Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mardi 23 septembre 2008

Le baril de pétrole dépasse à nouveau les 120 dollars

Oil price Chart.jpg

Après avoir redescendu sous la barre des 100 dollars, le baril de brut a connu aujourd'hui sa plus forte hausse de l'histoire en gagnant 16,37 dollars dans la journée pour arriver à 120,92 dollars, après avoir dépassé les 130 dollars en cours de séance, ce qui représentait une hausse de plus de 25 dollars d'un coup !

C'est vrai que le baril, après avoir dépassé les 140 dollars, était redescendu, mais la tendance lourde demeure, et le baril à 200 dollars, c'est pour bientôt.

Une des raisons pour laquelle on ne sait pas du tout où on va, c'est que la production des pays de l'OPEP est directement proportionnelle aux réserves de pétrole qu'il déclarent eux-mêmes. Du coup, ils déclarent n'importe quoi en fonction de ce qu'ils ont envie de produire, et non pas en fonction de ce qu'ils ont effectivement en réserve.

En effet, si vous consultez l'historique des réserves déclarées par les pays de l'OPEP vous constatez que :

(1) Entre 1982 et 1988, chaque pays producteur a brutalement annoncé des resreves deux à trois fois plus élevées qu'avant.
(2) Depuis ces hausses brutales et inexpliquées, ils reconduisent les mêmes chiffres d'année en année comme si, chaque année, les nouveaux gisements découverts compensaient exactement le pétrole extrait des gisements existants ! Vachement crédible !

Oil price Chart.jpg

Il suffit de consulter ces chiffres pour comprendre que ces réserves annoncées sont totalement fictives et qu'on va réveiller un de ces jours prochains avec, par exemple, l'annonce qu'il n'y a plus une goutte de pétrole en Arabie Saoudite !!!

J'ai vu la semaine dernière deux documentaires à la télé, dont un sur arte qui parlaient de ce qui va se passer quand il n'y aura plus de pétrole. C'était assez terrifiant. En fait, le développement actuel est dû entièrement à un pétrole "gratuit" (au sens planétaire) et abondant. Et, un de ces jours, il n'y en aura plus. Essayez d'imaginer un monde sans pétrole, sans tracteurs, sans camions, sans avions, sans plastique, etc ... et vous verrez qu'on ne s'en sort plus. Mais plus du tout du tout.

... A part les Amish bien sûr !

Pour en savoir plus :
1. Oil closes up $16.37 a barrel, a record rise (The Boston Globe)
2. Light Crude Oil (CL, NYMEX) (TFC Commodity Charts)
3. Le pic de production de pétrole mondial, c'est pour cette année (Gaïa - mai 2005)
4. Le baril de pétrole dépasse 100 dollars (Chez Luc - janvier 2008)
5. Le baril de pétrole dépasse 110 dollars (Chez Luc - mars 2008)
6. Le baril de pétrole dépasse 120 dollars (Chez Luc - 6 mai 2008)
7. Le baril de pétrole dépasse 130 dollars (Chez Luc - 21 mai 2008)
8. Le baril de pétrole dépasse 140 dollars (Chez Luc - 28 juin 2008)

Crédit graphique : TFC Commodity Charts

35 Comments:

Blogger Jack said...

Il y a aussi autre chose à considérer dans le prix du Pétrole : que font les Emirs de l’argent du Pétrole ?
A part construire des tours dantesques
, ils dépensent l’argent gagné sur les marchés boursiers... immobiliers mondiaux.
Or en ce moment il est particulièrement intéressant d’acheter tous ces biens, il faut donc que les cours du Pétrole montent pour qu’ils puissent mieux faire leur marché, là, maintenant.
Sans compter que si l'on ne sait plus ou placer son argent, vu le bazar actuel, on peut toujours faire joujou sur le marché des matières premières et en particulier la première de toutes.
Luc: ta remarque sur l'état des réserves montre assez bien que nous sommes sur des marchés très spéculatifs où l'intox est le moteur de gains faramineux.

mardi, 23 septembre, 2008  
Blogger Jack said...

