Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

lundi 20 octobre 2008

FMI : le piège se referme sur DSK



On l'avait pourtant bien prévenu, Dominique Strauss-Kahn. On lui avait dit qu'aux Etats-Unis, ça rigolait pas avec le sexe. On lui avait bien rappelé que Paul Wolfowitz avait dû quitter la présidence de la Banque Mondiale en 2007 pour avoir personnellement demandé l'avancement de sa copine, également employée par la Banque mondiale. Les Etats-Unis c'est quand même le pays où le président peut se faire éjecter de la Maison Blanche sous prétexte qu'une stagiaire lui a fait une petite gâterie ...

Mais non ! Chaud lapin il est, chaud lapin il demeure. Chassez le naturel, il rapplique au galop !

Il craque pour Piroska Nagy, une ancienne haute responsable (mariée) d'origine hongroise du département Afrique du FMI :



Alors, DSK, c'est un très bon économiste et, avec la crise qu'on a actuellement, c'est pas vraiment le moment de déconner avec des histoires de galipettes. On a besoin de lui au FMI.

Si vous voulez mon avis, je pense que Sarkozy lui avait fait un cadeau empoisonné en soutenant sa candidature à la tête du FMI. Il savait bien que DSK ne pourrait pas se retenir et qu'on courrait forcément au scandale, ce n'était qu'une question de temps. Très astucieuse façon d'éliminer DSK du jeu de la présidentielle 2012.

Seulement voilà : DSK a fauté, comme prévu. Mais là tout de suite, on a pas mal besoin de lui. Ca, Sarkozy ne l'avait sans doute pas prévu ...

Pour en savoir plus :
1. IMF Probes Chief Over Tie to Worker (The Wall Street Journal)
2. Enquête sur Strauss-Kahn pour abus de pouvoir dans une affaire de sexe (AFP)
3. Le patron du FMI, Dominique Strauss-Kahn, cible d'une enquête pour népotisme (AFP)

Crédit photos : Libération et Peoplestar.tv

21 Comments:

Blogger Patrick said...

D'ailleurs, Piroska Nagy, c'est évidemment une cousine de Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa... CQFD.

Autre hypothèse : les russes, qui briguaient le poste de DSK, ont envoyé Piroska en Mata Hari moderne pour le compromettre. Des méthodes du KBG - qui n'existe plus mais dont le flambeau a été repris par le SVR (Service des renseignements extérieurs - Служба внешней разведки)...

C'est marrant, parce que je suis sûr que la plupart des français trouvent plutôt plaisant que DSK se soit fait une petite hongroise - adulte et consentante, quand même !

Quoi qu'il en soit, je suis d'accord avec Luc, c'est pas vraiment le moment de foutre le boxon au FMI. Là, on est en plein ouragan, on reverra ça dans deux ou trois ans quand la tempête sera un peu calmée...

lundi, 20 octobre, 2008  
Blogger Patrick said...

Sur ces questions, les ricains sont vraiment fêlés. Une fois, aux USA, j'ai dit gentiment à une collaboratrice qu'elle avait une jolie robe - car c'était vrai (les ricaines peuvent souvent être très mal fagotées), pensant créer par ces paroles une atmosphère détendue et conviviale. Tout juste si je n'ai pas été lynché, scalpé et émasculé sur le champ pour harcèlement sexuel... Ensuite, évidemment, j'ai compris et je me suis tenu à carreau !

lundi, 20 octobre, 2008  
Blogger Jack said...

Expliquez moi les gars, il y a plusieurs trucs que je ne saisis pas dans cette affaire :
1- dans FMI le i c'est pour International !?
2- Dominique : il est bien Français!?
3- Cette Nagy: elle est bien hongroise?

En quoi ça les regarde le ricains, cette affaire : patron du FMI, c'est pas président ou même seulement sénateur aux USA ?
De plus , la merde financière dans laquelle nous sommes, nous la devons à qui ? Les américains ils se calment et regardent leurs chaussures...

NON MAIS? DE QUOI J'ME MELE!

La seule qui ait le droit de la ramener dans cette affaire s'appelle Anne Sainclair, non?

lundi, 20 octobre, 2008  
Blogger Jack said...

