Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

lundi 4 décembre 2006

L'amateurisme international de Melle Royal

Bon, désolé d'en remettre une couche à propos de Mademoiselle Royal, mais l'actualité commande ...



On avait déjà noté la portée de la vision internationale de Ségolène Royal lors de son intervention mémorable en soutien du référendum pour la Constitution Européenne lors de l'émission "Mots croisés" du 16 mai 2005 sur France 2. Je résume la substantifique moëlle de sa pensée : il faut voter "oui" afin que je puisse maintenir mes cantines scolaires dans le Poitou ! Je n'exagère pas : visionnez la vidéo ci-dessus, et notez particulièrement les regards effarés des participants à l'écoute de l'argumentaire fracassant de Mademoiselle Royal !

On a donc tous compris que Mademoiselle Royal a une authentique vision planétaire des enjeux internationaux ...

Et ceci s'est vérifé à nouveau ce week-end : lors de sa tournée improvisée au Proche Orient, elle se trouvait, vendredi dernier, en réunion avec les membres de la commission des affaires étrangères du Parlement libanais. Lors de cette réunion, Ali Ammar, député élu du Hezbollah déclare à Ségolène Royal : « Ce qui nous rassemble, c'est beaucoup de choses. Notre expérience de la résistance est inspirée de la vôtre. Le nazisme qui a versé notre sang, usurpé notre indépendance, n'est pas moins mauvais que le nazisme qui a occupé la France. »

Ce à quoi elle a répondu à l'issue de l'intervention du député : « Il y a beaucoup de choses que je partage dans ce que vous avez dit, notamment votre analyse du rôle des États-Unis », ajoutant qu'elle avait « juste une divergence de vue » sur sa façon de désigner Israël sous le terme d'« entité sioniste », affirmant que ce pays « existe et a droit à la sécurité ».

Quand, à la sortie de la réunion on lui a demandé pourquoi elle n'avait pas réagi quand le député du Hezbollah avait fait en sa présence une comparaison entre l'opération israélienne au Liban et l'occupation de la France par les nazis, elle a répondu sèchement : « Je n'ai pas entendu cette comparaison. Si elle avait été faite, l'ambassadeur de France, qui ne l'a pas entendue non plus, et moi-même aurions quitté la salle car ce serait inadmissible, abominable, odieux », avant d'ajouter : « Ces propos n'ont pas été tenus. »

Son amateurisme international fait un peu peur. Alors, voilà : elle va débattre avec un député du Hezbollah, se fait piéger, et tout ce qu'elle trouve à dire c'est « Ces propos n'ont pas été tenus. » ? Nier la vérité, comme ça, ça ne vous rappelle pas quelqu'un ? ...

Vous voulez mon avis : quand, cet été son compagnon François Hollande potassait "L'Histoire de France pour les Nuls", elle aurait mieux fait de suivre son exemple et de potasser "Les Affaires Etrangères pour les Nuls" !

Hollande l'Histoire de France pour les Nuls

Pour en savoir plus :
1. Quand la candidate socialiste se perd dans le conflit israélo-arabe (Le Figaro)
2. Royal's first foreign tour blighted by blunders (The Independent)
3. French furore over Royal's Nazi gaffe (The Australian)

Le dossier de Mademoiselle Ségolène Royal :
1. Le populisme de Ségolène Royal (Chez Luc - 12 octobre 2006)
2. Les jurys populaires de Ségolène Royal (Chez Luc - 25 octobre 2006)
3. Ségolène Royal s'en prend aux profs (Chez Luc - 12 novembre 2006)
4. L'investiture de Ségolène Royale : l'erreur fatale du PS (Chez Luc - 18 novembre 2006)
5. Une jolie fleur dans une peau de vache ... (Chez Luc - 29 novembre 2006)

Crédit vidéo : Saibaningyo via Jakouille la fripouille
Crédit photo : VSD

Libellés : , ,

12 Comments:

Blogger Jack said...

Douste-Blazy n’est pas mal non plus.
J’écoute Cantelou régulièrement mais je crois que l’original est meilleur que sa marionnette : Ségolène serait une amatrice de la politique extérieure...
Douste lui c’est le ministre donc notre représentant, on ne peut plus officiel.
Sa désormais célèbre intervention sur les Juifs d’Angleterre :
"Il n'y a pas eu de juifs tués en Angleterre ?" Réponse gênée du conservateur du musée : "Mais, M. le ministre, l'Angleterre n'a pas été occupée par les nazis." M. Douste-Blazy n'a pas sourcillé, et a repris après avoir réfléchi : "Mais il n'y a pas de juifs expulsés d'Angleterre ?"

