Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

dimanche 28 janvier 2007

La politique étrangère de la France selon Royal

Royal à l'international

Ségolène Royal va nous présenter son programme le 11 février. C'est curieux, moi j'avais compris qu'elle avait été investie le 26 novembre sur la base du programme du PS ...

Bon, il nous faut donc prendre mal en patience, mais on peut déjà traiter un certain nombre de sujets. j'ai déjà parlé du douloureux sujet des impôts, intéressons-nous aujourd'hui à un sujet fascinant : la vision qu'a Ségolène Royal des affaires internationales et du monde en général.

Bon, déjà, pour planter le décor, elle a dit : "Je veux un ordre international juste." (Ségolène Royal, 3ème débat PS, 7 novembre 2006). Bon, c'est vrai, on y voit tout de suite plus clair.

Donc, essayons de faire une synthèse de ses prises de positions sur l'international à ce jour, continent par continent :

- Amérique du Nord :
Elle est pour le Quebec libre ! Votez ce qu'en pensent les Québécois :

Lien direct sur la vidéo

- Asie :
Elle apprécie la justice expéditive chinoise. A l'issue de sa visite en Chine, elle a déclaré : "J'ai rencontré un avocat qui me disait que les tribunaux chinois sont plus rapides qu'en France. Vous voyez : avant de donner des leçons aux autres pays, regardons toujours les éléments de comparaison." (9 janvier 2007)

- Proche Orient :
Elle partage les vues du parti terroriste Hezbollah libanais. Lors d'une réunion le 1er décembre 2006 avec les membres de la commission des affaires étrangères du Parlement libanais, Ali Ammar, député élu du Hezbollah déclare à Ségolène Royal : « Ce qui nous rassemble, c'est beaucoup de choses. Notre expérience de la résistance est inspirée de la vôtre. Le nazisme qui a versé notre sang, usurpé notre indépendance, n'est pas moins mauvais que le nazisme qui a occupé la France. » Ce à quoi elle a répondu à l'issue de l'intervention du député : « Il y a beaucoup de choses que je partage dans ce que vous avez dit, notamment votre analyse du rôle des États-Unis », ajoutant qu'elle avait « juste une divergence de vue » sur sa façon de désigner Israël sous le terme d'« entité sioniste », affirmant que ce pays « existe et a droit à la sécurité ».

Elle veut interdire à l'Iran l'accès au nucléaire civil, signant ainsi l'arrêt de mort du Traité de Non-Prolifération nucléaire ratifié par l'Iran. (Elle est au passage contre le nucléaire civil y compris pour la France, qu'elle veut réduire à 50% d'ici 2017 : voir la vidéo)

- Europe :
Là, au moins, elle a des positions claires. A propos de l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne, elle a déclaré : « Mon opinion est celle du peuple français ».

- La Corse :
Ségolène Royal s'est prononcée pour l'indépendance de la Corse, mais, chut ! Ne le répétez pas. Je vous laisse savourer :

Lien direct sur la vidéo

Et, dans le "domaine réservé" de la future présidente, il y a l'arme de dissuasion nucléaire. Là aussi, elle maîtrise totalement le sujet :


C'est tout pour aujourd'hui. J'ai du mal à suivre, vu qu'elle fait une bourde par jour, ou presque. J'aimerais pouvoir parler d'autre chose que des boulettes de la miss, mais que voulez-vous, l'information prime !

Bon, eh bien je pense qu'on y voit tous un peu plus clair sur ce que serait le rayonnement international de la France si d'aventure Mademoiselle Royal était élue Présidente de la République Française, non ?

Pour en savoir plus :
1. La candidate Ségolène est pour l'indépendance de la Corse (Unita Naziunale)
2. L'amateurisme international de Melle Royal (Chez Luc)
3. Le populisme de Ségolène Royal (Chez Luc)
4. Royal nuclear gaffe, Bush replay (French Élection 2007)
5. Royal Loses Her Magic (TIME)
6. Royal mocked for 'Chinese holiday' (The Times)
7. Royal s’effondre au premier tour, Bové à 2% (Le Figaro)

Crédit dessin : Delize

Libellés : , ,

6 Comments:

Blogger Patrick said...

Personnellement, je trouve que cette campagne sent mauvais, par la personnalisation de la question. On nous donne à choisir entre le sourire de Ségolène ou celui de Sarko. Ou de désigner celui qui fait le moins de bourdes. Et les journalistes qui s'amusent à piéger les candidats, ça ne m'amuse pas. On joue au "Guignols de l'Info" en temps réel... C'est archi nul.

Pour ma part, j'ai décidé :

A / D'attendre et de lire en détail le projet (programme) de chaque candidat,
B / Dans un deuxième temps de considérer le porteur du projet, et de me faire une opinion sur sa franchise et son éventuelle fidélité au projet,
C / De me faire une opinion sur la capacité du porteur à imposer son projet durant sa législature,
E/ Et de me prononcer en fonction de ces seuls éléments.


