Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

samedi 7 février 2009

Ségolène Royal perd complètement les pédales



Cette semaine, Ségolène Royal a publié un livre d'entretien avec Françoise Degois, une journaliste de France Inter, intitulé "Femme Debout".

Le but, c'était évidemment de faire parler d'elle tout en réglant ses comptes. Alors, comme elle a choisi de sortir son livre en allant au Brésil pendant que les socialistes défilaient dans la rue, son bouquin est passé presque inaperçu. Résultat : un flop, comme à peu près toutes ses initiatives. Et comme on a bon coeur, on va quand lui faire un peu de pub, à son livre !

Parce que, c'est quand même ébouriffant, ce qu'elle raconte !

D'abord, elle est convaincue que c'est elle qui a remporté le plus de voix après le congrès de Rennes, et que c'est elle qui a remporté l'élection du poste de première secrétaire du PS, et non pas Martine Aubry : "Je continue à penser que je suis majoritaire. Beaucoup de gens inscrits sur les listes n’ont pas pu aller voter." Ce refus d'accepter la réalité évoque irrésistiblement le soir du deuxième tour des présidentielles où, après sa défaite, elle avait été rue de Solférino haranguer la foule au cri de "Tous ensemble ! Tous ensemble ! Tous ! Tous !".

Selon elle, l'élection de Martine Aubry à la tête du PS, c'est carrément un complot des mâles du parti: " Le poison est entré si violemment dans ce parti. Et, eurêka ! ils ont trouvé une femme pour battre une autre femme. Avec l’idée que nous nous battrons au sang et qu’eux pourront ramasser la mise en 2012. C’est de l’inconscience à l’état pur, c’est de l’irresponsabilité, c’est une forme de perversion absolue."

Aveuglée par son ego hypertrophiée, elle est convaincue qu'elle est la meilleure et que tous les autres sont des nuls pervers et jaloux de sa "réussite". Elle affirme, sans rire "Je ferais un très bon chef d'Etat"

Comme l'a dit le journaliste Thomas Legrand sur France Inter lundi dernier : "Ségolène Royal est une grande paranoïaque !"

Et, donc, elle se lâche complètement vis à vis de Martine, Lionel, Jack et les autres :

- "Martine Aubry me regarde toujours comme quand j’étais sa sous-ministre. Elle le pense vraiment. Il y a eu une primaire, une campagne présidentielle, un score plus qu’honorable et je suis sa sous-ministre. Elle ne me regardera jamais autrement. C’est dommage… Pour elle !" (Elle éclate de rire.)

- "Lionel Jospin a été un très grand Premier ministre, il est très bon sur beaucoup de dossiers mais devient irrationnel sur le parti. Il mute et perd toute sa grandeur."

- "Je ne supporte pas les manipulateurs et les geignards … Le summum, c’est Jack Lang qui a instauré le harcèlement en stratégie de conquête. Dix, vingt, trente coups de fil, matin, midi et soir. On finit toujours par céder. Très efficace mais totalement insupportable. Il gagne toujours par K-O."

- "Michel Rocard ? Quelqu’un qui me veut beaucoup de bien (…) l’homme merveilleux, le seul homme au monde capable de demander à une candidate de se retirer de la compétition …" (éclats de rire)

Mais bien sûr, vous vous en doutez, là où elle se lâche le plus, c'est à propos de Nicolas Sarkozy. Et là, elle nous fait carrément du Stéphane Guillon : "Un petit gamin heureux d’être au milieu de ses nouveaux jouets, vous savez, le môme qui a gagné le pompon sur le manège. Avec sa petite étoile de shérif et son pistolet en plastique, son déguisement de cowboy. Il est monté sur le plus grand cheval et il a décroché le pompon. Bingo !"

Et voilà : elle se prépare déjà pour l'élection présidentielle de 2012, vu que c'est elle la meilleure : "Moi, je suis très claire. S’il y en a un de meilleur que moi, qu’il y aille, je ferai même sa campagne en 2012. Mais pardon, pour le moment, je ne vois pas."

Après la publication de ce livre, y a-t-il encore une seule personne dans ce pays pour croire que cette femme est vraiment capable de devenir chef d'état ? A part elle-même ? On peut se poser légitimement la question ...

Pour en savoir plus :
1. Ségolène Royal loses the plot (The Times)
2. Les bonnes feuilles de "Femme debout" (Le Nouvel Observateur)
3. Egolène (Chez Luc)

Crédit photo : The Times

Libellés :

10 Comments:

Blogger Jack said...

Je la trouve mignonne avec des frisettes...

dimanche, 08 février, 2009  
Blogger Luc said...

Je viens de regarder "Dimanche +", l'émission politique hebdomadaire de Canal +. Tous les sujets de la semaine y ont été abordée, mais pas un mot sur le bouquin de Ségolène !

Heureusement que j'en ai parlé ...

dimanche, 08 février, 2009  
Blogger Amor said...

"en allant au Brésil pendant que les socialistes défilaient dans la rue" : le role des politiques est de trouver des idées et pas de défiler dans les rues.

Moi je pense qu'elle est honete.

lundi, 09 février, 2009  
Blogger Luc said...

@ Jack : "Je la trouve mignonne avec des frisettes...".

Hé hé hé ...

Elle a déclaré, je cite : "je me suis coiffée au Babyliss".

Voilà qui fait avancer le débat !

lundi, 09 février, 2009  
Blogger Luc said...

@ Amor : "le role des politiques est de trouver des idées"

Bien d'accord ! Et, comme elle n'en n'a aucune, elle voyage aux frais de la communauté pour essayer d'en trouver quelques unes ...

lundi, 09 février, 2009  
Blogger Amor said...

@ Luc: Je ne suis nimilitant, ni riche, ni francais, mais je paye 10 euro/ans car je supporter l'idée de desirdavenir.com et et que j'aime la personnalité de cette femme... Et je ne suis surrement pas le seul a penser/faire pareil :)

lundi, 09 février, 2009  
Blogger Patrick said...

Un des pré-requis pour être Président de la République, c'est d'avoir beaucoup d'égo. Ségolène a tout bon sur ce point, elle conserve donc toutes ses chances !

lundi, 09 février, 2009  
Blogger Jack said...

Et elle est mignonne avec ses nouvelles frisettes au babyliss : ça existe toujours ce machin là?

mardi, 10 février, 2009  
Blogger Jack said...

Dis Luc, pour le tour de manège, tu crois que Ségolène est montée dans la voiture de pompier ou sur le petit cochon?

mardi, 10 février, 2009  
Blogger Luc said...

@ Jack : "Dis Luc, pour le tour de manège, tu crois que Ségolène est montée dans la voiture de pompier ou sur le petit cochon?"

Hé hé hé ... excellent !!!

@ Amor : "j'aime la personnalité de cette femme"

Sache que je respecte ton opinion, et c'est bien que tu sois cohérent avec tes convictions et que tu cotises à son projet. Il y a donc au moins quelqu'un qui apprécie la personnalité de cette femme. Si elle lit ces lignes, ça doit lui remonter le moral !

:-)

mardi, 10 février, 2009  

Enregistrer un commentaire

<< Home