Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mercredi 14 mars 2007

Le naufrage annoncé de Ségolène Royal

Dominique Strauss-Kahn et Ségolène Royal le 6 février 2007 à Paris

L'affiche de campagne du PS pour la campagne présidentielle, ça dit "Ségolène Royal, pour que ça change fort !".

Au début, on pensait que ça aller changer effectivement, avec les propositions de Royal qui partaient dans tous les sens. Puis, son compagnon, premier secrétaire du Parti Socialiste a rappelé qu'au PS, on n'aimait pas les riches, et que, dans son programme, le PS avait prévu de rétablir tous les impôts que la droite avait allégés depuis cinq ans.

Et puis, lors de son discours de Villepinte du 11 février, Royal a présenté son "pacte présidentiel", qui n'est ni plus ni moins que le programme du PS, repassé à la moulinette des forums participatif. Elle a été à l'écoute dans ses "meetings participatifs", toutes les propositions ont été regroupées et triées et remises en forme par les membres du partis, et ça a donné le discours que vous savez qui reprend toutes les mesures qu'il y avait déjà dans le programme officiel du PS, mis au point avant la primaire interne au PS, qui a désigné Royal pour la présidentielle.

Et, pour ceux qui n'avaient pas compris combien ça change fort avec Royal, le 22 février, elle a récupéré tous les éléphants du PS au grand complet, y compris Lionel Jospin, qui avait déclaré au soir du 21 avril 2002 :"J'assume pleinement la responsabilité de cet échec et j'en tire les conclusions en me retirant de la vie politique après la fin de l'élection présidentielle."

C'est vous dire comme ça change fort !

Et surtout, il y a la personnalité de Mademoiselle Royal, cette condescendance insupportable. Si vous ne voyez pas ce à quoi je fais allusion, écoutez ce petit montage audio de la façon dont elle s'est adressée au panel des 100 français sélectionnés pour participer à l'émission de TF1 du lundi 19 février "J'ai une question à vous poser" :



(J'ai piqué ce montage audio d'une façon éhontée chez Jean Véronis.)

Elle s'adresse aux gens comme une maîtresse d'école à ses élèves. Ca me rappelle un peu la façon dont elle avait traité Nolwenn Yven, une jeune militante MJS de 23 ans, à Quimperlé, le 10 septembre 2006 ...

Plus ça va, plus elle devient non crédible, antipathique et insupportable, et plus elle plonge dans les sondages ...

En avril 2002, à la surprise générale, Lionel Jospin était éliminé au premier tour. J'avais quand même remarqué un truc bizarre. l'affiche de Jospin, concoctée par l'état-major de campagne du PS, sûr de son coup, et baptisée "l'Atelier", était très originale : elle était horizontale alors que toutes les autres étaient verticales (ce qui faisait qu'elle n'entrait pas dans les panneaux d'affichage), elle était la seule où le candidat le regardait pas le spectateur droit dans les yeux, et elle était surtout la seule où il n'y avait pas le nom du candidat ! Juste le slogan "présider autrement" ...

En mai 2005, le PS se prononça pour le "oui" dans le référendum sur la Consitution Européenne, et, suite à la trahison de Fabius, on a abouti au gâchis que l'on sait.

Pour les présidentielles 2007, il paraît assez évident que le PS ne sera pas au deuxième tour, mais cette fois-ci, ce ne sera pas une surprise ...

Pour en savoir plus :
1. Le PS survivra-t-il à 2007 ? (Agoravox)
2. Ségo: Ca change fort (Technologies du langage)

Crédit photo : AFP

Libellés : ,

10 Comments:

Blogger Patrick said...

Je reconnais que ma prédiction d'avoir une femme Présidente de la République était un peu précipitée... Ce sera pour une prochaine fois !

En attendant, pourriez-vous demander à Ségolène de faire des phrases qui ont un sens lorsqu'elle fait des discours ou répond à une question ? En électeur consciencieux, j'écoute tout le monde, mais elle, j'ai vraiment du mal à suivre...

mercredi, 14 mars, 2007  
Blogger Betty said...

BAYROU PRESIDENT - BAYROU PRESIDENT - BAYROU PRESIDENT... Zy va komenkca chauffait grave en banlieu..... ;-)


Pour une fois je suis d'accord avec ton analyse sur le PS (en mettant a part tes sentiments personnels sur sa personnalité insupportable)
Effectivement elle n'a pas eut le courage d'aller au bout de ses convictions. Pas assez de carrure pour "bousculer" les éléphants ? l'ombre des dernières présidentielles ?

Sur France-inter mardi soir dans l'émission "la bande à bonnaud" ça en parlait bien (réécoutable sur le site) Laurent Joffrin était l'invité pour son livre :
"La gauche Bécassine".Ed.Robert Laffont.

c'est un peu provoc comme titre mais sujet très interressant et discution apre entre Frédéric Bonnaud et son invité.

