Chez Luc (brèves de comptoir)

"Chez Luc", le bar où l'on peut venir bavarder ensemble à propos des choses qui fâchent, ou qui réjouissent, ou qui émeuvent ... Je vis près d'Avignon, en Provence. J'ai trois bons copains qui viennent au bar pour nous raconter la dernière du jour : Jack, de Belinto en Provence, Patrick, d'Audierne en Bretagne, et Philippe, de Piriac en Bretagne du sud (qu'on appelle aussi "Pays de Loire").

Les auteurs (le patron et les habitués)

Photo Luc

Luc, Avignon

Photo Padraig

Padraig, Audierne

Photo Jack

Jack, Belinto

Photo Philippe

Philippe, Piriac

mercredi 31 mai 2006

Dominique de Villepin : un an déjà



Dominique de Villepin a été nommé Premier Ministre il y a un an aujourd'hui.

Après avoir été l'inspirateur de Jacques Chirac dans ses décisions les plus mémorables (la dissolution de l'Assemblée nationale en 1997, le référendum sur la Consitution Eurpéenne l'an dernier), il a donc pris les rênes du gouvernement de la République Française.

Et en un an, il a quand même fait très fort ...

En le 27 octobre 2005, les émeutes éclatent en banlieue, et la racaille met la France à feu et à sang.

Puis, ce sont les grêves des transports en commun de décembre 2005.

En mars 2006, il décrète le CPE à coup de 49-3. Ca met les étudiants et la racaille dans la rue. De Villepin déclare que lui, il a des couilles et qu'il ne reculera pas, mais ça aboutit quand même à la décision abracadabrantesque que l'on sait.

Et puis en avril-mai, patatras ! L'affaire Clearstream éclate et projette au grand jour les magouilles auquelles il s'est livré en 2004 pour essayer d'éliminer Nicolas Sarkozy. Mais il reste Premier Ministre. En effet, comme il le dit lui-même (d'après Franz-Olivier Giesbert) : "Le Président ne peux pas me virer. Il m'a introduit dans le saint des saints. Je sais beaucoup de choses. A l'extérieur de son système, je deviendrais une bombe à retardement."

Après d'aussi brillants résultats, il ne faut pas s'étonner que, dans les sondages, Dominique de Villepin concurrence fortement Edith Cresson pour savoir qui remportera la palme de l'impopularité ...

Comme quoi, avoir un look de séducteur et être un beau parleur, ça suffit pas pour faire un bon Premier Ministre.

Pour en savoir plus :
1. Dominique de Villepin (Wikipedia)
2. Jean-Claude X, tabassé à mort par "la racaille" (Chez Luc - 2 novembre 2005)
3. Incendiaires d’écoles… (Chez Luc - 15 novembre 2005)
4. L'opinion publique et la presse (Chez Luc - 17 novembre 2005)
5. Client ou usager (Chez Luc - 12 décembre 2005)
6. Racaille et étudiants (Chez Luc - 25 mars 2006)
7. A propos des couilles de Villepin (Chez Luc - 29 mars 2006)
8. Abracadabrantesque ! (Chez Luc - 3 avril 2006)
9. A propos de l'affaire Clearstream (Chez Luc - 14 mai 2006)

Crédit photo : Daniel Janin

4 Comments:

Blogger Patrick said...

Sic transit gloria mundi...

A la décharge de Galouzeau, il y a quand même des choses qu'on ne peut pas lui reprocher : Il semble n'être pour rien dans la grâce accordée à Guy Drut...

jeudi, 01 juin, 2006  
Blogger Jack said...

Luc,
On ne tire pas sur les ambulances, c'est pas bien... et sur les corbillards non plus d'ailleurs!

jeudi, 01 juin, 2006  
Blogger Vicnent 31415 said...

@Jack : ;-)

jeudi, 01 juin, 2006  
Blogger Jack said...

"Comme quoi, avoir un look de séducteur et être un beau parleur, ça suffit pas pour faire un bon Premier Ministre."

Oui mais c'est apparament suffisant, pour une carrière complète de conseiller présidentiel (pas n'importe lequel, il faut l'admettre, je parle du président biensûr).

Quitte à répéter ce qu'on entend partout, Dominique tient sa seul légitimité du Président Chirac. Alors, Français vous qui ne pouvez vous empêcher de critiquer, allez droit au but intéressez vous au Président et si vous voulez avancer, mieux encore au programme des prochains candidats.

jeudi, 01 juin, 2006  

Enregistrer un commentaire

<< Home