Il aurait peut-être du lire l’histoire de la seconde guerre mondiale pour les nuls, ne croyez vous pas?
On doit mériter et l’une et l’autre quelque part...serions nous maudit ?

lundi, 04 décembre, 2006  
Blogger Philippe Piriac said...

LUc

En cette période électorale, je te propose, lorsque tu allumes un des candidats, d'allumer le lendemain ,le candidat d'en face avec la meme verve.

lundi, 04 décembre, 2006  
Blogger Luc said...

@ Jack : T'as raison. Douste-Blazy, il est particulièrement gratiné en Ministre des Affaires Etrangères !

@ Philippe : Tu sais, si tu souhaite allumer tel ou tel candidat(e), le comptoir t'es ouvert ! Tu peux prendre ta plus belle plume et y aller.

Pour ma part, j'égratigne les uns et les autres quand il y a lieu de le faire, comme en témoigne la liste ci-dessous :

Un petit rappel du tableau d'honneur :
- De Villepin a-t-il parlé trop vite ? (27 sept 2005)
- Tonton Fabius (9 janvier 2006)
- A propos des couilles de Villepin (29 mars 2006)
- Abracadabrantesque ! (3 avril 2006)
- Dominique de Villepin : un an déjà (31 mai 2006)

Mais je reconnais que, pour l'instant c'est Mademoiselle Royal qui tient le haut du pavé. Je n'y peux rien : elle en fait des tonnes depuis quelque temps ...

lundi, 04 décembre, 2006  
Blogger Philippe Piriac said...

Peut etre n'est il pas inutile de rappeler le récit factuel de "the Independant", qu'on peut moins soupcon de moins de partialité que les journaux francçais et plus particulièrement " Le Figaro",

--------------------
The Socialist presidential candidate, who has no experience of foreign affairs, seems mostly to have been the victim of an interpreting error. The incident nonetheless delighted her opponents and confirmed the fears of those who warned her that the Middle East - and Lebanon in particular - was a dangerous place to start a crash course as a stateswoman.

At a meeting with politicians from all political factions in Lebanon on Friday, Mme Royal listened to a long statement by a Hizbollah member of parliament, Ali Amar, who attacked what he described as the "unlimited dementia" of US policy in the middle east.

In the version of his speech translated for journalists, he went on to say that the "Zionist entity" (Israel) represented "Nazism as wicked as the Nazism which once occupied France".

In reply, Mme Royal thanked him for his "frankness" and said that she shared many of his views, especially his comments on the United States.

"I would only have one point of difference," she said. "I cannot refer to Israel as an 'entity' as you do. The state of Israel exists and has a right to security." Mme Royal said nothing about the "Nazi" reference, therefore seeming to approve it. When criticised later, she said that her interpreter - not the same one who had translated for the journalists - had missed out M. Amar's reference to "Nazism".
-----------------------

QUE JE SACHE CET ARTICLE MET EN CAUSE L'INTERPRETE (et ce à deux reprises dans son article), qui n'a peut etre pas retransmis le texte meme qu'il était supposé avoir entendu

Alors que faut il croire?. eet faut il condamner avant d'avoir levé ce doute?. Serais du des "delighted opponents"

Es tu en train de dire qu'il faut maintenant etre parfaitement bilingue dans tous les pauys quon viste ou en Anglais? si on veut etre président. 'A quand le "TOEFL" avec les 500 signatures)

Si c'est le cas, pourquoi notre ambassade ne fournit elle pas des interpretes, et en plus nickel chrome a quelqu'un qui est peut etre le futur président de notre république?
Ne penses tu pas qu'il est encore lamentable de voir un ex ministre comme de Charette , dont le souvenir , es minstre , n'est pas impérissable , venir servir 'vomir devrais je dire) un discours fielleux et malodorant asur nos ondes à l'égard de cette candidate?
Non , vraiment, je ne prends pas ton point.

et j'atendes ton attaque en règle de Sarko!

lundi, 04 décembre, 2006  
Blogger Patrick said...

C'est vrai, ça, Luc... Tout le monde en prend pour son grade, sauf un semble-t-il... Celui-là serait-il irréprochable ? Au hasard, tu aurais pu par exemple nous commenter la franche poignée de main entre Sarko et le diable en personne (Bush)...

mardi, 05 décembre, 2006  
Blogger Patrick said...