Avant le Pétrole régnait la force animale ... et humaine.
Tiens par exemple : comparer le travail d'un bucheron muni d'une bonne tronçonneuse et d'un jerricane d'essence à celui de 2 solides gaillards avec des haches et un passepartout... Il n'y a pas photo.
Il est clair que sans le pétrole la vie sera très différente de ce qu'elle est aujourd'hui, sans pour autant ressembler à celle d'avant le pétrole : mais je vous pose la question! Le pétrole nous rend-t-il plus heureux?

mardi, 23 septembre, 2008  
Blogger jojo said...

le pétrole n'a pas vraiment pris 20 points. Il s'agit uniquement des contrats futurs qui expiraient hier car quelques imbéciles avaient spéculé sur la baisse et se sont rendus compte que s'ils ne rachetaient pas leurs contrats il leur faudrait livrer le pétrole physiquement le soir meme. sinon les contrats a échéance un mois ont à peine bougé et on tourne toujours autour de 105 pour le prix du barril.

mardi, 23 septembre, 2008  
Blogger Patrick said...

Il est évidemment totalement illusoire d'attendre la moindre vérité en provenance du CARTEL de l'OPEP... Ni d'ailleurs des compagnies pétrolières du monde entier !

mardi, 23 septembre, 2008  
Blogger Patrick said...

Bien entendu, je maintiens mon pronostic : $ 70 avant la fin de l'année !

mercredi, 24 septembre, 2008  
Blogger Patrick said...

En fait, s'informer auprès du cartel de l'OPEP des réserves mondiales de pétrole, c'est un peu comme s'informer auprès du cartel de la drogue à Medellin des stocks de cocaïne et de ce qu'ils comptent écouler l'année prochaine !

mercredi, 24 septembre, 2008  
Blogger Luc said...

@ Patrick : Je suis assez d'accord sur cette dernière remarque.

mercredi, 24 septembre, 2008  
Blogger Patrick said...

98,80 $ à Londres au 25/09/2008 à 16h00.

Je confirme mon pronostic du pétrole sous les $ 70 avant la fin de l'année ! Avec la méga crise mondiale, la demande va sacrément chuter !

jeudi, 25 septembre, 2008  
Blogger Véronique S said...

Ah, ben en voilà une nouvelle qu'elle est bonne!
Donc, très bientôt, on va enfin vivre normalement!
Plus de plastique, plus de voitures, etc.
Génial!
Merci, Luc, pour cette perspective encorageante!
Et vive le crottin de cheval!
;-)

vendredi, 26 septembre, 2008  
Blogger Philippe.Piriac said...

Que les pays producteurs gèrent leur rente en introduisant un biais informationnel est somme toute assez normal ou en tout cas humain

Pour faire simple ( hopefully not simplist) allons donc aussi vite que nous le pouvons technologiquement vers deux sources ultimes d'energie
1. le solaire ( en direct, ou avec une boucle rapide de récupération type photosynthèse)
2; l'atome

Somme toute le pétrole n'est qu'un stockeur à cycle long( fossile) d'énergie solaire.
Avec une éponge à carbone , biomasse de type micro algues, on pourrait déjà commencer à essayer de récupérer les quelques Tonnes qui sont dans l'atmosphère... : uns sorte de puits de carbone à cycle court qui ne serait pas en conflit avec les cultures énergétiques!

On pourrait alors partir de la biomasse et du génie enzymatique ou biologique pour réinventer une chimie verte: des biopolymères, des biocarburants, etc. ( appelons cela le bioraffinage). Au passage, on serait amené à réinventer la sécurité environnementale.en partant de la vie et non de la chimie..
Bon je vous dis cà , mais c'est probablement utopique.

Quoique...=)

dimanche, 28 septembre, 2008  
Blogger Philippe.Piriac said...

Erratum

Avec une éponge à carbone , biomasse de type micro algues, on pourrait déjà commencer à essayer de récupérer les quelques Tonnes de CO² et de NOx qui sont dans l'atmosphère... : uns sorte de puits de carbone à cycle court qui ne serait pas en conflit avec les cultures énergétiques!

dimanche, 28 septembre, 2008  
Blogger Patrick said...

Comme tu dis : utopique... Quoique ;-)

Le solaire, c'est certainement une part de l'avenir. Mais les technologies actuelles sont tout-à-fait insuffisantes en matière de production d'énergie électrique - il faudrait un vrai saut technologique pour que ça devienne rentable. En revanche, en matière d'exploitation de l'énergie pour faire autre chose via la photosynthèse, on y est presque !

dimanche, 28 septembre, 2008  
Blogger Patrick said...

