Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mardi 7 octobre 2008

Luc Montagnier, prix Nobel de médecine 2008



Luc Montagnier et Françoise Barré-Sinoussi ont reçu le prix Nobel de Médecine 2008 pour leur découverte du virus du SIDA.

Saluons ce prix au travers duquel la communauté internationale reconnaît le fait que les chercheurs français de l'institut Pasteur sont bien les véritables découvreurs du virus HIV. En effet, on se souvient qu'en 1984, Robert Gallo, un chercheur américain, avait voulu s'approprier la découverte du Professeur Montagnier et de son équipe. Ca m'avait scandalisé, à l'époque. Je suis d'autant plus satisfait aujourd'hui.

Il se trouve qu'en 1984, justement, je m'étais retrouvé dans l'avion Paris - New York assis à côté de Luc Montagnier. Il allait là-bas pour défendre son dossier. Il était arrivé tardivement, et avait pris un des derniers sièges libres, à côté de moi. Mais je ne suis pas resté très longtemps à côté de lui. Il m'a demandé gentiment si je voulais bien accepter de changer de place avec son assistante qui se trouvait au même rang de l'autre côté de l'avion, de façon à ce qu'ils puissent travailler ensemble pendant le vol. J'ai accepté avec plaisir et j'ai pu roupiller tranquille pendant que le grand homme bossait sur ses dossiers.

Ce qui m'a aussi scandalisé c'est quand, en 1997, il a été viré de l'Institut Pasteur because il avait 65 ans et que c'était l'âge de la retraite. Il faut dire que Lionel Jospin venait d'arriver au pouvoir, et vous savez bien, avec les socialistes, l'âge de la retraite, on rigole pas avec ça. Du coup, le professeur Montagnier a été obligé de s'expatrier aux Etats Unis, où il a pris la direction du Centre de biologie moléculaire et cellulaire au Queens College de l'Université de New York, jusqu'en 2001. Là bas, on l'a accueilli à bras ouverts, vous pensez bien ! Après ça, venez donc nous parler de la fuite des cerveaux ! En France, on les vire, les cerveaux !

C'est donc avec un immense plaisir que j'adresse toutes mes félicitations au Professeur Montagnier pour ce Prix Nobel bien mérité.

Pour en savoir plus :
1. The Nobel Prize in Physiology or Medicine 2008 (nobelprize.org)
2. Luc Montagnier (Wikipédia)
3. Robert Gallo (Wikipédia)

Crédit photo : AFP

3 Comments:

Blogger Patrick said...

Cocorico, bravo, cheers, champagne, et tout...

Je me souviens en effet de cette histoire de mise à la retraite d'office... Pas glorieux...

Dommage que la découverte du virus n'ait pas rapidement conduit au remède. Comme quoi, le vivant, c'est complexe et on n'en sait pas grand chose.

Au passage, l'affaire Gallo montre que même des scientifiques de très haute valeur peuvent être malhonnêtes, notamment lorsqu'il s'agit d'attirer les projecteurs sur eux et d'attirer des crédits vers leur laboratoire. Ne perdons jamais cela de vue lorsqu'on nous dit "les scientifiques disent que", comme c'est bien trop souvent le cas par les temps qui courent. Les journalistes étant incapables de juger de la pertinence d'une thèse, ils la colportent volontiers (pour peu qu'elle contienne un peu de sensationnel) et cette thèse devient de ce seul fait "vérité" et la chose fait boule de neige. Alors les sceptiques sont vite traités de négationnistes ! De mon point de vue, beaucoup de "scientifiques" utilisent actuellement ce genre de méthode indigne de la vraie science et nous font avaler n'importe quoi par médias interposés...

mardi, 07 octobre, 2008  
Blogger Jack said...

Sans compter que tous vrai scientifique sais que toute "théorie" est provisoirement exacte, jusqu'à ce que l'on en trouve une meilleure....

mercredi, 08 octobre, 2008  
Blogger Patrick said...

J'apprend qu'après une entrevue à l'Elysée avec le professeur Montagnier, Nicolas a promis d'intensifier l'effort de recherche en ajoutant 15 milliards d'euros au budget d'ici à 2012. Bravo, la recherche, c'est important pour l'avenir.

Mais vraiment, on vient de changer de monde. Avant, on chipottait pendant des années pour un ou deux malheureux milliards (prix du second porte avion par exemple). Maintenant, les dizaines - voire centaines de milliards d'euros fusent dans toutes les directions.

Je ne voudrais pas gâcher la fête, mais je ne suis pas sûr que tout cet argent existe... Ca ne me semble pas de très bon augure...

mercredi, 08 octobre, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home