Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

samedi 20 septembre 2008

LHC : on est encore tous là !



Le mercredi 10 septembre, à 10h28, les premiers protons ont fait un tour dans le Grand Collisionneur de Hadrons (LHC), le plus grand accélérateur de particules du monde, près de Genève.

... Et la fin du monde ne s'est pas produite !

Ouf !

Oui ... eh bien non. Pas "ouf !" encore. En effet, pour l'instant, on fait juste faire un tour à quelques protons dans l'anneau de 27 km de circonférence, enterré à 100 mètres sous terre. Et on se concentre sur la mise au point de cet engin d'une complexité jamais vue. On rencontre des pannes qu'il faut réparer, et ensuite ça prend une semaines pour que la tempértature de l'anneau supraconducteur redescende à - 271 degrés Celcius.

En fait, les première collisions n'auront lieu que dans quelques semaines, au cours du mois de novembre, si tout va bien.

Donc, il nous faudra attendre encore un peu pour voir les trous noirs, les strangelets, les bulles de vide et les monopôles magnétiques dont nous parle le CERN. Et peut-être, si tout va bien, verrons nous enfin la particule de Dieu.

Si on est encore là à ce moment-là, bien sûr ! ;-)

Pour en savoir plus :
1. Le plus grand accélérateur de particules au monde a été mis en route (AFP)
2. A la recherche de la particule de Dieu (Chez Luc - 11 juin 2006)
3. Un procès pour empêcher la Fin du Monde ... (Chez Luc - 16 avril 2008)
4. On n'a rien à craindre du LHC, selon le CERN. (Chez Luc - 26 juin 2008)

Crédit photo : Roy Langstaff

9 Comments:

Blogger Philippe.Piriac said...

Finalement ( sans mauvais jeu de mot) une façon de s'interroger sur ce que nous ferion de différent si le compteur pouvait s'arreter en Novembre:
carpe diem?

samedi, 20 septembre, 2008  
Blogger Betty said...

Aaaah Luc !! j'avais peur que tu te sois terré dans un abris "anti-trou noir" ou que, en prévisions de la fin du monde, tu sois au bout du monde pour vivre ton rêve d'une autre vie !!

Pour répondre à Philippe et bien rien je ne ferais rien d'autre, ma vie me va - c'est beau comme formule non !! ;-) - bon si j'étais sur sur et certaine que novembre c'est la fin du monde, j'irais piquer un bateau (mais pas chez bénéteau) et je partirais avec ma petite famille loin loin en mer ça doit être beau la fin du monde sur l'eau...

samedi, 20 septembre, 2008  
Blogger ...Pierre... said...

On est encore tous là ?? je trouve particulièrement étonnant que les docteurs en physique et autres physiciens travaillant sur ce projet depuis des années peuvent avoir raison sur un sujet qu'ils connaissent si bien... si les spécialistes commencent à mieux connaitre leurs spécialités que les autres, où allons nous.

samedi, 20 septembre, 2008  
Blogger Jack said...

Petite fuite d'hydrogène liquide... 2 aimants supraconducteurs fondus.
Ouf! le temps qu'ils réparent ça nous fait encore quelques mois avant le trou noir qui nous avalera tous.
Délicat à maitriser ce genre de joujou finalement.

samedi, 20 septembre, 2008  
Blogger Luc said...

@ Jack : Effectivement, le LHC est à l'arrêt pour deux mois suite à une fuite d'hélium liquide dans une des sections de l'anneau.

On devrait pouvoir passer Noël tranquillement ...

dimanche, 21 septembre, 2008  
Blogger Jack said...

@Luc : Exact hélium, c'est nettement moins dangereux...

dimanche, 21 septembre, 2008  
Blogger ...Pierre... said...

En tout cas heureusement que vous n'étiez pas la à l'époque où on a découvert le feu.
bah oui attention le feu brule. faudrait arrêter de l'utiliser.

dimanche, 21 septembre, 2008  
Blogger Patrick said...

Cette machine contient peut-être la réponse à la question du pétrole évoquée par ailleurs. Car de la connaissance plus intime de la structure de la matière viendra une capacité à en maitriser certaines forces, qui constitueront l'énergie du futur...

C'est comme ca qu'est née l'énergie nucléaire dont nous français profitons chaque jour en allumant une lumière, en prenant une douche chaude, et en dégustant à midi un bon rôti qui sort du four électrique...

mercredi, 24 septembre, 2008  
Blogger Jack said...

@Pierre: oui le feu brule et réchauffe bien dans une cheminée de briques, il a aussi brulé Londres et d'autres grandes villes à plusieurs reprise. Sans doute en est-il de même pour ce grand collisionneur, saurons nous maitriser ce qui en sortira.
On remarquera que le feu est une simple réaction chimique, là nous changeons d'échelle d'énergie!

mercredi, 24 septembre, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home