Tout le reste n'a aucune importance pour la France...

Et ce d'autant plus que celui qui gouvernera réellement ne sera pas celui pour lequel les électeurs auront voté, mais ce sera un quidam désigné librement par le Président, sans qu'il ait à demander l'avis des électeurs. De fait, personne n'a la moindre idée de qui sera nommé premier ministre par Sarko ou par Ségo... Et c'est un sujet tabou que de le demander aux candidats ! Je trouve que ce système est nul, lui aussi... Moi, je trouverai très légitime de faire dire à l'un et à l'autre qui sera leur premier ministre en cas de victoire... Par exemple, si Sego désigne Lang, Fabius ou DSK - ou Hollande, ce n'est pas tout à fait la même chose... Même chose pour Sarko et les autres, évidemment...

dimanche, 28 janvier, 2007  
Blogger Philippe said...

Je crois que l'on ateend tous d'entendre enfin leur programme. Il y en a vraiment marre d'avoir des campagnes aussi stupides...

dimanche, 28 janvier, 2007  
Blogger Luc said...

@ Patrick : Dans l'absolu, tu as raison bien sûr.

Ceci dit, je pense qu'on peut déjà se faire une idée sur la personnalité et la franchise des candidats sans attendre le détail du projet de chaque candidat. Et je ne pas parle pas ici de sourire ou de couleur de costume ou de tailleur.

Pour moi, la plus franche et la plus sincère est, sans consteste possible Arlette Laguiller. Puis viennent François Bayrou et Nicolas Sarkozy.

Quant aux confidences de Ségolène Royal au faux ministre du Québec "je suis pour l'indépendance de la Corse, mais ne le répétez pas", de même que sa sortie sur les profs "qu'elle ne veut pas crier sur les toits", tu trouve ça franc du collier, toi ? Pas moi. Quand au vrai journaliste Québecois, il n'a pas essayé de la piéger. Quand elle a sorti "Vive le Québec libre", il a été le premier surpris !

Ceci dit, je suis d'accord avec toi sur le coup du journaliste qui cherche à piéger Ségolène Royal sur le nombre de sous-marin nucléaires, question sur laquelle elle n'avait pas ses fiches à portée de la main. Bon, elle a été ministre du gouvernement Bérégovoy pendant un an et ministre déléguée du gouvernement Jospin pendant cinq ans, donc quand on a été ministre du gouvernement de la France pendant cinq ans, on doit donc savoir un minimum de choses.

Et, si ça se trouve, elle a donné la bonne réponse. En effet, le journaliste a répondu que la France disposait de 7 SNLE. Eh bien il a tout faux ! Il n'y en a que 4 (et pas 7), qui se relayent pour qu'il y en ait en permanence un en patrouille à la mer tout au long de l'année.

Le journaliste "Nous en avons combien, aujourd'hui de SNLE ?"
Ségolène : "Nous en avons ... euh, un !"

Eh bien oui, aujourd'hui nous en avons un à la mer, et pas un de plus.

dimanche, 28 janvier, 2007  
Blogger Jack said...

100 % d’accord avec mes camarades : la politique marketing, les candidats déguisés en marque de lessive, BASTA !

Corse et Québec libre :
Après avoir écouté les documents sonores que tu as mis à notre disposition : il s’agit de manipulation de l’information...
Concernant la Corse, Royale exprime, je crois, l’opinion de la majorité des français, qui pensent tout comme moi, que la poignée de gangsters qui terrorisent l’île de beauté ne peuvent le faire depuis si longtemps qu’avec le soutien d’au moins une partie de la population.

Indépendante où pas, ce serait aussi difficile de venir y vivre pour un français.

Les sous-marins : C’est vrai que si elle avait répondu au journaliste : « nous en avons 1 à la mer », plus tôt que de piquer un phare, elle aurait pu convaincre sur ce coup là.

Cela dit Luc, tu devrais nous parler un peu plus de ton ou tes candidats favoris... à moi que ta préférée soit Ségolène Royale. Si c’est la cas tu es l’illustration du proverbe : « qui aime bien, châtie bien »
;>))

dimanche, 28 janvier, 2007  
Blogger Philippe Piriac said...

bon, j'essaye de me conneceter en on cause

dimanche, 28 janvier, 2007  
Blogger Julien said...

C'est un peu facile à mon sens de recenser les boulettes de Ségolène sous le titre "la politique étrangère selon...". Même si je ne remets pas en cause sa légèreté évidente dans certains domaines clés, il ne s'agit pas de son programme.
Dans le même esprit, on pourrait résumer la politique étrangère selon Sarkosy en le qualifiant de suppôt de Bush, ce qui est tout aussi inquiétant ! Isa

mercredi, 31 janvier, 2007  

Enregistrer un commentaire

<< Home