Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

vendredi 26 septembre 2008

"Bullit", avec Steve Mac Queen (1968)


lien direct vers YouTube


En me promenant chez Jean, je suis tombé sur la fabuleuse scène de course de voitures dans les rues de San Francisco, que l'on peut voir dans le film de Peter Yates : Bullit.

Ce film, je l'ai vu à la sortie dans les salles, en 1968, sur grand écran. Je me souviens encore comment cette course nous a pris au ventre, bien qu'on soit assis dans un fauteuil. Quand la voiture descend la rue en pente, en poursuivant les deux vilains pas beaux, et que la voiture saute en l'air, toute la salle sautait en l'air en même temps ! On est dans la voiture avec lui. Whouaouh !

Vous voyez, je ne suis pas particulière fan de bagnoles. Pour moi, c'est juste un tas de tôles dont la fonction est de nous amener d'un point à un autre de la façon la plus sûre et la plus confortable possible. Et ça s'arrête là.

Mais la Ford Mustang Shelby 1968, elle m'a toujours fait de l'effet. D'abord, je la trouve très belle, et puis son moteur fait un bruit qui prend vraiment aux tripes. C'est comment dire, une pulsion assez animale, finalement ...

Bon week-end à tous !

Les scènes culte des vidéos du vendredi :
1. "Délivrance", par John Boorman (1972)
2. "Bienvenue chez les Ch'tis", par Dany Boon
3. "Le Pilote", par Michel Beaudet
4. "Le permis de conduire", par Jean Yanne
5. "Qu'est ce qu'on fait, on s'risque sur le bizarre ?" (Les Tontons Flingueurs)
6. "L'aventure c'est l'aventure", par Claude Lelouch
7. "Johnny B. Goode" par Michael J. Fox (Retour vers le futur)
8. "Ministry of Silly Walks" par le Monty Python's Flying Circus
9. "Dinner for One" par Freddie Frinton et May Warden
10. "Noah" par Bill Cosby
11. "Who's On First?" par Abbott & Costello

Crédit vidéo : assasincz

Libellés : ,

9 Comments:

Blogger Patrick said...

Ah, un super bon film, Bullit. Une scène de 10 minutes sans un mot, juste le rugissement des moteurs, un délice ! Les garçons aimaient bien les bagnoles, et les filles aimaient bien Steve McQueen... C'est un de ces films qui nous ont fait rêver sur l'amérique - le trop fameux "American Dream" ;-)

Au fait, Luc, la Mustang, c'est 50 litres aux 100 km ou 60 litres aux 100 km ?

Mais aujourd'hui, Steve est décédé depuis 28 ans, l'amérique est en déconfiture, et il n'y a plus de pétrole pour les Mustang... Le rêve est brisé - c'est un autre monde !

samedi, 27 septembre, 2008  
Blogger Jack said...

San Francisco avec ses pentes cassées à chaque carrefour participe du spectacle.
Remarques bien que de nos jours il suffirait de rouler à fond dans n'importe quelle village de France pour s'envoler de la même manière, sur tous les casse-bagnoles qui pullulent un peu partout.
Je déteste ces dos d'âne et leur préfère de beaucoup les chicanes fleuries, tout aussi efficaces et moins brutales.

samedi, 27 septembre, 2008  
Anonymous procrastin said...

cette belle séquence me fait aussi remarquablement penser à un court-métrage que tu m'avais fait découvrir il y a quelques années : "le rendez-vous" de claude lelouch http://chezluc.blogspot.com/2006/02/adrnaline.html

samedi, 27 septembre, 2008  
Blogger Betty said...

Moi aussi je suis tombée amoureuse en voyant ce film, mais de l'acteur pas de la voiture !!! ;-)

samedi, 27 septembre, 2008  
Blogger Patrick said...

Ben oui, Betty, le beau Steve en a ému plus d'une !

samedi, 27 septembre, 2008  
Blogger Patrick said...

Et on apprend ce soir la mort de Paul Newman, dont la période de gloire coïncide avec celle de Steve McQueen... Ils ne s'étaient rencontrés à l'écran que pour "La tour infernale". Mais l'un et l'autre avaient fait de bien plus beau films...

samedi, 27 septembre, 2008  
Blogger Philippe.Piriac said...

C'est un peu comme la fumée des autres fumeurs quand tu as décidé d'arrêter de fumer: c'est toxique mais... bon!

Dans le cas présent, on a l'impression de mettre en route une mécanique psychologiques à perdre des points du permis rien qu'en regardant le sujet...mais bon.. Vive le métro et les transports en commun

dimanche, 28 septembre, 2008  
Blogger Jack said...

Et oui Philippe : Bullit c'est 1968 et 40 ans ont passé.
On peut regretter le beau "Steve", mais surement pas les bagnoles de cette époque là...
Tant pis pour la "musique" du moteur Luc.

dimanche, 28 septembre, 2008  
Blogger Betty said...

Ah bon 40 ans depuis 68 !!! aaarrggh !! mince alors !!!
- ah quel coup de vieux vous n'imaginez pas !! -

lundi, 29 septembre, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home