaines, l'un d'eux ne sera plus rien (au sens de la présidentielle). Pourquoi le consulter aujourd'hui ? Pourquoi avoir consulté le sénateur de l'Illinois si McCain est élu (et réciproquement) ?

C'est un peu comme si Nicolas demandait à Besancenot ou Ségolène de décider avec lui de la marche à suivre devant cette crise. Il n'y aurait aucune légitimité à cela.

Décidément, les ricains font n'importe quoi...

lundi, 29 septembre, 2008  
Blogger Jack said...

Comprends moi bien Luc, je dit juste que la "crise" précède tout propos et mesures qui lui succèdent.
De ce fait l'article me semble tendancieux en évitant ainsi de cibler ou rechercher les vrais responsables et causes de ce "méga-dérangement".
On entends partout sur les ondes des soit disant spécialistes donner des conseils à la gomme, qui ne peuvent que provoquer des paniques propres à détériorer un peu plus la confiance et donc la situation des établissements financiers. Ils feraient mieux de se taire!

lundi, 29 septembre, 2008  
Blogger Véronique S said...

@ Luc : Tiens bon la rampe, frérot! C'est toi qui as tout compris:-)
J'espère vraiment que cet Abraracourcix qui ne fait même pas rire et sa co-listière dangereusement réactionnaire vont vraiment prendre une déculottée!
Et vive Obama!
Signé : une Sarkozyste LUCIDE.

lundi, 29 septembre, 2008  
Blogger Patrick said...

Véro : On dit UN Sarkoziste et UNE Sarkozette ;-)

lundi, 29 septembre, 2008  
Blogger Patrick said...

Après tout, c'est vrai excitons-nous sur les élections américaines. Ca nous évitera de devoir regarder en face le désastre qui nous menace en France...

Donc, vous me dites qu'il faut voter Obama ? Soit. Mais, au fait, je ne vote pas ! Zut alors, j'ai manqué une opportunité de sauver le monde !

lundi, 29 septembre, 2008  
Blogger Jack said...

Bon les Sénateurs n'ont rien voté du tout, c'est la faute à McCain alors ?

lundi, 29 septembre, 2008  
Blogger Patrick said...

Encore 4 semaines avant l'élection, et l'actualité est en ébulition... On peut dire ou penser ce qu'on veut d'Obama (et de Joe) ou de McCain (et de Sarah), rien n'est joué...

Tiens, au fait, Jeo Biden se fait bien discret, ces temps-ci - lui qui a afffirmé que Barack n'était pas prêt pour devenir président), et en plus, en présence d'Obama !

mardi, 30 septembre, 2008  
Anonymous Greg said...

je confirme, rien n'est encore joue. Le debat de vendredi etait nullissime des 2 cotes mais encore plus cote McCain et pourtant la presse a aime. Énormément de monde préfère Obama mais il y a beaucoup de desinformation, surtout côte républicain. Et Luc, évite de juger le vote des américains, n'oublie pas qu'une majorité de français a élu un dictateur et maintenant s'en mordent les doigts, un Robin des bois inverse qui manie le pipeau comme un dieu. Au fait, tu en penses quoi de l'affaire du scooter de Jean Sarkozy?malgré les témoins et les irrégularités pendant le procès, victime va devoir donner une fortune a un multimillionaire... Vive le fait du prince! Vive l'injustice Sarkoziste.

mardi, 30 septembre, 2008  
Blogger Bruno du grand sud est said...

Notre dictature prend l'eau ,comment cette affaire de scooter à t-elle pu s'ébruiter ?

mardi, 30 septembre, 2008  
Blogger Patrick said...

Pour tout comprendre sur les subprimes.

Enfin, même comme ça, c'est compliqué... Ca doit vraiment être des montages tordus !

mardi, 30 septembre, 2008  
Blogger Jack said...

@ Greg: Tu vas en justice chaque fois que tu as un accrochage en ville, toi?
C'est bizarre, moi ça ne me viens même pas à l'idée?

Même lorsqu'on déteste Sarko, il n'est pas interdit de réfléchir par soi même, non?

mardi, 30 septembre, 2008  
Blogger Patrick said...

