Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mercredi 28 novembre 2007

La France propose à la Chine un "New Deal écologique"

Sarkozy à l'Université de Qinghua à Pékin..jpg

Déjà, le 27 octobre, il y avait eu les conclusions du Grenelle Environnement

Puis, le 7 novembre, il y a eu le discours devant le Congrès américain, où Nicolas Sarkozy avait déclaré : "Ceux qui aiment le pays des grands espaces, des parcs nationaux, de la nature protégée, attendent de l'Amérique qu'elle prenne, aux côtés de l'Europe, la tête du combat contre le réchauffement climatique qui menace de destruction notre planète"

Et hier, le 27 novembre, devant les étudiants de l'université Qinghua de Pékin, Nicolas Sarkozy a déclaré :

« Je propose à la Chine de se joindre à un nouveau contrat mondial, à un New Deal écologique et économique. D'influer immédiatement, profondément et durablement, à la mesure de sa dimension et de sa force, sur des modes de production et de consommation énergétique ».

« Votre pays peut prendre cette décision stratégique »
, précise le chef de l'Etat français. « Nous ne vous demandons pas de renoncer à votre développement », mais « faites de ce développement un exemple pour tout le monde ».

« Développez-vous (...) mais soyez un modèle du développement durable. Ne soyez pas une caricature du développement. La Chine doit montrer l'exemple ».


Ca redonne espoir : la révolution écologique est en marche.

Pour en savoir plus :
1. Sarkozy invite la Chine à se joindre à un "New Deal" écologique (Le Monde)
2. Sarkozy veut verdir le géant rouge (Libération)
3. Comment voter pour le Pacte Ecologique de Nicolas Hulot ? (Chez Luc)
4. La France lance sa révolution écologique (Chez Luc)

Crédit photo : AFP

11 Comments:

Blogger Gi said...

Et tout ça en même temps que la compte d´électricité chez Al Gore (le "pape" de ce sujet ces derniers temps) dépasse les.. 10 mil.. "Quelqu´un" me l´a raconté.
;-))

J´ai peur que ça soit du blablabla les préoccupations venues de tous ces dirigeants. En plus, j´ai déjà remarqué que les brésiliens qui habitent en Amérique du Nord (ou même en Europe) adorent jouer les "patrons" en donnant des conseils à ceux qui "restent ici" , des conseils par rapport à "notre nature" et comment faire pour que le monde se sauve de la ménace.

Il faut d´abord "régler sa famille" (chez soi) au lieu de faire de "memes"(comme j´en vois par tout, les blogs brésiliens, pas le mien!) et parler de constructions de maisons écologiques. Ils en font ici. Les gens qui ont de l´argent bien-sûr. Moi je coupe la lumière par tout à cause du prix de la compte, sinon, franchement, ça ne m´inquieterait du tout. ;-00

Bonne Chance à Sarkozy, la relation avec la Chine... et que les joujoux dangereux japonais pour les enfants ne rentrent pas en France (je ne sais pas qui a dit ça ici) ni au Brésil. Ils ont interdit des produits d´une entreprise américaine. On a déjà beaucoup de problèmes..

mercredi, 28 novembre, 2007  
Blogger Gi said...

Sur l´autre post, de ce qui est arrivé au Val d´Oise: Patrick a parlé des voitures japonaises destinées aux enfants? Je ne m´en souviens plus, mais quelqu´un a donné cette exemple.

mercredi, 28 novembre, 2007  
Blogger Jack said...

Il faut, je pense, lire le discours de Sarko en creux : en proposant à la Chine d'être un modèle de développement durable, il leur signifie (à la manière orientale)qu'ils sont loin du compte et ne joue donc pas le jeu...
C'est assez habile et annonce peut-être, enfin, les mesures de protection de notre industrie qu'il serait grand temps de mettre en place (au niveau européen, bien entendu...)

mercredi, 28 novembre, 2007  
Blogger Patrick said...

Est-on bien sûr que pendant que Nicolas prononçait son beau discours en Français, il était effectivement traduit en Chinois à l'auditoire ?

mercredi, 28 novembre, 2007  
Blogger Luc said...

@ Patrick : Quand un chef d'état se déplace à l'étranger dans un pays où on parle une langue différente, il emmène toujours ses traducteurs perso avec lui. Justement pour que ses paroles ne soient pas déformées.

On peut penser que ça a été le cas pour ce discours aussi.

jeudi, 29 novembre, 2007  
Blogger Paul said...

Il est parti vendre quoi, déjà, aux chinois ? Des panneaux photovoltaïques ?

Ah, non, des avions et des centrales nucléaires.

Ça me rappelle Mitterrand donnant des leçons de démocratie aux chefs d'état Africains à La Baule, ou Chirac et ses grands discours sur la fracture sociale.

jeudi, 29 novembre, 2007  
Blogger Betty said...

@ Paul : Excellent !
Les actes valent plus qu'un long discours.
Perso je juges un homme à ce qu'il fait pas à ce qu'il dit..

jeudi, 29 novembre, 2007  
Blogger Patrick said...

Bah... Même si je ne crois guère à l'impact d'un tel discours, ça ne fait pas de mal de l'avoir fait... Et puis ça plaît aux français, de se poser en redresseur de torts et en donneurs de bons conseils... Alors, pourquoi s'en priver ! Et puis c'est moins casse gueule que de parler des droits de l'homme !

jeudi, 29 novembre, 2007  
Blogger Luc said...

@ Paul & Betty : Je suis d'accord avec vous. ce qui compte c'est les actes, plus que les paroles.

Mais sur le sujet du réchauffement climatique et de l'écologie, regardez d'où on vient. C'est la première fois, que je sache, qu'un président Français s'engage à ce point sur le sujet, tant au niveau national qu'à l'international. Et, à ce titre ces discours sont très importants.

Maintenant, regardons les actes : en ce qui concerne les émissions de CO2, remplacer les centrales chinoises au charbon par des centrales nucléaires françaises, ça va plutôt dans le bon sens. N'est-ce pas ?

Et ce n'est pas Patrick qui me contredira ...

jeudi, 29 novembre, 2007  
Blogger Jack said...

Paul:
Il n'a rien vendu, je pense, qui ne le soit déjà...C'est juste de la communication...
La France vend ce qu'elle produit et qui intéresse les chinois.
Les centrales nucléaires sont tout de même moins polluantes (lorsqu'elles sont sures) que les centrales thermiques qui sont le gros des moyens de production d'électricité en Chine.

jeudi, 29 novembre, 2007  
Blogger Patrick said...

La France a quelques leaderships : le nucléaire, le ferroviaire, et l'aéronautique (avec nos partenaires européens)... Heureusement qu'on a des choses à leur vendre, à ces chinois. Mais très bientôt, ils sauront faire tout ça eux-mêmes, d'où l'impérieuse nécessité pour nous de développer d'autres leaderships pour l'avenir. Il faut donc booster la recherche, et surtout focaliser nos efforts dans quelques domaines prometteurs. Mais je n'ai pas le sentiment qu'on ait encore pris conscience qu'il faut faire ces choix...

vendredi, 30 novembre, 2007  

Enregistrer un commentaire

<< Home