Avant, on avait le flamboyant Dominique aux affaires étrangères, et le monde se taisait lorsqu'il prononçait de beaux discours à l'ONU... Ca vous avait un parfum Gaulien ! Que ne l'a-t-on pas laissé là (aux affaires étrangères - et pourquoi pas, à l'ONU !)...

mardi, 05 décembre, 2006  
Blogger Patrick said...

A la décharge de Douste BlaBla, il y a bien une partie du Royaume Uni qui a été occupée par les Nazis, ce sont les Iles Anglo-Normandes.

mardi, 05 décembre, 2006  
Blogger Eugénie Grandet said...

Ah ouaip, je reconnais que cette vidéo-là fout vraiment la trouille.
Depuis, elle a viré son coiffeur, heureusement.

mardi, 05 décembre, 2006  
Blogger Patrick said...

On pourrait peut-être se cotiser pour lui acheter "L'Histoire du Monde pour les Nuls" pour son petit Noël...

Mais apparemment, c'est François qui s'instruit, pendant qu'elle, elle se contente de bronzer...

mardi, 05 décembre, 2006  
Blogger Patrick said...

Si j'ai bien tout compris, il n'y a plus rien à manger dans les cantines des écoles de Poitou-Charente. C'est bien ça ? Il faudrait alerter les restos du coeur de cette déplorable situation ! Et bien entendu voter Ségo aux prochaines élections pour que cesse ce scandale...

mardi, 05 décembre, 2006  
Blogger Luc said...

@ Philippe : Hé hé hé ... Il me semble, Philippe, que tu es tombé sous le charme de la Madone des sondages. Je me trompe ?

Alors je répond à tes arguments :

Effectivement, Mademoiselle Royal a jugé préférable de s'adjuger un interprète personnel au lieu d'utiliser le même interprète que tous les autres, et donc elle prétend que son interprète ne lui a pas traduit cette phrase, alors que la dite phrase a parfaitement été traduite à tous les journalistes présents, ainsi qu'au personnel de l'Ambassade de France présent à cette réunion.

Alors, deux hypothèses sont possible :
(1) Son interprète personnel lui a bien traduit la phrase, et elle ment.
(2) Son interprète de lui a pas traduit la phrase, et ça veut dire qu'elle s'est munie, pour parler avec le Hezbollah, d'un interprète incompétent qu'elle a choisi elle-même, ce qui encore bien plus grave.

Mais le pire n'est pas là. Le pire, c'est que, quand on l'informe de la phrase qui a bel et bien été prononcée devant elle par le représentant du Hezbollah, elle répond « Ces propos n'ont pas été tenus. »

Elle nie la vérité. Elle nie l'évidence. Elle vit dans son monde qui doit être comme elle souhaite qu'elle le soit, et pas comme il est réellement. Et ça, c'est impardonnable pour un responsable politique de haut niveau. C'est un comportement d'enfant de quatre ans à qui on dit "t'as fait une bêtise" et qui répond "c'est pas vrai".

Et, furieux, que va faire l'enfant de quatre ans quand sa faute est exposée aux regard de tous ? Il va bouder et va dire "puisque c'est ça, je te cause plus, na !"

C'est exactement ce qu'a fait Mademoiselle Royal quand elle a croisé Françoise de Panafieu dans le hall de l'Hôtel King David à Jérusalem. Elle lui a sèchement lancé : "Vous, je ne vous salue pas." (source : Le Monde).

Complètement immature, et complètement irresponsable.

P.S. : Là, j'ai cité Le Monde pour que tu ne viennes pas me reprocher de citer Le Figaro ...

mercredi, 06 décembre, 2006  
Blogger Luc said...

@ Patrick : "tu aurais pu par exemple nous commenter la franche poignée de main entre Sarko et le diable en personne (Bush)..."

Hé hé hé ...

Face aux bourdes quasi-quotidiennes de Melle Royal en pleine "Lipietzisation", tout ce que tu as trouvé à propos de Sarkozy, c'est qu'il a serré la louche à Bush !!!

Si vous tenez vraiment à ce que je fasse un billet sur Sarkozy là dessus, OK. Mais ça me semble assez signification que vous n'ayez trouvé rien de mieux à vous mettre sous la dent ! ;-)

mercredi, 06 décembre, 2006  

Enregistrer un commentaire

<< Home