Sur l'affaire Sarko junior, j'ai cru comprendre que l'automobiliste ne savait pas à qui il avait affaire lors de l'accident, il a juste relevé le numéro de la moto, et il l'a indiqué dans sa déclaration d'accident. C'est de là que tout est parti... Malheureusement pour lui, il n'y avait pas de témoin oculaire lors de l'accident. Et l'expertise n'a pas pu établir que c'était bien la moto du fiston qui avait laissé des traces sur la voiture endommagée... En l'absence de preuves formelles, le jugement est sans doute correct - le juge n'était néanmoins peut-être pas obligé de condamner le plaignant aux dépends - un euro symbolique aurait peut-être suffi...

mardi, 30 septembre, 2008  
Anonymous Greg said...

En donnant une si lourde peine à la victime, on cherche ici à intimider le citoyen ordinaire qui oserait réclamer justice face aux personnes qui sont au pouvoir (dont la famille et les copains).
Ceci est digne d'un régime totalitaire.

Ceci dit, il s'en tire bien, il y a 2 siècles on aurait pu l'écarteler en Place de Grève :o)

N'oublions pas que l'histoire a commencé quand le fils du président ne faisait pas la Une de la presse à caniveaux. La victime ne savait pas que le chauffard avait un papa ministre de l'intérieur.
On ne peut donc pas accuser la victime de ce pour quoi elle a été condamnée.

@ Jack:
Tu sais, on a bien fait un couteux test d'ADN le jour oú son scooter a été volé. Ça ne te choque pas?
Ici il s'agit avant tout d'un délit de fuite. Un délit de fuite est grave et est puni par la loi. Si je te détruis ta voiture et que je m'en vais à toute vitesse, tu vas le prendre avec le sourire? ou tu vas tout faire pour qu'on me retrouve et que je paye les dégats?

Toute cette histoire me rappelle les rodéos sauvages Avenue des Champs Elysées du fils Kadhafi pour lesquels il n'a jamais été inquiété.

Mon dieu les gens, ouvrez les yeux et arrêtez d'accepter l'inacceptable.

Si la situation avait été inversée, pensez vous que Jean Sarkozy aurait été accusé de "procédure abusive et téméraire"?

@Patrick:
Il y avait des éléments solides et des témoins.

Pour ceux qui en veulent plus:
http://minilien.com/?fFCSvaYz3q
et une vidéo du condamné.
http://minilien.com/?7M1f1BUWNn

mercredi, 01 octobre, 2008  
Blogger Luc said...

@ Greg : "Tu sais, on a bien fait un couteux test d'ADN le jour oú son scooter a été volé. Ça ne te choque pas?"

Eh bien, tu sais, on a fait un test coûteux d'ADN sur le scooter du fils de François Hollande quand il a été volé. Ca ne te choque pas ?

mercredi, 01 octobre, 2008  
Anonymous Greg said...

@Luc:
Encore une fois on revient au puéril "Oui mais lui aussi il a fait ça".
C'est pas parce que quelqu'un a fait des conneries qu'il faut faire pareil et se comporter comme le pire des porcs.
Je sais que c'est très sarkoziste comme excuse mais si tout le monde faisait comme ça...

La justice devrait être la même pour tout le monde donc ni Hollande ni Sarkozy ne devraient avoir le droit d'utiliser notre argent pour ça, ou alors on devrait tous avoir droit aux tests ADN en cas de vol.

Oui ça me choque.

Malheureusement nous vivons dans une ploutocratie choisie par le peuple, les gens aiment les inégalités.

mercredi, 01 octobre, 2008  
Blogger Patrick said...

Dans cette affaire, tout pointe vers la bonne foi de l'automobiliste. Ce n'est que quatre mois après les faits qu'il a appris l'identité du propriétaire du scooter (dont le conducteur était dûment casqué, empéchant toute reconnaissance). Il ne réclamait que 250 euros pour réparations à son véhicule. Le propriétaire du scooter, Jean Sarkozy, faisait la sourde oreille aux injonctions de l'assurance du plaignant...

Mais en droit, le témoignage oculaire d'un passager du plaignant n'est pas recevable. Donc, pas de témoin. Et l'expert a (en toute indépendance ?) indiqué que l'accident ne pouvait avoir eu lieu comme décrit dans le procès verbal... Jean Sarkozy a eu de la chance, et M'Hamed Bellouti a été débouté...

Mais il n'était pas besoin de ce fait divers pour comprendre les valeurs de Jean Sarkozy. Sa trahison dans l'affaire de la mairie de Neuilly avait déjà tout dit...

mercredi, 01 octobre, 2008  
Blogger Jack said...

@ Gregg : dont acte, s'il y a fuite j'aurais sans doute agit de même.
Mais sans témoin valable l'affaire est compliquée.
@Patrick : C'est clair.

mercredi, 01 octobre, 2008  
Blogger Patrick said...

