Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mercredi 17 décembre 2008

Orange perd le monopole de la vente de l'iPhone en France



Yesss !!!!

Le Conseil de la Concurrence a cassé aujourd'hui l'exclusivité dont bénéficie Orange (France Télécom) pour commercialiser l'iPhone en France.

Orange a fait appel, mais cet appel n'est pas suspensif et l'opérateur risque une amende s'il ne s'exécute pas. Dans deux précédents cas (sur les annuaires et sur le haut-débit), France Télécom avait eu une amende de 40 millions d'euros pour ne pas avoir respecté l'injonction du Conseil.

Je ne suis pas sûr qu'Apple soit totalement mécontent de la décision française.

En tous cas, moi j'avais pris en juillet un contrat d'un an, en espérant que cette décision arrive. Dans 6 mois, je repasse chez SFR !

Hé hé hé ...

Pour en savoir plus :
1. Orange privé de l'exclusivité de l'iPhone en France (AFP)
2. Le Conseil de la concurrence casse l'exclusivité d'Orange sur l'iPhone (Le Monde)
3. iPhone : les dessous de l'accord entre Apple et Orange enfin révélés (L'Expansion)
4. Ca y est : j'ai mon iPhone 3G ! (Chez Luc - 17 juillet 2008)

Crédit photo : frenchiPhone

Libellés :

7 Comments:

Blogger Patrick said...

Bientôt, Luc, tu pourras aussi changer ton iPhone pour une autre marque : la concurrence arrive à grands pas...

mercredi, 17 décembre, 2008  
Blogger Luc said...

@ Patrick : La concurrence ? Quelle concurrence ?

mercredi, 17 décembre, 2008  
Blogger Patrick said...

Oui, je sais, RIEN ne saurait concurrencer un produit Apple. Mais, bon, il y a des tentatives, qui ne manqueront pas de séduire une clientèle peu avertie ;-)

Par exemple le Nokia N97 qui en prime, propose un vrai clavier en dur !

mercredi, 17 décembre, 2008  
Blogger Luc said...

@ Patrick : Le N97 ? On l'annonce depuis 2006 !!!

Il n'est pas prêt de voir le jour, et quand il verra le jour, ça sera assez pathétique, je pense.

L'élégance du design et l'intuitivité de l'interface utilisateur, c'est pas quelque chose qui s'improvise. Et c'est un sujet sur lequel Nokia n'a pas vraiment brillé jusqu'à présent, avec ses menus multiples et fouillis, où une vache n'y retrouverait pas ses petits.

Si l'iPhone a représenté 50 % des ventes nettes d’Orange sur la période du 18 juillet au 28 septembre 2008, ce n'est pas pour rien !!!

mercredi, 17 décembre, 2008  
Blogger Patrick said...

T'as raison, Luc, tout ça ne s'improvise pas. C'est sans doute la raison pour laquelle ils ont mis trois ans pour y arriver !

mercredi, 17 décembre, 2008  
Blogger Jack said...

"Je ne suis pas sûr qu'Apple soit totalement mécontent de la décision française." Si j'ai bien compris les termes de l'accord commercial, Apple a accordé l'exclusivité à Orange avec de grosses contreparties!
Personne ne nous dit a quelles conditions SFR et Bouygues pourraient vendre les Iphones, les mêmes?
En tous cas Orange seraient en droit de demander la rétrocession au moins des frais de lancement qu'elle a en partie payé.
Quand à la légalité de contrats d'exclusivité sur 5 ans, je ne suis pas juriste des affaires, mais cela viole notoirement les principes de libre concurrence.
La qualité du produit a beau être exceptionnelle, les méthodes de ventes d'Apple en ternissent l'éclat : ce qui est bizarre est que ce soit Orange seul qui passe pour le vilain petit canard!

jeudi, 18 décembre, 2008  
Blogger Patrick said...

C'est vrai, ça... C'est bien Apple qui a eu pour politique de ne retenir qu'un seul opérateur pour distribuer son iPhone, et ce dans tous les pays. Mais ils ont assoupli leur stratégie au vu du démarrage poussif des ventes... Le contrat était d'ailleurs exorbitant pour Orange (et les autres premiers opérateurs) qui s'engageait à verser à Apple 30% des sommes facturées à chaque client iPhone Orange...

Jack a raison : je serais Orange, j'exigerais d'Apple le remboursement des frais de lancement qui vont maintenant profiter aux autres opérateurs...

Mais, bon, on sait bien qu'Apple est avant tout un écosystème-pompe à phynances, donc tout ça n'est pas bien étonnant ;-)

vendredi, 19 décembre, 2008  

Enregistrer un commentaire

<< Home