Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

samedi 17 février 2007

A propos de démagogie.

Mes chers amis, je vous sais tous dévoués à la planète et donc en particulier à la biodiversité.

Mon appartenance à la LPO, sans faire de moi un combattant anti-chasse (il y a pour cela des assos plus virulentes d’ailleurs), porte à ma connaissance certains faits que je trouve assez désolants, pour ne pas dire répugnants.

L’ouverture de la chasse à la grive a très largement été allongée cette année (jusqu’au 20 Février), et il y a fort à parier que cette mesure doive plus à la campagne présidentielle qu’à un hiver exceptionnellement doux, qui lui, au contraire est propice à un démarrage anticipé de la période de reproduction...

Cette mesure est décrétée par le ministre de tutelle.

J’aimerais croire que notre futur président est en totale rupture avec ces pratiques d’un autre âge, il avait ici l’occasion de nous le montrer :

Perdu !

Dans notre région en 2002 les listes chasseurs firent des scores aux élections, à tel point que j’ai parfois honte de mes concitoyens et que parfois aussi, il m’arrive de douter de la démocratie.

Je me souviens aussi que Nicolas a signé le pacte de Nicolas Hulot.

Ce gouvernement émet régulièrement des décrets ministériels concernant la chasse, annulés tout aussi régulièrement par le conseil d’état, car contraires aux lois en vigueur dans ce pays et dans la CEE.

C’est aux actes, rien qu’aux actes qu’il faut juger les politiques, nous en avons déjà débattu ici. Je crois qu’il serait nécessaire que nous nous intéressions à la politique chaque jour et pas seulement en période électorale, que nous ayons une opinion sur les lois votées et que nous restions comptables des actes et des votes de nos élus.

Nous aurons un président et aussi des députés, ce sont eux qui voterons et amenderons les lois préparées par le gouvernement nommé par le président...

Et s’il en est des problèmes français comme de la chasse, nous ne sommes pas sortis d’affaire.

Le 27/02/07
Dernière nouvelle à propos des actes et de l'écologie . Elle n'est pas à l'UMP = CQFD.

Libellés : , ,

11 Comments:

Blogger Patrick said...

En France, on a nos chasseurs. Aux USA, ils ont un groupe autrement plus toxique : le NRA (National Rifle Association). A tout prendre, je crois que je préfère nos chasseurs !

samedi, 17 février, 2007  
Blogger Luc said...

Historiquement, n'oublions pas que l'homme est un animal, et c'est aussi un prédateur. C'est même le prédateur le plus dangereux sur cette planète.

On traîne donc comme ça des traditions barbares, qui remontent à la nuit des temps, comme les corridas, le massacre des dauphins au Japon, la chasse à la grive, etc, etc ... Alors, comme c'est des "traditions", on prend pour prétexte que ça fait partie de notre culture, comme le foie gras (cf gavage des oies), et on continue à accepter ça.

C'est notre côté sombre, notre part d'animalité, et il va falloir du temps pour s'en débarrasser ...

dimanche, 18 février, 2007  
Blogger Luc said...

Deux remarques à propos du lien sur la vidéo du massacre des dauphins à Taiji que j'ai mis dans mon commentaire précedent :

(1) âmes sensibles s'abstenir

(2) Si ça vous a révolté, la pétition, c'est ici : Stop the dolphin and whale killings in Taiji.

dimanche, 18 février, 2007  
Blogger Jack said...

@Patrick : je suis assez d’accord avec toi. J’ai croisé un canadien en Camargue l’autre dimanche, qui m’a fait exactement cette remarque.
Sauf que, (Dieu merci) nous sommes en France et les excités de la gâchette tirent plus tôt sur les canards que les humains...
Il reste que les grives sont abattues par millions chaque année et qu’il sera très bientôt nécessaire d’en interdire la chasse.
La biodiversité est un enjeu bien plus important qu’il n’y parait pour l’homme : même si vous ne mangez pas de grive ...
Il n’appartient pas à l’humanité et encore moins aux chasseurs de décider des espèces qui doivent subsister. A voir le nombre d’épouvantails disposés dans les fruitiers sans doute s’agit-il dans l’esprit de certains de « nuisibles », les chasseurs et les paysans étant souvent les mêmes...
Tous les rapaces blessés amenés au centre de soins de Buoux dans le Luberon appartiennent à des espèces protégées (les rapaces le sont tous): tous ceux que l’on amène là ne sont pas des victimes de la chasse, loin s’en faut, mais plus tôt des accidents de circulation. Cependant tout ceux qui passent à la radio ont reçu du plomb... pourtant aucun rapace ne ressemble de prêt ou de loin à une espèce chassable.