Pour terminer sur ce hors sujet de Jean Sarkozy, voilà un personnage qui est promis à un avenir intéressant.

Né dans la famille qui va bien, avec comme papa l'homme le plus puissant de France qui lui assurera soutien et influence, le voilà qui s'assure l'argent en épousant l'héritière Darty. Son intelligence très moyenne (lire ses interviews) le met à l'abris des scrupules, ce qui lui fait découvrir le pouvoir de la trahison (par exemple en lâchant quelqu'un a qui il avait promis quelques jours auparavant fidélité "jusqu'à la mort"). Sa capacité à reprendre à son compte les mots et formules des autres (lire ses interviews) lui donne un semblant de consistance qui ravit les foules. En plus, il est beau gosse, certaines femmes s'en pâment. Ce personnage sera utilisé, manipulé, mais aussi suivi par ceux qui voudront être dans son sillage. Il écrasera sans scrupules ceux qui se mettent en travers de sa route. Il a là tous les ingrédients d'une montée en flèche - mais pas forcément au bénéfice du bien public...

Au fait, je lis qu'il devait, en janvier 2008, monter sur les planches (Théatre du Gymnase pour la pièce "Oscar") en partageant la vedette avec... Sophie Tapie. Euh, tiens, il me semble avoir entendu ce nom-là récemment - enfin, le nom, pas le prénom... Papa lui avait néanmoins suggéré de se consacrer plutôt à ses études de droit à la Sorbonne, Jean a donc renoncé aux planches, mais les municipales en mars ont fait capoter ce plan pourtant raisonnable. Jean ne peut donc se prévaloir que de son baccalauréat. Ce qui, soit dit en passant, n'est nullement une tare...

mercredi, 01 octobre, 2008  
Blogger Patrick said...

Un peu plus haut, je vous ai mis un lien vers une BD (d'origine américaine traduite en français) expliquant le phénomène des subprimes. Cette BD est réputée illustrer assez bien la réalité.

Si c'est vrai, alors il ne s'agit pas d'une crise, mais d'un véritable hold-up planétaire.

N'est-ce pas le système ultra libéral qui a rendu possible ce hold-up ? Ne faut-il pas enterrer la fable des marchés qui s'autorégulent sans nul besoin de contrôle ou d'intervention ? C'est rendre la chose un peu trop facile pour les gangsters en cols blancs... Là, on en est à plus de 1 000 millard de dollars de butin !

mercredi, 01 octobre, 2008  
Blogger Luc said...

A propos du scooter de Jean Sarkozy qui aurait percuté l'arrière de la voiture de Monsieur M'Hamed Bellouti, je note que la voiture en question est une BMW.

Je suppose que vous connaissez tous la différence qu'il y a entre une BMW et des hémorroïdes ?

;-)

mercredi, 01 octobre, 2008  
Blogger Jack said...

Et bien oui, mais on peu aussi bien s'appeler Hamed, avoir une BMW et ne pas être un "trou du cul"...mais un peu cupide, tout de même 4000€ de dommage et intérêts, pour si peu!

mercredi, 01 octobre, 2008  
Blogger Patrick said...

Que le plaignant s'appelle Alfred Dupont, M'Hamed Bellouti, ou Bakary N'Djebo ne change évidemment rien à l'affaire. Pas plus qu'il s'agisse d'une Renault, d'une BMW ou d'une Seat. Et encore moins qu'il soit bleu, blanc, vert, marron ou noir. Quand aux dommages et intérêts demandés, chacun sait qu'en justice, conseillés en cela par les avocats, les parties demandent des sommes considérablement plus élevées qu'il n'est raisonnable.

Donc je ne vois pas en quoi M. Bellouti a eu tord de s'en remettre à la justice de son pays, ni en quoi il serait cupide.

En pratique, il a eu tort quand même, parce qu'en l'occurrence, cette histoire lui coûte 2 000 euros !

mercredi, 01 octobre, 2008  
Blogger Patrick said...

Revenons à nos moutons, voulez-vous. L'excellent Canard Enchainé nous rappelle qu'on est passé à deux doigts de subprimes "à la française" puisque parmi les propositions du candidat Sarkozy (avril 2007), l'une concernait des crédits plus souples, destinés aux gens à revenus modestes, qui devraient tenir compte non pas de la capacité de l'emprunteur à rembourser, mais de la valeur du bien (pourtant par essence variable au gré du marché immobilier)* !