PS pour Patrick : je suis français, mais je ne trouve pas cette histoire plaisante. Je pense seulement que les histoires de quéquette de DSK ne nous regardent pas et regarde encore moins les intégristes nord-américains: qu'ils regardent ailleurs et s'interrogent, par exemple, sur la probité de leurs "élites" au pouvoir!

mardi, 21 octobre, 2008  
Blogger Patrick said...

Ce que je voulais dire, c'est que nombre de français trouvent "naturel" que les hommes politiques français aient des affaires extra-conjugales. On en sourit, mais ça ne va pas plus loin. On a rigolé de la rencontre avec le laitier de Giscard à potron-minet, on n'a guère reproché à Mitterand sa fille cachée, les escapades japonaises de Chirac nous ont amusées, et les histoires sentimentales de Sarko nous tiennent en haleine. Un homme politique français qui n'aurait pas d'aventure extra-conjugale serait un peu suspect de n'être pas normal, et serait bien inspiré d'au moins simuler quelque chose pour rentrer dans la normalité !

En revanche, ce point de vue est certainement misogyne. Je ne suis pas sûr que le français moyen verrait d'un bon oeil des galipettes extra-conjugales de femmes politiques !

mardi, 21 octobre, 2008  
Blogger Jack said...

J'ai bien compris Patrick et en ce qui me concerne homme femme politique c'est pareil. C'est leurs affaires et pas les nôtres. Ce qui compte est ce qu'ils font en politique, parce que là ce sont NOS affaires. Dans cette optique je trouve que le mélange des genres entre vie privée et vie publique qui s'est développé ces dernières années est un écran de fumée pour amuser le peuple : moi ça ne m'amuse pas.
Quant au puritanisme des ricains, qu'ils se le garde sans essayer de l'imposer au monde. Qu'ils commencent par élire leur président proprement, sans magouille... et pas comme dans le derniers des états d'Afrique.
Ils manquent quelque peu de crédibilité pour donner des leçons de moral.
Oui Patrick je préfère un président qui fait des accrocs dans le contrat de mariage que dans la constitution, c'est nettement moins grave.
Ce qui nous différencie d'avec les américains et qu'ils font semblant de croire que trahir son épouse ou la nation c'est pareil : et bien non ça n'est pas pareil. Dans un cas il y a un cocu, dans l'autre des millions.

mardi, 21 octobre, 2008  
Blogger Jack said...

Par contre choisir ses partenaires sexuels, dans son environnement professionnel n'est pas une preuve d'intelligence de sa part...même si au cours de ma carrière professionnelle j'ai pu constater qu'il s'agissait d'une pratique très courante (et pas forcément par abus de position dominante d'ailleurs).
Pratique qui peut vous mettre en difficultés si vous exercez un poste à responsabilité, sauf si vous êtes une personne d'une grande probité, particulièrement attentif à l'impartialité de vos jugements sur les gens; car enfin on peut aussi avoir des amis au travail et la problématique est bien la même. Délicat donc, mais pas impossible surtout lorsqu'on aime les situations compliquées.
Mais peut-être est-il simplement incapable de résister à l'appel de ses sens, malgré sa position.

mardi, 21 octobre, 2008  
Blogger Patrick said...

En tout état de cause, avant de porter un jugement définitif sur cette affaire, je trouve qu'il nous faudrait plus d'informations, à commencer par une photo un peu plus détaillée de la belle Piroska - de préférence en maillot de bains ;-)

mercredi, 22 octobre, 2008  
Blogger jojo said...

c'est clair qu'on est plus intrigué par le fait qu'elle soit mieux ou moins bien qu'anne sinclair. Le reste on s'en fout un peu. Ca doit etre français comme réaction.
moi je parie sur moins bienjavascript:void(0)

jeudi, 23 octobre, 2008  
Blogger Patrick said...

En réalité, l'aspect adultère est réglé, puisque DSK a fait amende honorable et que son épouse a avalé la couleuvre avec grâce.

Reste qu'il y aurait un crime qu'on ne pardonnerait pas à DSK, c'est d'avoir fait preuve de mauvais goût. D'ou la nécessité de pouvoir juger sur pièces et d'exiger des photos de Piroska...

jeudi, 23 octobre, 2008  
Blogger Jack said...

