Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mardi 16 décembre 2008

La liberté de Monique Pantel


Vous pouvez cliquer sur la vignette pour voir l'image en taille réelle.


Monique Pantel est une critique de cinéma dont j'apprécie le franc-parler tous les vendredis dans l'émission de Laurent Ruquier "On va se gêner !" sur Europe 1. Elle est très drôle et donne son avis sur les films de façon tout à fait sincère et libre.

Elle vient d'ouvrir son propre site internet : "Les critiques ciné de Monique Pantel", et, quand on clique sur le lien L'album photos de Monique Pantel, on tombe sur une collection de photos sympa, parmi lesquelles celle ci-dessus, prise sur le toit de son appartement en 1981.

Et là, on découvre Monique Pantel, à 49 ans, en train de prendre un bain de soleil en monokini, totalement décomplexée. Et ça, ça fait bien plaisir.

Pourquoi ?

Parce que cela me rappelle une époque où les femmes jouissaient d'une certaine liberté vis à vis de leur corps. C'était l'époque du Peace and love. Ca ne choquait personne, et c'était très bien.

En écho à cette photo, ce week-end je faisais un peu d'ordre dans mon iPhone, quand je remarque que la pochette du disque Electric Ladyland ne correspondait pas à celle de mon disque acheté en 1968. J'ai dû aller à la pêche sur internet pour retrouver la pochette originale telle qu'elle était vendue dans les bacs à l'époque :



Cette période Peace and love me semble bel et bien révolue. Je crains fort que la liberté de moeurs qui prévalait à cette époque ne soit plus de mise dans la France multiculturelle d'aujourd'hui.

Et donc un grand merci à Monique Pantel pour son site rafraîchissant et joyeusement iconoclaste.

Pour en savoir plus :
1. L'album photos de Monique Pantel (site officiel)
2. Monique Pantel (Wikipédia)

Crédit photo : collection personnelle de Monique Pantel

12 Comments:

Blogger Patrick said...

J'ai souvent pensé à mettre une photo de moi tout nu sur ce blog, mais c'est vrai, les temps ont changé, je m'abstiens donc... Tant pis pour vous, les filles !

Ce mouvement de balancier a toujours existé. Après une période de grande liberté des moeurs, suit une période de réaction, et ça continue comme ça. Pensez que du temps du Directoire (vers 1796), c'est dans la rue que les belles dames exposaient fièrement leur poitrine nue dûment mise en valeur (les "merveilleuses") - tout du moins dans les jardins du Palais Royal !

A noter quand même que, depuis les années '80, le sida a bien accéléré ce retour à la frilosité des moeurs...

mardi, 16 décembre, 2008  
Anonymous Olivier SC said...

J'y reviendrais (ce 16.12.08) en pointant cet article ; pas tant pour la 1ere photo que pour la pochette de disque. C'est la 3eme pochette interdite dont celle de Blind Faith puis celle plus récente de Scorpions.
Certains diront qu'entre la pochette d'Hendrix et celles que je mentionne, les corps n'ont pas le même âge ; qu'ils disent ...

mardi, 16 décembre, 2008  
Blogger Philippe said...

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

mercredi, 17 décembre, 2008  
Blogger Jack said...

Luc : Quitte à censurer, le mieux serait sans doute d'oublier toute référence à Monique Pantel, qui n'est d'ailleurs pas indispensable à ta démonstration! Bien que je trouve ces 2 "obus" assez "explosifs"
Pénible tout cela.
à Patrick : remarque pertinente sur l'histoire de la pudeur, pourvu que le balancier n'aille pas jusqu'à la généralisation de la Burka.

mercredi, 17 décembre, 2008  
Blogger Jack said...

Luc, c'est sur comme ça, ça n'est plus la même chose...consternant.

mercredi, 17 décembre, 2008  
Blogger Bruno du grand sud est said...

mouais, liberté des moeurs dans dans le show biz et le milieu étudiant sûrement. Je doute que Ginette allait à la messe seins nus ni que Marcel labourait ses champs en slip léopard.

jeudi, 18 décembre, 2008  
Blogger Bruno du grand sud est said...

j'ajouterai qu'en ces temps bénis, une femme musulmane non voilée était simplement impensable.

jeudi, 18 décembre, 2008  
Blogger Paul said...

Je ne crois pas du tout que les moeurs étaient plus libres dans les années 60,70 ou 80. Pour la grande majorité des gens elles l'étaient moins - et les exemples que tu cites étaient plutôt une réaction à cela que l'expression d'une norme.

jeudi, 18 décembre, 2008  
Blogger Patrick said...

Paul er Bruno ont raison. Mais cette libéralisation par le biais de certaines classes sociales a quand même fait évoluer durablement la société. Même si cette période est révolue, il en reste des choses comme le contrôle des naissances, une plus grande égalité homme-femme, le droit à l'avortement, etc.

jeudi, 18 décembre, 2008  
Blogger Jack said...

Les athlètes étaient nus aux jeux olympiques dans l'antiquité.
Au moyen-age on allait se baigner nu à la rivière. Ce ne sont que modes et conventions qui ne signifient rien de particulier, braver les tabous d'une époque n'est pas forcément le signe d'un progrès, juste une transgression de l'ordre établi pour le remplacer par un autre.

jeudi, 18 décembre, 2008  
Blogger Grain de sel said...

Je débarque sur ce blog suite à une requête très éloignée de votre sujet pour relever deux jolies stupidités: "décomplexée à 49 ans..." et "les femmes jouissaient d'une certaine liberté vis à vis de leur corps"... atterrant comme certains hommes ont eux traversé tous les âges sans changer de cliché!!!

dimanche, 21 décembre, 2008  
Blogger Jack said...

Tu vois Luc, le féminisme est une forme moderne et récente de fascisme : t'as même plus le droit de parler d'elles avec tes mots...
Elles seules ont une avis autorisé pour parler des femmes et savent...

@Grain de poivre : je n'ai rien compris à ta remarque!

lundi, 29 décembre, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home