Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mercredi 10 décembre 2008

La Déclaration universelle des droits de l'homme a 60 ans



Le 10 décembre 1948, il y a soixante ans aujourd'hui, les 58 Etats Membres qui constituaient alors l’Assemblée générale des Nations Unies ont adopté la Déclaration universelle des droits de l’homme à Paris, au Palais de Chaillot.

On peut noter que, sur les 58 états, aucun n'a voté contre, et seuls huit se sont abstenus :
- l'Afrique du Sud où à l'époque sévissait l’apartheid. Cet état a refusé l'affirmation au droit à l'égalité sans distinction de naissance ou de race.
- l’Arabie saoudite, qui conteste l’égalité homme-femme.
- La Pologne, la Tchécoslovaquie, la Yougoslavie et l'Union soviétique, à l'époque communistes, qui contestent la définition du principe fondamental d’universalité tel qu'il est énoncé dans l’article 2 alinéa 1 : "Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique ou de toute autre opinion, d'origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation. "
- le Yémen et le Honduras, pour des raisons non explicitées.

Si on consulte la liste des états membres de l'ONU en 1948, on constate quand même que ce texte a été approuvé et signé par des pays comme la Chine, l'Inde, l'Iran, la Syrie, l'Afghanistan et le Pakistan. On peut donc difficilement accuser ce texte d'être trop "occidental".

Ce texte s'inspire de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de la révolution française de 1789. Et, quand même, ça fait plaisir de voir que l'idéal humanitaire universel a été inventé par les français en 1789 et est une référence pour tous les pays du monde depuis 1948 ...

Pour en savoir plus :
1. Déclaration universelle des droits de l’homme (ONU)
2. Adoption de la Déclaration universelle des droits de l'Homme (Université de Sherbrooke)
3. Déclaration universelle des droits de l’homme (Wikipédia)
4. La Charte des Droits fondamentaux de l'Union européenne (Chez Luc - 6 mars 2005)

Crédit photo : Université de Sherbrooke

5 Comments:

Blogger Jack said...

Je suis très fier d'être né dans le pays qui est à l'origine de cette déclaration, je note toutefois dans la récente actualité des faits qui tombent sans aucun doute sous le coup de l'Article IX

"Tout homme étant présumé innocent jusqu’à ce qu’il ait été déclaré coupable, s’il est jugé indispensable de l’arrêter, toute rigueur qui ne serait pas nécessaire pour s’assurer de sa personne, doit être sévèrement réprimée par la Loi."

dimanche, 14 décembre, 2008  
Blogger Luc said...

@ Jack : T'as raison.

Et d'ailleurs ça confirme que, contrairement à ce qu'affirme Bernard Kourchner, un Secrétariat d'Etat aux Droits de l'Homme est bien nécessaire.

Même en France !

mercredi, 17 décembre, 2008  
Blogger Patrick said...

Avant qu'il ne disparaisse des écrans-radar, je note que cet excellent post sur la déclaration universelle des droits de l'homme n'a attiré que deux commentaires. Est-ce à dire que ce genre de préoccupation est passé de mode ?

C'est un peu ce qu'à voulu dire Bernard Kouchner, d'ailleurs : la politique et les intérêts des états d'abord, et laissons ensuite les ONG essayer de réparer les dégâts !

dimanche, 21 décembre, 2008  
Blogger Luc said...

Franchement, Kouchner, je ne sais pas ce qui lui a passé par la tête ...

dimanche, 21 décembre, 2008  
Blogger Jack said...

Il ne lui est rien passé de spécial par la tête, je crois qu'il a simplement exprimé ce qu'il pense, et qu'il faut qualifier de réalisme.
D'ailleurs s'il n'était pas réaliste, il ne serait pas passé des ONG à la politique.

dimanche, 21 décembre, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home