Ben voilà, c'est avec humour qu'il convient de traiter ces billevesées

jeudi, 23 octobre, 2008  
Blogger Luc said...

@ Patrick :

(1) Pour une autre photo de Piroska Nagy, voir The Wall Street Journal.

(2) Maintenant que l'affaire est publique, beaucoup de langues se délient ...

vendredi, 24 octobre, 2008  
Blogger Patrick said...

Pour Piroska, les goûts et les couleurs... Peut-être qu'à 60 ans, on est moins regardant sur la marchandise... Perso, je préfère Anne Sinclair.

En revanche, je crains fort que la France soit en train de perdre un homme politique de talent. Un homme politique séducteur, c'est plutôt sympathique. Un homme politique limite violeur, c'est pas bien du tout. Adieu, Dominique !

C'est vraiment dommage que des hommes politiques de grand talent se mettent eux-mêmes hors course. Comme naguère Juppé, lorsqu'il s'est fourvoyé dans des affaires de financement illicites.

vendredi, 24 octobre, 2008  
Blogger Bruno du grand sud est said...

c'est une affaire de cul bien rigolote pour tous les français.ce strauss kahn quel casanova!
seulement voilà,les dossiers et les vidéos fleurissent.
il faut souligner la remarquable discrétion et complicité de notre presse sur "ce chimpanzé en rut" notoire . dans quelques jours on saura probablement comment ce merveilleux économiste tenait tout son petit monde au silence .
le système puritain américain qui nous fait bien marrer a mis en lumière une belle ordure.

vendredi, 24 octobre, 2008  
Blogger Jack said...

"Une belle ordure" tout de suite les insultes. Des comme lui, j'en connais des tas, un peu "sur dotés" en testostérone ça n'en fait pas un criminel, ni une ordure pour autant.
De toutes façon tous les mecs ne pensent qu'à ça, certains sont plus inhibés que d'autres, voilà tout.

vendredi, 24 octobre, 2008  
Blogger Bruno du grand sud est said...

Tristane Banon en témoigne, on a là un vrai mec , un dur de dur, bien sur doté et pas tout tout inhibé .
pour la taille du matériel : imaginez deux oranges !
un vrai mâle .
dire que pendant toutes ces années j'ai cru qu'il fallait séduire une femme avant.
je me suis bien compliqué la vie pour rien , alors qu'il suffit de se servir .
hein les gars! qu'elles l'ont bien cherché aussi. non mais.

vendredi, 24 octobre, 2008  
Blogger Véronique S said...

Merci, Bruno du Grand Sud, pour ton humour. Car, oui, Jack, tu commences à me faire peur, on dirait que tu parles au premier degré!...

vendredi, 24 octobre, 2008  
Blogger Jack said...

Oui comme Bruno...

vendredi, 24 octobre, 2008  
Blogger Jack said...

Si on commence a traiter d'ordure tous les mecs obsédés par le sexe, ça fait bien trop d'ordures et comment nommera-t-on les vraies ordures, Hein ?
C'est une question d'échelle vois-tu...
Quand au sexe sur le lieu de travail, je connais aussi des acharnées. Arrêtons nous là, encore un sujet pas sérieux, mais pas sérieux du tout.

vendredi, 24 octobre, 2008  
Blogger Bruno du grand sud est said...

cette journaliste décrit une tentative de viol rien de plus . on va dire que c'est un polisson ,un bonobo taquin ou une ordure ?.si son histoire est avérée c'est très sérieux !
quand la belle n'est pas consentante ou qu'elle est directement sous influence , il me semble qu'on tombe sous le coup de la loi.
no problémo pour la gaudriole sur son lieu de travail à ce propos il me faut les n° de tél des ces acharnées!
idem pour obsédé du sexe . je vois clairement, tous les matins en me rasant, à qui il peut ressembler.

samedi, 25 octobre, 2008  
Blogger Patrick said...

Si j'ai bien compris, DSK a été sauvé par le gong - et sans doute par les amicales pressions du monde politique ! Je crains quand même pour DSK que cette affaire ne laisse des traces... Exit un présidenciable...

lundi, 27 octobre, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home