Bref, la banque aurait dû prêter 100 pour un bien qui coûte 100, indépendament des capacités de remboursement de l'emprunteur !

Fort heureusement, cette idée géniale n'a pas été actée ni suivie par les banques françaises. Ou du moins, pas trop. Ouf ! Rétrospectivement, ça donne quand même des frissons !

* Il faut réformer le crédit hypothécaire. Si le recours à l’hypothèque était plus facile, les banques se focaliseraient moins sur la capacité personnelle de remboursement de l’emprunteur et plus sur la valeur du bien hypothéqué.

mercredi, 01 octobre, 2008  
Blogger Luc said...

@ Patrick : "Que le plaignant s'appelle Alfred Dupont, M'Hamed Bellouti, ou Bakary N'Djebo ne change évidemment rien à l'affaire. Pas plus qu'il s'agisse d'une Renault, d'une BMW ou d'une Seat."

On est bien d'accord là dessus. Et je pense que c'est exactement ce que le juge a voulu signifier à Monsieur M'Hamed Bellouti : intenter un procès en justice à un conducteur de scooter sous prétexte que son pneu a heurté son pare-choc arrière est parfaitement abusif.

Et le fait que la voiture en question soit une BMW ne change rien à l'affaire.

Il n'y a aucune raison de faire une justice à deux vitesse : une pour les conducteurs de BMWs, et une autre pour les autres ...

jeudi, 02 octobre, 2008  
Blogger jojo said...

je vous suggère de lire cet article du ny times qui date de 1999 et est édifiant. C'est bien l'administaration Clinton qui est à l'origine des "Subprime".
Il était déjà prévu que Fannie Mae ait besoin de se faire privatiser dès que la conjoncture se retourne..
Les banquiers n'ont fait qu'exécuter les ordres.

Bon ben voilà Nicolas, reste plus qu'à punir Bill...

jeudi, 02 octobre, 2008  
Blogger jojo said...

pour fannie mae, c'est nationaliser pas privatiser ...

jeudi, 02 octobre, 2008  
Blogger Patrick said...

Et dire que Nicolas voulait introduire ce système de subprimes chez nous !

jeudi, 02 octobre, 2008  
Blogger Jack said...

Patrick, Luc : c'est un comptoir ou un blog américain quoi? On a plus droit qu'au premier degré à présent?

vendredi, 03 octobre, 2008  
Blogger Patrick said...

J'ai écouté en partie le dernier débat. Obama est meilleur candidat, à n'en pas douter.

Ses propositions sont très clairement "à gauche", là où McCain est très clairement "à droite". L'idée que Obama est à droite et que McCain est à l'extrème droite ne résiste pas à l'analyse... Les positions sur l'éducation, la santé, les dépenses publiques, les impôts, etc. sont très révélatrices. Tout au plus peut-on dire qu'Obama, c'est une gauche "modérée", et que McCain, c'est une droite très libérale et très conservatrice (la crise tombe un peu mal pour lui)...

jeudi, 16 octobre, 2008  
Blogger Patrick said...

Je lis dans le journal de ce matin qu'un sondage à la suite du dernier débat donne "Obama vainqueur à 58 %". C'est extrèmement inquiétant pour Obama. En effet, si on se penche un peu sur le sondage en question, on constate que le sondage porte sur 620 individus pris au hasard (qui ont regardé le débat mais en éliminant ceux dont l'opinion était déjà forgée avant le débat). Autant dire que ce sondage est strictement sans valeur pour le scrutin à venir.

Il s'agit donc d'une tentative de manipulation des indécis "légitimistes" qui tendent à voter pour celui qui va gagner. A ceux-là, le sondage leur suggère de voter Obama. Mais si le camp Démocrate en est à ce genre de manipulation, c'est que rien, mais vraiment rien n'est acquis...

vendredi, 17 octobre, 2008  
Blogger Patrick said...

Au fait, Luc sera content de savoir que McCain s'est finalement présenté au Late Night Show de David Letterman. Il a dit au sujet de son lapin précédent "I screwed up" (j'ai merdé). Au moins, sur ce coup-là, il est sincère ! Dorénavant, Letterman et McCain sont les meilleurs amis du monde !

vendredi, 17 octobre, 2008  
Blogger Patrick said...

Bravo, Luc, tu avais raison !

Et c'est sans doute une bonne chose, soit dit en passant...

mercredi, 05 novembre, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home