Brent à Londres : 93,80 $ au 30/09/2008 à 16h12.

Aller, encore un tout petit effort, et mon pronostic de 70 $ sera atteint bien avant la fin de l'année !

mardi, 30 septembre, 2008  
Blogger Patrick said...

Brent à Londres 91,05 $ au 03/10/2008 à 16h10.

Ceux qui avaient spéculé sur un baril à 200 $ à la fin de l'année devront attendre quelques années, à mon avis...

vendredi, 03 octobre, 2008  
Blogger Patrick said...

86,75 $ au 06/10/2008 à 18h08.

Malheureusement, cette baisse du pétrole ne va guère soulager les effets d'une crise qui dépasse - et de loin - la question du prix du baril...

lundi, 06 octobre, 2008  
Blogger Patrick said...

Maintenant que j'entrevois les prodiges d'ingéniérie financière développés autours des "subprimes" et des "hedge funds", je me rend compte que la spéculation sur le baril, c'était vraiment du travail d'amateur : des méthodes de grand papa... Alors que les hedge funds, c'est vraiment du grand art. D'ailleurs, les gains affichés le montrent : en spéculation "ordinaire", on gagne des millions de dollars. En ingéniérie de hedge funds, on parle de milliards de dollars...

lundi, 06 octobre, 2008  
Blogger Patrick said...

Brent à Londres : 84,90 $ au 07/10/2008 à 16h03.

mardi, 07 octobre, 2008  
Blogger Patrick said...

Brent à Londres : 78,59 $ au 10/10/2008 à 23h59.

Ceci étant, les prix à la pompe ne baissent guère...

samedi, 11 octobre, 2008  
Blogger Patrick said...

Il est vrai que sur ces entrefaits, l'euro a perdu 20 % par rapport au dollar, ce qui amoindrit pour nous l'effet de la baisse du baril...

Au vu des évènements récents, j'en viens à me demander si la chute du baril s'arrêtera aux 70 $ que j'avais pronostiqués... Pourquoi pas 50 $ ?

Je me faisais la réflexion que les grandes orientations du salon de l'automobile (voitures électriques par exemple) sont une réponse au baril à 200 $ ! C'est dur, la prévision !

samedi, 11 octobre, 2008  
Blogger Patrick said...

Brent à Londres : 76,70 $ au 13/10/2008 à 16h16.

lundi, 13 octobre, 2008  
Blogger Patrick said...

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

lundi, 13 octobre, 2008  
Blogger Patrick said...

Brent à Londres : 69,68 $ au 16/10/2008 à 16h22

Voilà, c'est fait. Le Brent est sous les 70 $ comme je l'avais pronostiqué. Et ce bien avant la fin de l'année.

La question n'est plus : "quand atteindra-t-il les 200 $", mais "jusqu'où descendra-t-il" ?

J'ai feuilleté ce matin la revue "Investir magazine" datée de septembre 2008 qui proposait un article sur le pétrole. Le Brent était alors à 119 $. Cette revue "bien informée" imprimait alors : "Nombreux sont les spécialistes à pronostiquer la poursuite de la hausse".

Comme quoi, il ne faut jamais se fier aux prétendus spécialistes. S'ils savaient vraiment, ils seraient multimilliardaires, pas de minables prétendus experts !

Je pense que ça serait bien si tout le monde apprenait de cette aventure. Une vague spéculative, c'est une vague spéculative. Pas autre chose.

On voit à la télé des reportages ou on lit des articles de journeaux qui parlent encore de "la flambée du pétrole". Décidément, les journalistes ont un peu de retard à l'allumage ! Bon, d'accord, les reportages ont été enregistrés il y a trois mois, mais ils pourraient s'abstenir de les diffuser, non ?

jeudi, 16 octobre, 2008  
Blogger Patrick said...

Brent à Londres : 67,07 $ au 17/10/2008 à 16h04

Alors, à votre avis, jusqu'où descendra-t-il ? Perso, j'ai quand même du mal à l'imaginer revenir à son prix des 20 dernières années (30 à 40 $) - les producteurs vont réduire leur production - mais après tout, pourquoi pas ? Avec la méga crise actuelle, tout est possible !

vendredi, 17 octobre, 2008  
Blogger Patrick said...