Perso j'adhére assez au propos de Joffrin : " Il ("il" c'est le PS) lui manque un nouveau logiciel politique, il lui manque le réalisme des analyses et de l'audace dans ses propositions. Il lui manque, surtout, le sens des vraies réformes populaires : celles qui profitent au peuple au lieu de satisfaire les préjugés des bobos. "

PS : C'est ou qu'on peut faire un commentaire sur la personnalité insuportable de l'autre nain ?!... ben oui parité oblige :-)

jeudi, 15 mars, 2007  
Blogger Luc said...

@ Betty : les commentaires sur la personnalié de celui que tu désignes par "l'autre nain" sont à faire ici !

;-)

jeudi, 15 mars, 2007  
Blogger Patrick said...

Méfions-nous tout de même des certitudes avant le scrutin réel. Rappelez vous qu'en 2002, on a eu une petite surprise au premier tour - que personne n'avait imaginé...

jeudi, 15 mars, 2007  
Blogger Luc said...

@ Betty : Je viens de me rendre compte que tu ne nous avais pas honorés de ta présence depuis un petit moment déjà, et donc que tu avais dû rater quelques épisodes.

Donc, voici les infos.

Pour tous les articles sur la présidentielle 2007, c'est ici.

Ensuite, tu trouveras des articles sur Nicolas Sarkozy, François Bayrou, et, bien sûr sur Ségolène Royal. Quant à Jean-Marie Le Pen, je n'ai pas jugé utile de lui consacrer une seule ligne ...

Donc, comme tu le vois, si tu as des envies de commentaires, tu as de quoi te lâcher. Tes commentaires sont toujours les bienvenus (mais ça, tu le savais déjà ..)

jeudi, 15 mars, 2007  
Blogger Gi said...

Olá, Luc, j´ai regardé cette émission sur Agora Vox. Bon, je ne sais pas si tu crois aux astres (que tu les aimes, oui, ça se voit dans ton blog) en tant que "maîtres des humains", mais je peux te dire une chose: Vierge ascendant Verseau et la Lune en Balance, Mercure en Vierge, je crois..(ce que je me souviens du thème natale de madame Royal) voilà le résultat, cette façon didactique de parler. Au moins, tout le monde comprend! ;-)

vendredi, 16 mars, 2007  
Blogger Gi said...

Une chose de plus: elle pourrait être prof. de français! ;-)

vendredi, 16 mars, 2007  
Blogger Patrick said...

En nous annonçant le "naufrage de Ségolène", tu nous annonces subliminalement la victoire de Bayrou... Peut-être faudrait-il braquer le projecteur sur le futur Président, plutôt que sur les losers !

A ce sujet, j'ai lu avec attention le papier du "Canard enchaîné" de cette semaine au sujet des petites magouilles de Bayrou (après l'appart de Sarko à Neuilly et les dissimulations d'ISF de Ségo). En réalité, ils n'ont rien trouvé - et on peut pourtant compter sur le Canard pour déterrer même les malversations les plus insignifiantes... Ils parlent de modestes gains avec des chevaux de course (achetés avec les droits d'auteur de son livre sur Henri IV) - que la loi considère comme des gains de jeu, et donc exonérés, ou encore d'un minable pied-à-terre de deux pièces à peine salubre rue Clerc à Paris (près du siège de l'UDF)... Y aurait-il enfin un homme honnête dans le paysage politique français ? ! ?

vendredi, 16 mars, 2007  
Blogger Patrick said...

C'est vrai qu'on lit clairement sur les lèvres de DSK sur la photo d'illustration : "Oh, bordel, dans quelle galère me suis-je fourré ?"

vendredi, 16 mars, 2007  
Blogger Jack said...

Avec toutes ces élections on entend Madame Royale tous les jours, même sans la rechercher...Depuis que je l’entends, il y a dans sa façon de parler ou plus précisément dans le rythme de sa parole, quelque chose d’artificiel.
D’ailleurs c’est un qualificatif que l’on rencontre souvent à son propos.
Cette façon d’assembler les mots, les uns au bout des autres sur un ton monocorde, me rappelle quelque chose que je cherche depuis quelques temps.
Vous savez ces annonces dans les aérogares et les gares SNCF qu’un robot assemble à partir d’un texte et d’un ensemble de mots préenregistrés séparément : c’est exactement ça.
Ils auraient quand même pu nous trouver un(e) candidat(e) qui sache parler...Je suis d’autant plus déçu, que j’étais convaincu que l’éloquence, ou à tout le moins l’aisance verbale était une qualité « naturelle » des énarques.
Il semble bien que l’ENA ne lui ait donné que de la morgue.

jeudi, 26 avril, 2007  

Enregistrer un commentaire

<< Home