@ tous, mon propos portait plus sur l’influence du lobby de la chasse sur nos élus qui ne saurait s’expliquer autrement que par la proportion de chasseurs parmi eux : proportion très nettement plus importante que dans la population française. A tel point que dans ce pays le chasseur se croit au dessus des lois.

PS : les rapaces mangent aussi des grives, mais seulement une à la fois, lorsqu’ils ont faim et parviennent à l’attraper.

dimanche, 18 février, 2007  
Blogger Alski Malawski said...

Cher Luc,

l'homme est un animal pour les Evolutionnistes certes, mais une créature de Dieu pour les Créationistes. Il me semble un peu abrupt de déclarer l'homme comme un animal.

D'ailleurs toi qui t'interesses a ces choses la, je te propose un livre intéressant:
Le mensonge de l'Evolution de Harun Yahya. (C'est écrit par un fervent croyant donc avec partialité mais certains arguments sont très intéressants.)

En ce qui concerne le rapport de l'homme a la nature, il faudrait avant tout rappeller que nous la voyons a travers des yeux humains. Il nous est donc difficile de percevoir le bien du mal avec notre vision romantique et faussée.

Idée très bien présentée - encore un fois - par Herzog dans Grizzly Man.
D'autre part la chasse est fortement reglementée et la plupart des chasseurs ont un grand respect pour la faune et la flore. (Ceux que je connais passent plus de temps a se balader en foret qu'a chasser le fusil a l'épaule.)

Ils entretienent chemins et haies, montrent à leurs enfants les nids et tanières, etc...

lundi, 19 février, 2007  
Blogger Luc said...

@ Alski : Merci pour ton commentaire.

Ca te semble un peu abrupt de déclarer que l'homme est un animal ? Eh bien pourtant, va vérifier : l'espèce humaine appartient bel et bien au règne animal, c'est un fait scientifique.

En ce qui concerne la religion, moi je ne crois pas en Dieu. Et en ce qui concerne le créationisme, j'en ai déjà beaucoup parlé. Tu trouveras un certain nombre d'articles parlant du créationisme dans la rubrique chroniques de la religion ordinaire. Je t'en conseille la lecture.

Quant à l'argument habituel du chasseur qui te dit "moi j'aime les animaux". Quand ensuite il te dit qu'il aime ses enfants, ça te fait pas un peu froid dans le dos ? ;-)

lundi, 19 février, 2007  
Blogger Jack said...

Dernièrement chez le boucher un gars commandait des tranches de lard pour barder les grives, le boucher lui demande : « pour combien ? » « 50 » répond le type.
Et ils ne se cachent même pas !

Moi les gens qui se promènent dans la nature avec un fusil et disent ne pas s’en servir, je ne les crois tout simplement pas.
Et vous savez pourquoi ? Tout simplement parce que le fusil et le bardât qui va avec pèsent quelques kilos et que sans ces quelques kilos on est tellement mieux pour se balader dans la nature.
Il y a aussi ceux qui chassent pour leur chien...
Vous voulez que je vous dise, les chasseurs prennent tous les non chasseurs pour des « truffes ».

lundi, 19 février, 2007  
Blogger Alski Malawski said...

Cher Luc,

Je crois qu'en réalité la question de l'appartenance ou non de l'Homme au règne animal est plus Philosophique et/ou religieuse que Scientifique. (Et je suis dans le domaine de l'Orthopédie !)

Ce que l’on appelle fait scientifique est une observation provoquée en vue de contrôler une idée, tandis que l’observation est la constation pure et simple des faits.

Classer l'homme parmis les mammifères est une juste observation tout au plus. Cela fait il de l'homme un animal?

Je vais lire tes chroniques de la religion ordinaire.

En ce qui concerne le dernier point, je parlais de respect et non pas d'amour. C'est quelque chose qui me semble fondamental. A l'inverse on fait bien souvent l'erreur inverse en pretant des sentiments humains aux animaux.

En tout cas encore bravo pour ton blog et bonjour a tes acolytes !

Ciao.

Alski.

PS: Uffa, je suis complètement hors sujet...

lundi, 19 février, 2007  
Blogger Alski Malawski said...

@ Jack.

Oui c'est le meme genre de mec qui pêche des brochets de 50 kilos...

;)

lundi, 19 février, 2007  
Blogger Jack said...

Oui, je vois ce que tu veux dire.
Mais là non : le boucher lui a bien servi ses 50 tranches de lard...
Tu n'a pas l'air de connaitre la réalité des chasseurs de grives!
Certain matin ici on se croirait à la guerre et je ne parle pas des pièges qui eux sont silencieux...

mardi, 20 février, 2007  
Blogger Jack said...

J'ai ajouté un lien avec le site Alliance 2007, qui donne une note écologique à l'action des partis politiques ces 10 dernières années.

mardi, 27 février, 2007  

Enregistrer un commentaire

<< Home