Brent à Londres : 64,56 $ au 22/10/2008 à 16h00

mercredi, 22 octobre, 2008  
Blogger Patrick said...

Brent à Londres : 61,79 $ au 24/10/2008 à 16h03

vendredi, 24 octobre, 2008  
Blogger Jack said...

Patrick : chaque fois que l'entends une nouvelle chute des cours du pétrole, désormais, je pense à toi et à ton triomphe de visionnaire...
Reste que ces cours erratiques sont bel et bien l'expression du chaos dans lequel nous sommes plongés.

vendredi, 24 octobre, 2008  
Blogger Patrick said...

Brent à Londres : 59,50 $ au 28/10/2008 à 16h05.

mardi, 28 octobre, 2008  
Blogger Jack said...

Il m'énerve...

jeudi, 30 octobre, 2008  
Blogger Patrick said...

Ce qui m'énerve, c'est que le prix à la pompe ne semble guère reflêter cette chute...

jeudi, 30 octobre, 2008  
Blogger Patrick said...

Brent à Londres 52,15 $ au 13/11/2008 à 23h59.

Je sais, ça énerve, mais c'est un fait !

Un jour, il faudra quand même tirer les enseignements de cette réalité. Quelque chose comme : "nous avons été trompés dans les grandes largeurs sur une prétendue menace de rupture imminente de l'approvisionnement, sur un épuisement rapide des ressources, etc. Tout ça était de la foutaise. Une manipulation mondiale qui a profité aux spéculateurs, qui nous a coûté beaucoup d'argent, et qui a contribué à l'effondrement de l'économie globale"...

vendredi, 14 novembre, 2008  
Blogger Patrick said...

Brent à Londres 48,68 $ au 19/11/2008 à 23h59.

Et les raffineurs s'en mettent plein les poches en ne répercutant pas l'intégralité de la baisse sur le prix à la pompe... Il semble que les marges de raffinage ont subrepticement doublé ! Merci Total !

jeudi, 20 novembre, 2008  
Blogger Patrick said...

Brent a Londres : 44,92 $ au 03/12/2008 à 16h13.

On a quand meme l'impression que ca talonne un peu, la... On a peut-etre atteint le "juste prix"...

Pour le baril a 200 $ dont on parlait il y a quelques mois, il faudra attendre de tres nombreuses annees, a mon avis...

mercredi, 03 décembre, 2008  
Blogger Jack said...

"De nombreuses années" dis-tu?
Je crains que cette prévision soit tout aussi stupide que l'autre à 200$ pour la fin de cette année...
Sans doute vaudrait-il mieux jouer au loto que de faire des paris sur le cours du Pétrole.

vendredi, 05 décembre, 2008  
Blogger Patrick said...

Mon "de nombreuses année" est en effet hautement spéculatif, surtout si on considère le prix en dollars. Evidemment, si le dollar venait à perdre la moitié de sa valeur, le prix du baril en dollars monterait d'autant. Toutefois, je ne crois pas dans une nécessité structurelle pour que le baril flambe dans les prochaines années. La pénurie n'est pas pour demain.

jeudi, 11 décembre, 2008  
Blogger Patrick said...

44,60 $ à Londres au 17/12/2008 à 16h11.

C'est clair, le baril a atteint un point d'équilibre. Et maintenant, le cartel des fournisseurs a décidé de fermer un peu les robinets pour tenter de nous extorquer un peu plus d'argent... A mon avis, le niveau actuel va persister pour au moins un an...

J'entendais aujourd'hui à la radio l'interview d'un spécialiste des questions pétrolières. Son discours était clair et cohérent. Mais l'intervieweuse qui ne comprend rien à rien s'inquiétait de savoir si la mesure de l'OPEP allait suffir pour faire remonter les cours qui étaient maintenant trop bas ! Bref, comme beaucoup de gens, elle pense que l'OPEP, c'est bien, alors que ce n'est qu'un ramassis de magouilleurs dont le seul but est de nous extorquer plus d'argent... Ce cartel ne mérite guère plus de considération que le cartel de la drogue en Colombie...

mercredi, 17 décembre, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home